Carte postale de… Chevreuse

Sandrine GAYET

Durant cet été 2020, nous vous proposons des cartes postales yvelinoises. Villes ou villages, c’est l’occasion de découvrir le département qui vous entoure sous un nouveau regard, c’est parti ! Cette semaine, Chevreuse, médiévale et pittoresque.

Cet article fait partie du dossier: Cartes postales des Yvelines

Durant cet été 2020, nous vous proposons des cartes postales yvelinoises. Villes ou villages, c’est l’occasion de découvrir le département qui vous entoure sous un nouveau regard, c’est parti ! Cette semaine, Chevreuse, médiévale et pittoresque.

 

La commune de Chevreuse se situe au cœur du superbe Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse, à 28 km au sud-ouest de Paris.
Posé sur les rives de l’Yvette et dominé par l’imposant château médiéval de la Madeleine, le village est un des fleurons d’Ile-de-France, pour son charme pittoresque, son patrimoine féodal et son environnement à couper le souffle. Une escapade parfaite pour se dépayser sans aller très loin.

Un peu d’histoire 

Le château de la Madeleine qui iffre des remparts une vue panoramique. Photo : N.Duprey/CD78

Chevreuse doit l’origine de son nom aux chèvres qui peuplaient ses campagnes. D’ailleurs, à l’origine les armes de la ville comportaient quatre chèvres, remplacées par quatre lions après les croisades où s’illustrèrent plus de deux milles croisés de la châtellenie.
Le cœur historique de Chevreuse la médiévale s’enroule autour de l’église Saint-Martin et du Prieuré Saint-Saturnin.
Au fil des siècles, elle s’est agrandie sur les rives de l’Yvette. D’ailleurs, les tanneries y étaient si nombreuses que l’Yvette fut dénommée la rivière aux Tanneurs.

Quelques chiffres

– En 1306 et 1308, Philippe le Bel s’arrêta à Chevreuse.
– Pendant la guerre de Cent Ans, Chevreuse passe sous domination anglaise jusqu’en 1438, lorsqu’elle se rendit à Charles VII.
– En 1693, Louis XIV acquiert le duché pour agrandir son parc de Versailles mais finit par le donner aux dames de Saint-Cyr qui en furent propriétaires jusqu’à la Révolution.

A vous de trouver la plaque gravée des vers de Jean Racine. Photo : N.Duprey/CD78

Que visite-t-on à Chevreuse ?

Le prieuré Saint-Saturnin, édifié au 10e siècle. C’est l’édifice le plus ancien de la ville. Il abrite le musée d’art contemporain de la ville de Chevreuse, et accueille des expositions de peintures et arts plastiques.
Le château de la Madeleine, propriété du Département des Yvelines, date du 11e siècle (travaux de restauration en cours). A proximité se situe une plaque de marbre où sont gravés des vers que Jean Racine a dédiés à Chevreuse :
Que je me plais sur ces montagnes
Qui s’élevant jusques aux cieux
D’un diadème gracieux
Couronnent ces belles campagnes.
L’église Saint-Martin du 12e siècle
Le château de Méridon du 19e siècle. Parfait point de départ pour une balade en VTT dans la forêt éponyme.
L’ancien « Cabaret du Lys » au 3 rue Lalande (anciennement rue des Sablons). Racine y fut un habitué en 1661. Aujourd’hui, le lieu abrite des expositions artistiques. Il est le point de départ du « Chemin Jean Racine » qui relie la ville au Château de la Madeleine et à l’abbaye de Port Royal-des-Champs à Magny-les-Hameaux.
• La chapelle Saint Lubin reconstruite en 1840. Elle remplace l’ancienne chapelle attenante à la ferme de Saint-Lubin dans laquelle se trouvait une léproserie qui a été successivement tenue par les templiers, les frères mineurs puis les dames de Saint-Cyr.

La promenade des petits ponts. A faire absolument !
Photo : CD78

La promenade des petits ponts : chemin pittoresque le long du canal. Il permet de découvrir les anciens lavoirs et tanneries.
• Le séchoir à peaux : ancienne tannerie du 17e siècle restaurée et transformée en salle municipale et lieu d’expos et de concerts.
Les remparts et tourelles jalonnent la commune à découvrir au détour d’un chemin.