Le Val Fourré tendance green

Sandrine GAYET

La cité se métamorphose. Le secteur nord – qui s’étend sur 52 hectares enclavés entre bois, Seine et Mantes-la-Jolie – a obtenu le label d’ÉcoQuartier en 2015. D’ores et déjà, le quartier retrouve une respiration.

Cet article fait partie du dossier: La nature s’invite en ville
Mantes-la-Jolie Val Fourré

Le quartier des Peintres-Médecins. Photo : Ville de Mantes-la-Jolie.

Emblématique des années 1970, frappé par la déshérence économique, le Val Fourré était devenu synonyme de bétonnage sans âme, de logements dégradés et de ménages précaires. Aujourd’hui, sa physionomie change. Le Val Fourré ne tourne plus le dos à la Seine. « Au contraire, notre ambition est d’ouvrir le quartier sur le fleuve et les coteaux alentour. Pour cela nous avons fait intervenir des équipes d’urbanistes et de paysagistes qui ont œuvré ensemble sur le projet », explique Florence Salmon, Chef du projet Renouvellement urbain du Val Fourré à la direction Politique de la ville de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise.

Après les réparations…

Des années ont été nécessaires pour « réparer » le Val Fourré : 13 des 22 tours ont été démolies, près de 3 000 logements réhabilités. Un mail arboré relie la Seine au quartier des Peintres-médecins, les parkings sont limités pour laisser place à des aires verdoyantes. « Nous avons repensé la trame urbaine et l’espace public, créé des cœurs d’îlots végétalisés, construit un pôle nautique », précise Florence Salmon.

… le développement durable !

Mantes-la-Jolie - Val Fourré - Mosquée

Les palmiers devant la mosquée. Photo : la compagnie du paysage.

Réalisation majeure du projet, la mise en place d’une chaufferie biomasse qui pourrait se développer hors du quartier. Le traitement des eaux pluviales a mené à la création d’une darse paysagère. Les

roseaux filtrent les eaux et ce bassin agrémenté de plantes endémiques engendre une biodiversité (grenouilles, libellules…) agréable. Il a aussi été créé un « jardin pirate », sorte de jardin potager mis à la disposition des habitants. Le parvis de la mosquée a été requalifié et s’orne désormais de palmiers. On le voit, peu à peu le nom même de « Val Fourré » refait sens.

 

Val Fourré - Mantes-la-Jolie - pôle nautique

Vue sur le pôle nautique du Val Fourré. Photo : Epamsa.

Le Département très engagé auprès des territoires prioritaires

Depuis plus de dix ans, le Département mène une vraie politique de soutien à la rénovation urbaine sur les territoires prioritaires et stratégiques. L’objectif est de leur redonner attractivité, mixité sociale, emplois… Dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) a désigné 4 projets d’intérêt national qui concentreront le plus gros des investissements : Mantes-la-Jolie, Les Mureaux, Sartrouville et Trappes. Quatre autres projets classés d’intérêt régional bénéficieront aussi d’aides : Chanteloup-les-Vignes, Limay, Plaisir et La Verrière.