Le lycée international de Saint-Germain-en-Laye métamorphosé grâce au Département

Sandrine GAYET

En 2015, l’Assemblée départementale des Yvelines votait la réhabilitation-extension du lycée international de Saint-Germain-en-Laye. Entre mai 2017 et décembre 2020, sous la maîtrise d’ouvrage du Département des Yvelines, plusieurs opérations de travaux ont donc été menées. Coût de l’opération : 67 M€ TTC (dont 28,7 M€ pour le Département des Yvelines).

Cet article fait partie du dossier: 2022 dans les Yvelines

En 2015, l’Assemblée départementale des Yvelines votait la réhabilitation-extension du lycée international de Saint-Germain-en-Laye. Entre mai 2017 et décembre 2020, sous la maîtrise d’ouvrage du Département des Yvelines, plusieurs opérations de travaux ont donc été menées. Coût de l’opération : 67 M€ TTC (dont 28,7 M€ pour le Département des Yvelines).

Sur le campus flanqué de 14 drapeaux, résonne une symphonie de langues étrangères. Ce lycée est unique en Europe. Il propose, de la maternelle à la terminale, 14 sections internationales qui préparent au bac avec option internationale. Il ne suffit pas d’avoir des parents étrangers ou binationaux, il faut avoir un bon niveau académique et une grande ouverture d’esprit.

La tolérance, l’humanisme, l’ouverture aux autres est dans l’ADN de cet établissement

insiste France Bessis, proviseure.

En s’adressant aux élèves présents à l’inauguration, ambassadeurs des 14 sections dont la section Russe qui accueille des élèves réfugiés d’Ukraine, Pierre Bédier, président du Département, a touché les jeunes :

L’universalisme, c’est la paix, la prospérité, le bonheur. C’est un combat permanent pour que demain soit meilleur. Ici, vous apprenez l’engagement citoyen, vous apprenez le vivre en société par la tolérance, par l’intelligence et non par la violence.

Charline Avenel, Rectrice de l’Académie de Versailles a conclu l’inauguration :

Etre scolarisé ici, c’est une chance pour les élèves, les parents, le corps enseignant. La scolarité est dense, le rythme soutenu. On y forme les apprentis citoyens du monde. Ce lycée est l’incarnation de la réunion des peuples, des nations, des cultures »

Le lycée international de Saint-Germain-en-Laye métamorphosé grâce au Département © CD78/C.BRINGUIER

Le lycée international de Saint-Germain-en-Laye métamorphosé grâce au Département © CD78/C.BRINGUIER

Plus de 2 ans de travaux  

Ce vaisseau amiral de l’ouest parisien avait été « oublié » dans les plans de modernisation.
Créé en 1952 à la demande du général Eisenhower pour accueillir les enfants des officiers de l’Otan, il était devenu vétuste voire très dégradé par endroits.

Il a fallu que le Département des Yvelines interpelle la Région (en charge des lycées) et se mobilise pour que les financements soient débloqués et la rénovation entreprise.

Le lycée souffrait d’un déficit de salles, de trop peu de surfaces de réfectoire et de la vétusté de certaines installations.

Il regroupe une école maternelle, une école élémentaire, un collège et un lycée d’enseignement général. Au quotidien, 2 300 élèves sont accueillis (dont plus de 600 collégiens et 900 lycéens) et environ 800 élèves externes.

Le lycée international de Saint-Germain-en-Laye métamorphosé grâce au Département © CD78/C.BRINGUIER

Le lycée international de Saint-Germain-en-Laye métamorphosé grâce au Département © CD78/C.BRINGUIER

Entre 2017 et 2020, les travaux réalisés sous la maîtrise d’ouvrage du Conseil départemental des Yvelines ont concerné notamment : la construction d’un nouveau gymnase et d’un terrain de sport attenant avec 70 places de stationnement aérien, sur un terrain contigu à l’établissement sur la commune de Fourqueux,
• la construction de 8 logements sur le terrain sis 23 rue du fer à cheval,
• la reconstruction d’une école maternelle,
• la reconstruction d’une demi-pension,
• la reconstruction d’un parking enterré,
• la restructuration de l’externat collège-lycée, et la construction d’une extension de l’externat,
• la restructuration du bâtiment Agora,
• la réhabilitation de l’école primaire,

Au total, en 2 années et demie de réhabilitation-extension de l’établissement, ce sont près de 25 000 m² de plancher qui ont été ajoutés à l’existant.

En complément, le site a aussi fait l’objet d’une sécurisation par la mise en œuvre de 34 caméras de vidéo protection, des travaux portés par Seine & Yvelines Numérique en 2020.

Le lycée international de Saint-Germain-en-Laye métamorphosé grâce au Département © CD78/C.BRINGUIER

Le lycée international de Saint-Germain-en-Laye métamorphosé grâce au Département © CD78/C.BRINGUIER

Rétrospective : Le lycée a 70 ans

Cette année célèbre les 70 ans du lycée international bâti sur la colline où s’élève le château d’Hennemont. Des festivités sont organisées (conférences, spectacles, expositions artistiques, ateliers…).
Le destin de ce château est transformé au cours de l’année 1951 grâce au général Eisenhower. L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) s’installe dans l’Ouest parisien à travers le « Suprême Headquarters Allied Powers in Europe » (SHAPE) (Etat-Major suprême des Forces alliées en Europe).

Un « SHAPE village » d’officiers « alliés » est construit  autour du château : le village d’Hennemont. La prouesse architecturale, en termes de modernité et de rapidité, fait date : c’est un des chantiers-pilotes pour un des tout premiers grands ensembles, industriels, de qualité.
Le général Eisenhower demande au trésorier de SHAPE, l’amiral Guillaume Le Bigot, de créer une école internationale afin d’unir les militaires de douze nationalités différentes. Le général Eisenhower prononce alors une formule mythique pour le lieu, relatée par Guillaume le Bigot: « un village, une chapelle, une école ». Le professeur René Tallard devient le premier directeur de cette école internationale qui ouvre le jeudi 17 janvier 1952.

Inauguration Lycée international de Saint-Germain-en-Laye