L’Europe subventionne une zone écologique le long de la digue de Montesson

SandrineGAYET

La construction de la digue de Montesson, prolongement de celle de Sartrouville, avait été lancée en janvier 2019 avec le soutien du Département qui a accordé 2,6 millions d’euros au projet. Cet important chantier d’aménagement du territoire est aujourd’hui achevé. Ce qui rend l’ouvrage assez unique, c’est la création d’une zone-tampon écologique, qui a reçu une subvention de l’Union européenne.

Pompe du poste « Schœlcher » à Montesson. Les pompes évacuent de façon automatique les eaux pluviales accumulée.

Cet hiver 2021, l’inquiétante montée du niveau de la Seine n’a pas été aussi stressante pour les riverains de Montesson. Et pour cause. Le grand chantier de construction de la digue, en prolongement de celle de Sartrouville, est achevé. Et l’ouvrage a rempli sa mission. Quelques calages techniques ont été nécessaires au niveau des pompes aux premiers débordements mais les caves n’ont plus été inondées. La maîtrise d’ouvrage de l’ensemble des travaux a été confiée au Syndicat mixte de la Seine et de l’Oise (SMSO).

Marie, une riveraine confie que « Depuis le prolongement de la digue, on se sent beaucoup plus en sécurité ».

9 hectares de zone humide exceptionnelle  

En plus de la construction des 780 mètres de prolongement de la digue de Sartrouville jusqu’au quartier de La Borde à Montesson, deux chantiers exceptionnels ont été menés en matière de préservation de l’environnement.

travaux du pierrier le long de la digue. Photo ltp/gabions

En complément des travaux, le Département a mis en place une vraie politique d’entretien des espaces visant à favoriser la biodiversité. Il a en effet participé au financement (2,6 M€ pour un chantier global d’environ 14 M€ qui comprend la construction de la digue  et la création des zones vertes ) et cédé un terrain pour la création d’une zone humide à haute valeur écologique alors que cela entre dans le champ de ses compétences facultatives.

Ainsi, des hélophytes, plantes qui se développent sur des substrats gorgés d’eau, ont été installées en pied de berge. Une zone humide à forte valeur écologique de 9 hectares a vu le jour. Des pierriers ont été créés et des végétations arbustives et buissonnantes ont été plantées.

Ce projet écologique a coûté près de 5,2 millions d’euros dont 1 046 800 € (20%) financés par le FEDER (Fonds européen de développement régional).

« Cette aide a été attribuée au titre de l’axe 10 « Diminuer les vulnérabilités du bassin hydrographique inter-régional de la Seine » et de l’objectif spécifique 17 « Réduire les impacts des inondations sur les milieux et sur les territoires », détaille Caroline Doenlen, Ingénieure chargée des travaux chez SMSO.

Une réalisation exemplaire

  • Le premier chantier écologique a porté sur le creusement d’une zone-tampon innovante. Elle est destinée à accueillir les eaux de la Seine en cas de crue. De fait, la législation sur l’eau exige de créer une zone de compensation pour accueillir les eaux lors des inondations. Cet espace est installé en amont de la digue, près de l’hôpital Théophile-Roussel, sur des terrains appartenant à Montesson et au Département des Yvelines. Aujourd’hui, c’est une zone humide protégée avec un plan d’eau semi-permanent. Elle est directement reliée au fleuve.

Cette réalisation est exemplaire et unique le long de la Seine. Elle fait en effet office d’éponge tout en abritant une belle biodiversité en territoire urbanisé et en répondant aux exigences légales, indique-t-on chez SMSO.

  • Le second chantier a lui permis de créer une lande herbacée avec les terres excavées pour la zone-tampon.