Carte postale de… La Falaise

Chloë Bringuier

Durant le mois d’août 2019, nous vous proposons des cartes postales yvelinoises. Villes ou villages, c’est l’occasion de découvrir le département qui vous entoure sous un nouveau regard, c’est parti !  À quelques kilomètres de l’autoroute A13 et son brouhaha, nous retrouvons une très charmante ville : La Falaise. Située dans la vallée de la […]

Cet article fait partie du dossier: Cartes postales des Yvelines

Durant le mois d’août 2019, nous vous proposons des cartes postales yvelinoises. Villes ou villages, c’est l’occasion de découvrir le département qui vous entoure sous un nouveau regard, c’est parti ! 

Carte postale de… La Falaise © CD78/C.BRINGUIER

À quelques kilomètres de l’autoroute A13 et son brouhaha, nous retrouvons une très charmante ville : La Falaise. Située dans la vallée de la Mauldre, La Falaise est au calme, entourée de verdure : la ville regorge de petits trésors.

Un peu d’histoire

Carte postale de… La Falaise © CD78/C.BRINGUIER

Mais pourquoi s’appeler « La Falaise »… Alors que la ville n’en compote aucune ? Tout simplement car la ville est dotée d’une côte très raide ! Ce nom pourrait également s’expliquer par la concrétion calcaire de la taille d’une maison qui se situe dans le parc du château, plus connu sous le nom de « Pierre d’Azor ». « Falaise » est un nom d’origine germanique qui signifie « rocher à pic ».

La Falaise est une ancienne seigneurie et a été habitée dès la Préhistoire comme en témoignent les pierres taillées ainsi que les haches découvertes lors de fouilles en 1882.

La Falaise est également une ville qui réunit le département des Yvelines et celui des Hauts-de-Seine. En effet, en face de l’église se trouve un grand château… Ce dernier appartient depuis 1952 à la ville de Puteaux dans les Hauts-de-Seine ! Dans les années 1960, les jeunes putéoliens prenaient le car avec le centre de loisirs pour venir jusqu’à La Falaise. La grande bâtisse ainsi que son vaste terrain permettaient aux enfants de venir respirer l’air frais de la campagne à quelques minutes de la capitale. Les enfants de La Falaise y étaient également les bienvenus.

Quelques chiffres

  • 1597 : construction de l’église par Philippe de Marle
  • 1882 : découverte de traces d’occupation de l’époque Paléolithique
  • 39 : nombre de kilomètres entre La Falaise et Versailles

Que visite-t-on à La Falaise ?

Le jardin Aigue-Flore, baigné de fleurs autour de sublimes bassins

Le lavoir communal datant du 19e siècle

L’église, superbement entretenue

Carte postale de La Falaise