Avec Déclic, le Département accompagne les créateurs d’entreprise

Sandrine GAYET

Pendant 1 mois, des auto-entrepreneurs accompagnés par les services insertion du Département, ont fait une immersion au tiers-lieu Quai des Possibles situé à Saint-Germain-en-Laye. L’opération Déclic leur a permis d’incuber leur projet, et d’être coachés par des experts.

Cet article fait partie du dossier: Emploi : ces secteurs qui recrutent

Pendant 1 mois, des auto-entrepreneurs accompagnés par les services insertion du Département, ont fait une immersion au tiers-lieu Quai des Possibles/La Ruche situé à Saint-Germain-en-Laye. L’opération Déclic leur a permis d’incuber leur projet, et d’être coachés par des experts.

Avec le programme pilote Déclic, le Département accompagne les créateurs d’entreprise avec les experts de La Ruche/Quai des Possibles

Pour les bénéficiaires du programme Déclic, l’expérience a été « enrichissante », « constructive ». Ils étaient très motivés au départ. Il l’était davantage au terme d’un mois d’incubation à La Ruche du Quai des Possibles.

« Je suis bien boosté là ! Je repars avec une feuille de route plus claire sur ce que je dois faire dans les prochains mois pour faire décoller mon activité »,

sourit un des jeunes incubés.

« Durant ce mois, on m’a aidée à cadrer mon projet. A abandonner certaines pistes qui étaient dans une impasse pour me recentrer sur des actions plus intéressantes pour viabiliser mon projet »,

ajoute une autre participante de Déclic.

Faire appel aux experts

Ils sont musicien, peintre, producteur, couturière, coach d’entreprise en développement personnel, … ils sont déjà auto-entrepreneurs ou en rêvent. Sans réseau, sans étude de marché, sans conseils juridiques ou financiers précis, c’est quasi impossible.

Les équipes du Pôle insertion et du Pôle d’Accompagnement Social à l’Inclusion Solidaire (PAIS) du Territoire d’Action Départementale (TAD) Boucle de Seine ne sont pas forcément spécialistes de ces questions. C’est pour cela que la Direction de l’Insertion et de l’Accompagnement Social (DIAS) a impulsé cette opération pilote, baptisée Déclic. Elle met en relation porteurs de projets et experts.

« Certains ont démarré leur activité, d’autres en sont au stade de l’idée. L’enjeu du programme Déclic c’est de permettre aux porteurs de projet de prendre du recul, de savoir où ils en sont et s’ils doivent poursuivre », explique une des initiatrices de Déclic au Département des Yvelines.

Avec Déclic, le Département accompagne les créateurs d’entreprise avec les experts de La Ruche/Quai des Possibles. @S.Gayet/CD78

En effet, tous les projets ne sont pas viables et il serait irréaliste d’encourager tous les créateurs à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. C’est là qu’interviennent les coachs du Quai des Possibles/La Ruche, un tiers-lieu épatant, labellisé « Fabrique de Territoires », dont le Département est un des partenaires clés.

« Les auto-entrepreneurs de Déclic sont accompagnés dès le premier jour avec un diagnostic de leur activité et un bilan. On les met en relation avec des experts en marketing, business, communication. Ils sont coachés en groupe et en individuel. Ils exposent leur projet devant les experts… », explique Laurence Besançon, fondatrice de La Ruche.

Un professionnel du marketing ajoute qu’il faut aider les futurs auto-entrepreneurs. Mais il ne faut pas les encourager si le projet n’a aucune chance de déboucher sur une activité dont ils pourraient vivre.

« Il ne s’agit pas de casser leurs rêves. Le coaching c’est aussi aider certaines personnes à réaliser par elles-mêmes que l’entrepreneuriat, ce n’est pas forcément la bonne voie ».

 

Pour aller plus loin sur l’incubation à La Ruche (programmes Coup de pouce)

Créateurs d’entreprises : l’incubateur La Ruche recrute sa 4e promo – Yvelines Infos (yvelines-infos.fr)

La Ruche incube 10 futurs entrepreneurs solidaires – Yvelines Infos (yvelines-infos.fr)