Le Département vote un important budget pour la pratique du vélo

Nicolas Théodet

Si le vélo tourisme se développe dans le Département, il est aussi devenu un moyen de transport quotidien pour un grand nombre d’Yvelinois. Plus les jours passent, plus le vélo […]

Cet article fait partie du dossier: Les Yvelines invitent le vélo sur ses routes et dans ses villes

Si le vélo tourisme se développe dans le Département, il est aussi devenu un moyen de transport quotidien pour un grand nombre d’Yvelinois.

Promouvoir le vélo au quotidien est l’objectif du plan vélo. ©CD78/N.Duprey

Plus les jours passent, plus le vélo est présent sur nos routes. Il ne s’agit plus seulement de promenades ensoleillées dominicales, mais d’un véritable transport de masse. Une tendance qui a pu se confirmer avec la crise sanitaire. En effet, entre 2019 et 2021, la progression notée par l’association Vélos et Territoire équivaut à près de 87%.

62 millions d’euros pour un plan vélo

Aujourd’hui le vélo est devenu un enjeu de mobilité. ©CD78/N.Duprey

Accompagner ce changement est un engagement de tous les jours. Notamment pour les collectivités qui trouvent, dans l’utilisation du vélo, un enjeu social, favorisant le développement durable, économique et écologique. Les Yvelines sont engagées depuis des années dans cette promotion du vélo axée sur le tourisme, les loisirs et le sport. Et c’est pour renforcer cet engagement de vélo comme moyen de transport que le 22 avril a été voté un plan vélo quinquennal de 62M€.

« Nous souhaitons axer ce nouveau plan sur la mobilité du quotidien », précise Corinne Séniquette, directrice des mobilités du Département.

« Pour cela, nous devons être proche des usagers et des riverains pour porter le cyclisme comme une alternative possible ou complémentaire à la voiture et aux transports en commun. Ce qui renforcera l’intermodalité entre les différents modes de déplacements. Pour se rendre au collège, par exemple, ou simplement à la gare », ajoute la responsable.

Être proche des utilisateurs et des yvelinois

La pratique se doit de permettre une accessibilité à tous. ©CD78/N.Duprey

Cette proximité se traduit par deux volets dans ce plan vélo. 50M€ d’investissements seront consacrés à la création d’infrastructures sur nos routes. Franchissements de Seine et de voies rapides, continuité des voies cyclables existantes, financement de places de stationnements… L’objectif de ce maillage est d’offrir ce choix de déplacement à tous. Ils s’accompagnent d’une seconde enveloppe de 12M€, allouée à la subvention aux communes. Être au plus proche des cyclistes du quotidien et de leur attente est un projet ambitieux.

Avec un tel plan vélo, « le Département se donne ainsi les moyens de répondre aux évolutions sociales de la mobilité de demain », ajoute Corinne Seniquette.

Les Yvelines ont d’ailleurs toute cette légitimité à s’engager sur la question des mobilité douces. Labellisé Terre d’Excellence Cyclisme en 2019 par la Fédération Française de Cyclisme, le Département a inscrit depuis de nombreuses années la bicyclette dans son ADN. Ce n’est pas anodin si la Fédération, Amaury Sport Organisation et même le Comité Olympique de Paris 2024 ont décidé de poser leurs valises dans l’ouest francilien.