Eole: qui sont les financeurs du projet ?

Nicolas Théodet

Yvelines, Hauts-de-Seine, ville de Paris, Région Ile-de-France… Il y a au total huit structures qui financent le projet Eole. Focus sur le montage financier d’un projet de 3,8Md€. Eole c’est avant tout le fruit d’un travail en commun de collectivités et d’institutions publiques. Il faut dire que transporter plus de 620 000 voyageurs au quotidien […]

Cet article fait partie du dossier: Tout savoir sur le projet Eole

Yvelines, Hauts-de-Seine, ville de Paris, Région Ile-de-France… Il y a au total huit structures qui financent le projet Eole. Focus sur le montage financier d’un projet de 3,8Md€.

Eole c’est avant tout le fruit d’un travail en commun de collectivités et d’institutions publiques. Il faut dire que transporter plus de 620 000 voyageurs au quotidien sur près de 55km représente un objectif ambitieux. Et les protagonistes sont nombreux à se pencher sur la question. Comme c’est le cas du Département des Yvelines qui investit 200M€ pour la mise en place d’Eole. Le Département fait de la mobilité un des points cruciaux de sa politique. En 2017 déjà, 115,8M€ ont été dépensés par la collectivité pour améliorer les conditions de voyage. Sur le territoire sont enregistrés plus de 5,4 millions de déplacements quotidiens. Comme le déclare Pierre Bédier, le président du Conseil départemental:

Ils sont huit protagonistes à participer au financement d’Eole. Les Yvelines s’engagent à hauteur de 200M€. © CD78/N.DUPREY

Le Département est très impliqué dans le financement des infrastructures de transport pour mettre en valeur les sites stratégiques des territoires qui accueillent les projets économiques et urbains nécessaires au développement local.

Un travail conjoint avec les Hauts-de-Seine qui s’investissent à hauteur de 150M€ et la ville de Paris 128M€. Parmi les collectivités, c’est la Région Ile-de-France qui met la plus grosse part avec 1,1Md€.

1,5Md€ investis par la Société du Grand Paris

L’État, de son côté, est lui aussi investi dans le projet Eole en participant à hauteur de 460M€. Il est accompagné par la Société du Grand Paris qui reste le plus important financeur (1,48Md€). Un investissement nécessaire pour la structure comme le déclarait Jean-Yves Le Bouillonnec, président du conseil de surveillance en 2016 lors de l’annonce de l’engagement sur le projet.

La Société du Grand Paris a aujourd’hui engagé plus du tiers de sa contribution globale à la modernisation des réseaux existants. C’est un effort financier considérable qui montre à quel point il est nécessaire d’améliorer aujourd’hui les conditions de transports des Franciliens tout en préparant l’avenir de la région en construisant le Grand Paris Express.

Deux autres acteurs sont présents sur le partage financier.  Ile-de-France Mobilité et la SNCF se partagent les dernières parts du gâteau. La première structure s’est engagée pour près de 81,5M€. Notamment pour le développement du système NEXTEO qui permettra d’assurer la bonne fluidité du trafic. SNCF Réseau financera 250M€ sur la globalité du projet.

Un milliard d’euros pour la modernisation des gares des Yvelines

Le budget d’Eole se répartit d’une manière extrêmement précise. Un milliard d’euros sera utilisé pour rénover et moderniser le réseau déjà existant et les gares. Correspondant en partie à la réhabilitation des dix gares sur le territoire des Yvelines. L’infrastructure en elle-même aura un coût de 1,9Md€. La construction des nouvelles gares et des ouvrages annexes représente un budget de 900M€.

Cette dernière partie se concentre essentiellement sur la construction de la gare de la Porte Maillot (300M€), celle du CNIT (354,4M€) et la nouvelle gare de Nanterre (262M€). Un chantier considérable qui est porté par une maîtrise d’ouvrage unique SNCF qui supervise l’ensemble du projet.