Vélo : où se balader à bicyclette dans les Yvelines ?

Yves FOSSEY

Le Département des Yvelines regorge de trésors qu’il est possible de découvrir à vélo. Des itinéraires pour les déplacements doux ont été aménagés le long de la Seine, au cœur […]

Cet article fait partie du dossier: Les Yvelines invitent le vélo sur ses routes et dans ses villes

Le Département des Yvelines regorge de trésors qu’il est possible de découvrir à vélo. Des itinéraires pour les déplacements doux ont été aménagés le long de la Seine, au cœur des espaces naturels ou encore des pôles touristiques. 

Les balades à vélo sont nombreuses dans les Yvelines. ©CD78/MC.RIGATO

Le tourisme à vélo représente un véritable levier de développement à plusieurs niveaux. C’est un moyen de renforcer l’attractivité territoriale et de faire renaître les villages ruraux mais aussi de bénéficier de retombées financières. Pas question de manquer cette opportunité d’autant que la pratique du deux roues est de plus en plus tendance.

Des parcours banalisés et sécurisés dans les Yvelines

Aujourd’hui, le vélo se découle de multiples facettes, le tourisme est un exemple. ©CD78/MC.RIGATO

Afin de favoriser cette activité, différents parcours ont été réalisés et balisés avec des financements du Conseil départemental pour permettre aux cyclistes de sillonner le Département au gré de leur envie, le temps d’une balade. Que ce soit au cœur des villages de la vallée de Chevreuse et du massif forestier de Rambouillet ou encore dans la vallée et la boucle de la Seine, les cyclotouristes peuvent découvrir des paysages à couper le souffle, un patrimoine exceptionnel, le fleuve, la batellerie, des lieux culturels emblématiques…

Les pratiquants disposent de trois principaux parcours de déplacements doux dans les Yvelines : « La Seine à vélo », « La Véloscénie » et « l’Avenue Verte Paris-Londres ». Ils offrent une expérience unique autour sites emblématiques et remarquables du département. Autre atout, ils rejoignent les grands itinéraires français et européens.

Tout faire pour accueillir les cyclistes en vadrouille

Le label « Accueil vélo » a même été mis en place en 2012 afin d’accueillir au mieux les vélotouristes. Cette marque, qui garantit un accueil privilégié et des services de qualité aux cyclotouristes dans un rayon de 5 km autour d’un itinéraire cyclable balisé, permet d’identifier tous les établissements, notamment les restaurateurs, les gîtes, les maisons et les chambres d’hôtes mais aussi les réparateurs de deux roues, adaptés à la pratique du tourisme à vélo. Le but est créer les conditions qui donnent envie aux touristes itinérants de s’arrêter et de prendre le temps de découvrir les villes et leur patrimoine.

Trois balades à faire famille dans les Yvelines

Avenue Verte Paris-Londres

Un passage chez les impressionnistes du bord de Seine. ©CD78/N.Duprey

Cet itinéraire cyclable de 470 kilomètres compte une boucle de 25 kilomètres dans les Yvelines de Chatou à Conflans-Sainte-Honorine. Environ 220 panneaux directionnels ont été posés. Le périple commence au niveau de l’île des Impressionnistes, rendue célèbre notamment par Auguste Renoir qui y a peint « le Déjeuner des Canotiers ». Après avoir franchi le pont, direction Croissy-sur-Seine et le Vésinet par la D 321 en longeant la Seine jusqu’au Pecq. Découvrez le pont Georges-Pompidou et ses deux sculptures monumentales, réalisées par René Letourneur et installées au début des années 1960. Cap Maisons-Laffitte en passant par Montesson avant de profiter du point de vue sur le château de Maisons-Laffitte depuis le pont de la D 308. Faîtes ensuite le plein d’oxygène en traversant la forêt de Saint-Germain-en-Laye afin de rejoindre les étangs du Corra, puis d’atteindre Conflans-Sainte-Honorine, capitale nationale de la batellerie. Un musée consacré à cette activité a été créé sur les hauteurs de la ville au château Gévelot.

La Seine à Vélo

La fin de l’itinéraire offre un panorama magnifique sur la collégiale. ©CD78/N.Duprey

Plus de 500 kilomètres sur les bords de Seine pour relier Paris à la mer au niveau du Havre. Dans les Yvelines le parcours représente 83 kilomètres sur la rive droite ou la rive gauche selon les secteurs de Conflans-Sainte-Honorine à Mantes-la-Jolie. Après avoir quitté Andrésy, les cyclotouristes longent la Seine jusqu’à Poissy. Une fois sur place, il est conseillé de faire un petit crochet par le parc Meissonier afin de découvrir la maison Eiffel mais aussi le Villa Savoye, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Plus loin à Carrières-sous-Poissy, profiter d’une halte au Parc du Peuple de l’Herbe qui s’étend sur 113 hectares. La balade se poursuit en direction de l’île aux loisirs de Verneuil-sur-Seine, composée de lieux de baignade et de détente. Avant d’apercevoir la sublime collégiale de Mantes-la-Jolie qui se dessine à l’extrémité de la passerelle qui enjambe la Seine, profitez des paysages du parc du Vexin en traversant Meulan, les Mureaux ou encore les villages de Mézy-sur-Seine et de Juziers.

La Véloscénie

Châteaux, et dépaysement, le cocktail de la Véloscénie. ©CD78/N.Duprey

A la découverte de l’histoire de France tout au long de 450 kilomètres entre Paris et le Mont-Saint-Michel. Le tracé yvelinois parcourt environ 40 kilomètres de Versailles à Emancé en empruntant des chemins ruraux, des pistes cyclables et des voies partagées. Peu après avoir quitté Saint-Rémy-lès-Chevreuse, un joyau, situé au cœur du parc de la vallée de Chevreuse s’offre aux cyclotouristes : le château de Breteuil et ses jardins remarquables. Non loin de là, place à un autre haut lieu du patrimoine des Yvelines avec l’abbaye des Vaux-de-Cernay, à proximité de Cernay-la-Ville. Direction Rambouillet en traversant la vaste forêt domaniale. La récompense est à la hauteur à l’arrivée à Rambouillet. Deux sites incontournables méritent le détour : le château, ancienne résidence royale, impériale et présidentielle, ainsi que la bergerie nationale et ses célèbres Mérinos, les fameux moutons à laine.