Mutual Waste, la start-up qui valorise les déchets

Sandrine GAYET

Des centaines de kilos de bio-déchets, cartons et cagettes sont produits chaque semaine sur nos marchés. Ramassés avec les ordures ménagères puis incinérés, ils pourraient être valorisés. C’est ce que propose la start-up Mutual Waste de Saint-Germain-en-Laye.

Cet article fait partie du dossier: Les Yvelines à l’heure du développement durable

Des centaines de kilos de bio-déchets, cartons et cagettes sont produits chaque semaine sur nos marchés. Ramassés avec les ordures ménagères puis incinérés, ils pourraient être valorisés. C’est ce que propose la start-up Mutual Waste de Saint-Germain-en-Laye, lauréate 2020 du Réseau Entreprendre Yvelines.  

L’équipe de Mutual Waste avec, de gauche à droite : Annick Lacout, Roger Beaufort, Robin Samson et Anne-Sophie Musset. Photo MW

Le recyclage vertueux. Ce n’est pas un pléonasme. Juste un concept oxygénant. Un modèle économique, social et local amené à se multiplier à l’envi dans les prochaines décennies. Et qui existe déjà dans les Yvelines sous l’impulsion d’entrepreneurs qui ont l’écologie et le développement durable dans leur ADN.

Tout à moins de 30 km

Mutual Waste c’est déjà un joli jeu de mots : avec « waste » qui signifie déchet en anglais et se prononce « ouest », clin d’œil à notre territoire ouest francilien. La petite entreprise instaure une économie aux vertus éprouvées : rien ne se perd, tout se transforme. Autour des cagettes, cartons et déchets alimentaires issus des marchés, les fondateurs instaurent un écosystème qui réinvente une manière de collecter les déchets et de fabriquer des produits dans le respect de l’environnement.

« Nous changeons de paradigme en créant une économie circulaire totale et purement locale », explique Robin Samson.

Ou comment, à partir de déchets, créer un produit nouveau, des emplois de proximité et des circuits aussi courts que possible en réinjectant dans l’économie locale les produits recyclés.  Le tout dans un rayon de moins de 30 kilomètres.

« La première boucle d’économie circulaire se situe au cœur du territoire Saint-Germain Boucles de Seine. Mais c’est un concept qui peut être reproduit à l’infini sur d’autres secteurs géographiques. Avec, à chaque fois, le même souci de circuit local. ».

Une économie sociale et solidaire

Leur produit phare actuel est l’allume-feu écologique Y’Flamme, réalisé à partir de cagettes et cageots en bois collectés à vélo dans les commerces et les marchés.

Mutual Waste travaille avec l’ESAT les Néfliers de Fourqueux pour l’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Parmi les revendeurs de leur allume-feu figurent Truffaut, Agrivert (Chambourcy), les Serres des Princesses et des distributeurs locaux. L’entreprise est également soutenue localement par de nombreux acteurs institutionnels et bancaires et a suivi le processus du Réseau Entreprendre Yvelines dont elle est devenue lauréate.

« Donner une deuxième et troisième vie aux produits et matériaux, c’est l’avenir »

« Parce que le meilleur déchet c’est celui que l’on ne produit pas ! », insiste Anne-Sophie Musset, la start-up veut aller plus loin.

Elle va déployer de nouvelles solutions à partir du carton. Elle croit beaucoup à la synergie avec les entreprises locales, et travaille ainsi autour du compostage et de la méthanisation des biodéchets. L’expérience de Roger et son expertise permettent d’accélérer le déploiement des solutions innovantes. Mutual Waste fait énormément de recherche développement, notamment sur l’optimisation de la collecte par le biais des points d’apports volontaires.