Carte postale de… Croissy-sur-Seine

Chloë Bringuier

Durant cet été, nous vous proposons des cartes postales yvelinoises. Villes ou villages, c’est l’occasion de découvrir le département qui vous entoure sous un nouveau regard. Rendez-vous à Croissy-sur-Seine !   Croissy-sur-Seine se situe au nord-est du département yvelinois. Qui pourrait croire qu’au milieu des arbres et au bord de la Seine, nous ne sommes […]

Cet article fait partie du dossier: Cartes postales des Yvelines

Durant cet été, nous vous proposons des cartes postales yvelinoises. Villes ou villages, c’est l’occasion de découvrir le département qui vous entoure sous un nouveau regard. Rendez-vous à Croissy-sur-Seine !

 

Croissy-sur-Seine se situe au nord-est du département yvelinois. Qui pourrait croire qu’au milieu des arbres et au bord de la Seine, nous ne sommes qu’à quelques kilomètres de la capitale ?

Un peu d’histoire

Carte postale de… Croissy-sur-Seine © CD78/C.BRINGUIER

La ville de Croissy, dans son histoire, a appartenu à différentes voisines. En effet en 1644, la commune s’appelait Croissi-la-Garenne, puis Croissy-sous-Chatou vers 1750. Ce n’est que quelques années plus tard qu’elle portera le nom de Croissy-sur-Seine. Le nom « Croissy » peut attester des origines gallo-romaines de la commune. « Crucia », « croix » en latin, d’où le sens global d’« emplacement de la croix », en référence à une croix érigée par les premiers chrétiens.

Au 9e siècle la population locale se consacrait principalement à la pêche. Au 17e siècle, la royauté sait tirer profit de la ville de Croissy-sur-Seine. En 1634, Louis XIII acquiert la moitié de la terre de Croissy pour les chasses royales, tandis que les serviteurs du Roi et de la Reine, habitent la ville, non loin de Saint-Germain-en-Laye ou encore de Versailles.

À l’instar de sa voisine Chatou, la ville de Croissy fut le terrain de jeu des peintres impressionnistes. Notamment dans une guinguette installée sur l’île de Croissy et connue sous le nom de La Grenouillère. L’établissement a malheureusement été détruit en 1889 lors d’un incendie. La ville a donc vu passer Monet, Manet, Degas, Renoir

Quelques chiffres

En mars 845 : une centaine de drakkars vikings conduits par Ragnar Lodbrok remontent la Seine pour piller Paris en passant par Croissy-sur-Seine.

1346 : Croissy est ravagée puis abandonnée pendant la guerre de Cent Ans. Lors de la chevauchée d’Édouard III en 1346, le Prince noir, fils du roi d’Angleterre, brûle Croissy et Chatou et s’empare de Saint-Germain-en-Laye.

1793 : c’est l’année où Joséphine de Beauharnais, première épouse de Napoléon Ier, y demeura dans un hôtel particulier situé au 6 bis Grand-Rue pour se réfugier pendant la Terreur.

Que visite-t-on à Croissy-sur-Seine ?

• Les alentours du Château de Croissy, totalement rénové, puis descendre jusqu’aux bords de Seine aménagés.
• L’église Saint-Léonard de style néogothique datant du 19e siècle
• Le Musée de la Grenouillère, qui fait revivre le célèbre café-flottant (réouverture en septembre 2020)

Carte postale de Croissy-sur-Seine