50 millions d’euros pour la continuité des itinéraires vélo et le stationnement

Yves FOSSEY

Promouvoir l’utilisation du vélo en créant des itinéraires continus ! C’est donc un budget conséquent qui va être consacré par le Département des Yvelines à l’aménagement de voies cyclables pour les mobilités du quotidien.  La finalité du plan élaboré par le Conseil départemental des Yvelines, qui s’inscrit dans la continuité du dispositif du RER Vélo, […]

Cet article fait partie du dossier: Les Yvelines invitent le vélo sur ses routes et dans ses villes

Promouvoir l’utilisation du vélo en créant des itinéraires continus ! C’est donc un budget conséquent qui va être consacré par le Département des Yvelines à l’aménagement de voies cyclables pour les mobilités du quotidien. 

La continuité des itinéraires vélo est un enjeu de taille. ©CD78/N.Duprey

La finalité du plan élaboré par le Conseil départemental des Yvelines, qui s’inscrit dans la continuité du dispositif du RER Vélo, adopté en 2020 au niveau régional, est de développer significativement l’utilisation du vélo. Le but est d’offrir des itinéraires confortables et sûrs pour les cyclistes mais aussi renforcer le maillage des liaisons douces entre les lieux de vie et les pôles gares ou encore les établissements scolaires.

L’enveloppe de 50 M€ englobe notamment six projets d’envergure programmés sur la période 2022-2027. Il est prévu d’aménager des nouvelles voies cyclables en réalisant par exemple des franchissements de Seine ou encore des liaisons manquantes entre certains axes. En clair l’objectif est de supprimer les discontinuités d’itinéraire.

Les franchissements, véritable enjeu du projet

Les franchissements nécessitent un investissement important. ©CD78/N.Duprey

Les différentes interruptions vont donc disparaître tout d’abord au niveau d’Achères avec la construction du pont et la réalisation d’une liaison entre les RD 30 et RD 190. Idem à Poissy avec la réalisation d’une passerelle pour enjamber le fleuve. A Triel-sur-Seine, la D 2 sera aménagée et à Maisons-Laffitte c’est un itinéraire entre la D 308 et le pont de la 2 é DB qui sera créé.

Lever les freins à la pratique du vélo

Les stationnements dans les gares et les collèges permettent de laisser son vélo sereinement. ©CD78/N.Duprey

Quant aux rabattements autour des établissements scolaires et des gares, ces itinéraires seront destinés aux petits déplacements pour les mobilités du quotidien. L’objectif est d’inciter les actifs et les scolaires à choisir le vélo pour les trajets courts, « par exemple lorsqu’il y a moins de 3 kilomètres pour rejoindre un établissement scolaire ou moins de 5 kilomètres vers la gare ou un lieu de travail ».

« Cela représente un nombre significatif de personnes pour qui ces déplacements seront plus faciles et moins onéreux », insiste Corinne Seniquette, la directrice des Mobilités du Département.

Côté stationnement, ce plan vélo comprend des actions spécifiques liées au stationnement des deux roues que ce soit autour des gares, en partenariat avec Ile-de-France Mobilités, ou encore des établissements scolaires. Des subventions permettront également d’aider les communes à installer des équipements vélos dans les centres-villes près des commerces.