Vacances apprenantes : l’école de la vie en groupe

SandrineGAYET

La deuxième édition du dispositif « Vacances apprenantes » est presque terminée. Durant ces séjours, plus de 300 enfants yvelinois de milieux défavorisés, ont retrouvé le sourire. Et ont appris des tas de choses « l’air de rien ». Pour préparer au mieux la rentrée.

A la Bergerie nationale, des cris joyeux fusent. Des enfants courent vers la grange pour nous présenter les mérinos. « Il faut faire doucement sinon ils chargent avec leurs grosses cornes », s’exclame un garçon de 8 ans.
Le groupe compte 34 enfants âgés de 6 et 12 ans. Encadrés par des animateurs de l’UCPA, ils passent une semaine « en colo » à la Bergerie. Pour certains, c’est la première fois qu’ils découvrent la campagne, les animaux de la ferme. Pour d’autres, c’est un bol d’oxygène. Pour la plupart des plus jeunes, c’est la première fois qu’ils vont dormir « loin » de chez eux.
Pour tous, cette deuxième édition des vacances apprenantes est l’occasion d’être avec d’autres jeunes, de partager des moments de complicité, des jeux, de faire des ateliers mais aussi bien sûr des batailles.

« Au début je parlais à personne. J’voulais pas venir. Maintenant je suis content. J’ai des copains », révèle d’une petite voix un des garçons.

Transmettre les codes de la vie en groupe

Un des objectifs de ces vacances apprenantes est de recentrer les enfants sur leurs apprentissages. « Leur offrir un espace où ils vont se retrouver. Où l’on va éveiller leur curiosité, travailler avec eux sur leurs appétences », explique Maureen Hoger, chargée de projet au Département des Yvelines.

« L’important est de les remobiliser, faire émerger leurs compétences et les valoriser en vue d’une rentrée scolaire sereine ».

Ces jeunes sont suivis par les services enfance et jeunesse du Département ou ont des parents accompagnés par les services sociaux. Ils ne partent quasiment jamais en vacances et ont à l’école des difficultés relationnelles ou scolaires. Ce temps qui leur est offert permet de leur transmettre les codes sociaux, les éveille aussi aux questions de citoyenneté, de respect d’autrui. L’UCPA a créé pour ces groupes des ateliers dont les apprentissages leur serviront dans leur quotidien une fois les vacances finies.

Développement durable avec création d’objets recyclés, équitation, visites à la ferme, agriculture biologique étaient au programme à la Bergerie nationale. Sans oublier les veillées, les jeux et le sport. Et la rencontre avec les animaux de la ferme! Photo S.Gayet/CD78

Des ateliers découvertes, des jeux, du partage

« On a construit des programmes avec un fil rouge tout au long du séjour pour pointer des problématiques spécifiques et faire le lien avec les apprentissages scolaires comme l’éducation civique ou les sciences de la vie et de la terre » détaille Laure Dubos, directrice de la stratégie éducative à l’UCPA.

Avec des cartons on a créé des plateaux de jeux au lieu de les jeter. Et maintenant, je sais dans quelles poubelles il faut mettre les objets pour ne pas abîmer la planète », raconte en sautillant une enfant de 7 ans.

Développement durable avec création d’objets recyclés, équitation, visites à la ferme, agriculture biologique étaient au programme à la Bergerie nationale. Sans oublier les veillées, les jeux et le sport.

« Notre objectif conclut Jimmy Vermot-Desroches, directeur du séjour, c’est qu’ils acquièrent de façon ludique, les codes de la vie en communauté, transposables dans toutes les situations ».

Zoom sur les programmes dans 3 sites yvelinois

Besoin d’ouverture, difficultés scolaires, climat familial et social difficile, besoin d’expérimenter la vie en collectivité…, restent les motivations principales pour bénéficier du dispositif.

Âgés de 6 à 16 ans (du CP à la seconde), les jeunes Yvelinois profitent d’ateliers de remobilisation axés sur :
> la mobilisation des capacités d’observation et du langage oral,
> la mobilisation de la mémoire, créativité et des connaissances culturelles,
> la mobilisation de compétences scientifiques et langage oral,
> la mobilisation de la créativité, compréhension des enjeux environnementaux, apprentissage des gestes citoyens,
> la mobilisation des connaissances sur la géographie.

En parallèle, des activités socio-culturelles, sportives et de loisirs ainsi que des temps d’échanges festifs et conviviaux seront également proposés dans le respect des mesures sanitaires en vigueur.

.© Nicolas DUPREY/ CD 78

Durant leur séjour d’une durée de 6 jours (du lundi au samedi), les jeunes, encadrés par des équipes de l’UCPA ou de l’IFEP en lien avec les territoires d’action départementale, bénéficient notamment d’ateliers de remobilisation. Photo : Nicolas Duprey/CD78

Le partenariat avec l’UCPA

Répartis par tranche d’âge, les bénéficiaires des vacances apprenantes sont hébergés au sein de 3 différents lieux sur le territoire yvelinois :

  • l’Île de loisirs de Moisson en juillet/août pour les 13/16 ans avec :
    > un hébergement sous tente
    > la pension complète
    > des activités comme des courses d’orientation, de l’accrobranche, du tir à l’arc, de la baignade
  • le centre de vacances de Magnanville en juillet pour les 6/12 ans avec :
    > un hébergement en chambre de 2 à 6 enfants
    > la pension complète
    > des activités comme des courses d’orientation, de l’équitation, de l’accrobranche, de la baignade
  •  la Bergerie nationale de Rambouillet en août pour les 6/12 ans avec :
    > un hébergement en chambre de 3 à 4 lits
    > la pension complète
    > des activités comme des courses d’orientation, de l’équitation, la visite de la ferme et sa bergerie, des balades en calèche, des activités manuelles et d’expression.12 ans

En Bretagne avec l’IFEP

Au total, 84 collégiens sont attendus au Club nautique Léo Lagrange de Camaret-sur-Mer.

Pour cette action, la priorité a été donnée aux décrocheurs scolaires et à tous les collégiens en situation difficile repérés par les chefs d’établissements, les chargés de prévention de l’IFEP et les référents prévention du Département.

Ces séjours visent à développer de manière pérenne des échanges permettant de travailler sur la mobilité et l’orientation des collégiens en favorisant la découverte de formations et de métiers en tension accessibles dès la 3e.

Parmi les activités proposées :

  • des ateliers pédagogiques construits et encadrés par des professeurs de l’Education Nationale,
  • des ateliers ouverture sur les métiers autour du journalisme,
  • des ateliers visant à favoriser l’expression des enfants par le biais du sport et de la création culturelle, atelier d’écriture, création artistique,
  • l’appropriation du territoire breton par la découverte de sites culturels et patrimoniaux,
  • des activités ludiques disponibles sur site (surf, baignade, planche à voile, voile, kayak, plongée, foot…),
  • des interventions sur les thématiques de l’environnement.