De nouvelles infrastructures sportives pour le Lycée international de Saint-Germain

Marie-CamilleRigato Sonally

Ce mardi 16 octobre, Pierre Bédier, Président du Conseil Départemental des Yvelines a inauguré, en présence de Daniel Level, maire de Fourqueux et d’Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye, le nouveau terrain synthétique et le nouveau gymnase du Lycée international de Saint-Germain-en-Laye.

Inauguration du gymnase Philippe Pivert en présence d’Alain Gournac, Pierre Bédier, Daniel Level, Jean-Noël Amadéi, Arnaud Péricard et la famille de Philippe Pivert © CD78 / N.Duprey

Lancés symboliquement et officiellement le mercredi 17 janvier 2018, les travaux du Lycée international de Saint-Germain-en-Laye dont l’objectif était la création d’un nouveau gymnase et la réhabilitation du terrain synthétique, ont été livrés fin septembre.

Ce chantier fait partie d’un projet plus vaste, porté par le Département, de restauration et d’extension du campus afin d’améliorer les conditions d’apprentissage de 3100 élèves. Au total, ce sont 73 millions d’euros qui vont être investis d’ici 2020.

« Si on veut pouvoir attirer en France des talents, il faut pouvoir proposer à ces talents étrangers, une filière d’excellence », déclarait Pierre Bédier, en janvier 2018.

Au Lycée international de Saint-Germain-en-Laye, cette excellence passe par le prisme du sport. Escrime, gymnastique acrobatique, judo, kick-boxing, tennis, handball, natation, kendo, hockey sur gazon, volley… sont les « quelques » sports que pratiquent les élèves du Lycée. La réhabilitation du terrain synthétique et la création d’un gymnase haut-de-gamme faisait donc sens.

« Qualité des matériaux, lumière, insonorisation des salles… tout permet une pratique simultanée de nombreux sports », a expliqué Isabelle Negrel, proviseure du Lycée international.

Inauguration du terrain synthétique Jean-Pierre Dogliani en présence d’Alain Gournac, Pierre Bédier, Daniel Level, Jean-Noël Amadéi, Arnaud Péricard © CD78 / N.Duprey

Elle a également précisé que grâce à ces nouvelles infrastructures, Fourqueux allait pouvoir prétendre au Label Génération 2024 permettant de développer des passerelles entre monde scolaire et mouvement sportif afin d’encourager la pratique physique et sportive des jeunes.

Pour donner encore plus de sens au chantier, le terrain synthétique a été nommé d’après Jean-Pierre Dogliani, grand footballeur qui s’illustra notamment pendant les 100 matchs qu’il joua au Paris-Saint-Germain de 1973 à 1976.

« Nommer les choses ça a un sens et jouer au foot sur un terrain Dogliani ça a du sens », a déclaré Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye.

Le gymnase, quant à lui, porte le nom de Philippe Pivert, en hommage, posthume, à celui qui fut maire-adjoint de Saint-Germain de 1995 à 2016 et qui fut aussi un grand sportif très impliqué dans la pratique du karaté.

Pierre Bédier à conclut cette matinée d’inaugurations en rappelant que l’investissement du Conseil Départemental est en adéquation avec « le cap que tient le Département des Yvelines est celui de l’excellence et de l’attractivité« .