La nature s’invite en ville

Bois d'arcy croix bonnet

Dans le quartier de la Croix Bonnet à Bois-d’Arcy, le canal artificiel qui recueille les eaux pluviales est devenu une zone de protection de la biodiversité. Photo : CD78/N.Duprey

 

Des moutons à la place des tondeuses, des jardins partagés, des écoquartiers avec des toits végétalisés, des aménagements paysagers pédagogiques, une gestion de l’eau écologique… La nature émoustille les villes où les habitants la réclament. Le bétonnage de l’urbanisation galopante a fait long feu.

Depuis de nombreuses années, le Conseil départemental encourage un développement équilibré de son territoire pour répondre à la fois aux besoins des habitants en matière de logements et de transports mais aussi à la nécessité de préserver les espaces naturels de son territoire. Objectif : favoriser la biodiversité, encourager une agriculture de proximité et renforcer la qualité de vie et l’attractivité des Yvelines, le poumon vert de l’Île-de-France.

Sommaire

  • Val Fourré - Mantes-la-Jolie - pôle nautique
    1.

    Le Val Fourré tendance green

    La cité se métamorphose. Le secteur nord – qui s’étend sur 52 hectares enclavés entre bois, Seine et Mantes-la-Jolie – a obtenu le label d’ÉcoQuartier en 2015. D’ores et déjà, le quartier retrouve une respiration.

  • Hervé GAY - Citallios
    2.

    « Préserver les espaces naturels est une volonté collective »

    Entretien avec Hervé Gay, directeur général de Citallios.

  • ecopaturage
    3.

    L’écopâturage grignote du terrain

    En milieu urbain et périurbain, l’écopâturage se substitue peu à peu à l’entretien mécanisé des espaces verts. Prairies, pelouses, talus, friches et zones humides offrent aux « débroussailleuses sur pattes » un garde-manger appréciable.

  • Liaisons douces et espaces naturels sensible
    4.

    Espaces sensibles : ouvrir la nature à la population

    Les Yvelines comptent 70 espaces naturels sensibles (ENS) dont une vingtaine font l’objet d’un programme de valorisation pour l’accueil du public et l’écologie.

  • potager - Chateaufort
    5.

    Le potager partagé et l’épicerie solidaire animent le village

    En moins de 18 mois, le potager partagé et l’épicerie solidaire créés par une poignée d’habitants de Châteaufort ont fédéré plus de 300 des 1 500 habitants du village.

  • Résidence U Versailles
    6.

    Le bois s’enracine dans l’habitat

    Le coût de l’énergie et la législation favorisent l’émergence de nouvelles pratiques en matière de construction. Le Département encourage le développement des écomatériaux comme le bois, une filière à fort potentiel sur notre territoire.

  • VVF Sartrouville
    7.

    « Villes et villages fleuris » est devenu un label

    Pour décrocher un pétale au concours des « Villes et villages fleuris », il ne suffit plus d’avoir un joli parterre de fleurs à l’entrée de la ville. Le VVF fait désormais la promotion d’un développement urbain équilibré.

  • Nezel - Station épuration
    8.

    La gestion de l’eau coule de source

    Avec 600 km de cours d’eau dans les Yvelines (dont 100 km de Seine) et des nappes phréatiques stratégiques en sous-sol, l’enjeu de la qualité de l’eau est primordial pour le Département.