Projet Eole: dix gares en travaux dans les Yvelines

NicolasThéodet

Le projet Eole. © CD78/N.DUPREY

La nouvelle ligne Eole sera mise progressivement en service. La première étape cruciale est pour 2022 avec une circulation entre Paris-Saint-Lazare et Nanterre-la-Folie. Ce n’est qu’en 2024 que le RER se lancera définitivement dans les Yvelines jusqu’à Mantes-la-Jolie. Les travaux ont donc débuté depuis 2016 dans les dix gares concernées par le projet. Toutes nécessitent une réhabilitation et une mise aux normes d’accessibilité pour accueillir le public, mais aussi les nouveaux trains. Focus sur les travaux dans les dix gares des Yvelines.

Dix gares en chantier dans les Yvelines

  • Houilles-Carrières-sur-Seine : 2 RER par heure

Pour la gare de Houilles première station des Yvelines, les travaux se tiendront jusqu’en 2019. Il s’agit avant tout de la réhabilitation de la structure avec un allongement des quais, qui seront aussi rehaussés. Des infrastructures d’accessibilités aux personnes à mobilité réduite seront mise en place.

  • Poissy : 6 RER par heure

Les travaux pour la gare de Poissy sont engagés depuis 2017. L’allongement des quais et leur rehaussement s’opérera rapidement, tout comme l’élargissement de la plateforme ferroviaire. La pose d’un tunnel d’accès aux voies facilitant la mobilité des usagers se termine à la fin du second trimestre 2019. Une troisième voie va être totalement créée d’ici à 2019 pour assurer la circulation entre les RER et les trains en direction de la Normandie. Un mur anti-bruit sera lui aussi bâti à proximité de la gare pour limiter la pollution sonore dont pourrait être victime les habitants.

  • Villennes-sur-Seine : 4 RER par heure

La gare de Villennes-sur-Seine va subir un lifting complet jusqu’en 2020. Le bâtiment va être totalement modernisé afin d’assurer un meilleur confort aux voyageurs. Des sanitaires et des guichets pour personnes à mobilité réduite vont être aménagés. Ils seront complétés par la mise en place des ascenseurs et de portes automatiques.

  • Vernouillet-Verneuil : 4 RER en heure creuse, 6 RER en heure de pointe

La station de Vernouillet-Verneuil aura un tout nouveau hall pour les voyageurs. Afin d’assurer la mobilité des utilisateurs d’Eole, un abri vélo sera installé et le passage pour les utilisateurs sera modernisé d’ici 2020.

Le Département des Yvelines mène une politique volontariste de développement des circulations douces. Ces pourquoi des abris à vélo seront installés dans les gares Eole. © CD78/N.DUPREY

  • Les Clairières de Verneuil : 4 RER par heure

Même son de cloche que pour ses voisines. A l’exception que les travaux de la gare « Les Clairières de Verneuil » sont déjà terminés. Avec un nouvelle passerelle, une mise au norme d’accessibilité, les éclairages améliorés et les quais rehaussés, c’est la première station de la ligne à être ouverte.

  • Les Mureaux : 4 RER en heure creuse, 6 RER en heure de pointe

Point central et à la fois stratégique du projet Eole, la gare des Mureaux est elle aussi réhabilitée. Réaménagement des quais, travaux de signalisation et adaptation des voies, aménagement pour les personnes à mobilité réduite et construction d’un abris à vélo, permettront à la structure d’accueillir quotidiennement des milliers de voyageurs d’ici 2023.

  • Aubergenville-Elizabethville : 4 RER par heure

Les travaux devraient se terminer dans l’année. Ils se concentreront autour de la modernisation du bâtiment voyageurs. Comme toutes les autres gares, les quais seront allongés et rehaussés. L’accessibilité sera aussi améliorée avec un abri vélo et des accès handicapés installés dans la gare.

  • Epône-Mézières : 4 RER par heure

C’est par une passerelle que les voyageurs pourront accéder aux différentes voies de la gare. Les travaux, débutés en 2016, s’étendront jusqu’en 2020 pour respecter les normes handicapées et les sanitaires publics obligatoires.

Deux gares pour Eole dans l’agglomération de Mantes-la-Jolie

  • Mantes Station : 4 RER par heure

Première gare de l’itinéraire situé dans l’aire urbaine de Mantes-la-Jolie, la gare de Mantes Station sera une des plus longues à mettre en place. Les travaux se termineront en effet en 2023 après avoir débuté en 2016. Si la majorité du chantier concerne les infrastructures habituelles, la création d’une troisième voie est la raison d’un calendrier aussi étalé. Cela permettra de cumuler les voyages avec Eole sans perturber les trains en transit par la Normandie.

  • Mantes-la-Jolie : 4 RER en heure creuse, 6 RER en heure de pointe

Gare terminus, ce sera aussi la dernière en chantier. Pourtant débutés en 2016, les travaux se tiendront jusqu’en 2024 notamment lié à la création d’un atelier de maintenance. Un nouvel accès de la gare par le sud va être construit, tandis que l’accès historique par le nord sera totalement réaménagé. Sans oublier l’allongement des quais, la modernisation des voies et les infrastructures d’accès aux personnes à mobilité réduite.