L’Europe et le Département accompagnent les chantiers d’insertion des Restos du Cœur

Sandrine GAYET

Les Restos du Cœur des Yvelines ont créé deux chantiers d’insertion, à Aubergenville et aux Clayes-sous-Bois, dédiés au recyclage informatique. Ces structures ont bénéficié depuis 2016 d’aides européennes, via la Direction Europe du Département des Yvelines. Elles ont permis l’insertion de 218 yvelinois qui étaient dans une grande précarité.

Cet article fait partie du dossier: L’Europe dans les Yvelines

Les Restos du Cœur des Yvelines ont créé deux chantiers d’insertion, à Aubergenville et aux Clayes-sous-Bois, dédiés au recyclage informatique. Ces structures ont bénéficié depuis 2016 d’aides européennes, via la Direction Europe du Département des Yvelines. Elles ont permis l’insertion de 218 Yvelinois qui étaient dans une grande précarité.

Visite en 2019 des élus du Département au chantier d’insertion recyclage informatique des Restos du Coeur aux Clayes-sous-Bois. Photo Nicolas Duprey/CD78

Insertion et développement durable sont au cœur de ces chantiers de recyclage informatique lancés par les Restos du Cœur des Yvelines. Les ordinateurs récupérés auprès d’entreprises ou d’administrations ont été triés, démantelés, reconditionnés puis remis dans le circuit pour être vendus.
Les personnes qui y travaillent étaient en situation de précarité, ayant subi de longues périodes de rupture sociale et d’inactivité professionnelle. Elles sont accompagnées par des équipes départementales et par des bénévoles de l’association notamment pour lever des freins sociaux (beaucoup n’avaient pas de logement, peu ou aucun accès aux soins médicaux), apprendre à utiliser internet …Chaque personne a un contrat initial de 4 mois renouvelable (contrat à durée déterminée d’insertion) avec 26 heures par semaine.

« Ces chantiers ont pour objectif de redonner confiance aux participants, de retrouver un cadre structurant et rassurant au sein d’une équipe. Elles retrouvent aussi un rythme de travail régulier. Elles acquièrent de nouvelles compétences via l’apprentissage ou la formation professionnelle ».

Pour mener à bien un tel projet, l’Europe a accordé depuis 2016 une subvention FSE (Fonds social européen) aux Restos des Yvelines : plus de 118 000 € la première année, 370 483 € pour la période 2019-2021.

Depuis 1985, les Restos du Cœur poursuivent leur mission de lutte contre la pauvreté et l’exclusion. Plus de 1 000 bénévoles sont mobilisés sur le territoire yvelinois.