La gestion de l’eau coule de source

Ludovic Vincent

Avec 600 km de cours d’eau dans les Yvelines (dont 100 km de Seine) et des nappes phréatiques stratégiques en sous-sol, l’enjeu de la qualité de l’eau est primordial pour le Département.

Cet article fait partie du dossier: La nature s’invite en ville
Nezel - Station épuration

Traitement des eaux usées par les plantes à Nézel.

À Nézel, depuis 2013, les eaux usées sont traitées par les plantes. À l’entrée du village, la station d’épuration ressemble d’ailleurs à une serre horticole. Pas de bruit, pas d’odeur. Pourtant, sous les plantes, les eaux usées passent de bassin en bassin et ressortent avec une qualité supérieure à celle exigée par la réglementation européenne. « La Mauldre » peut couler tranquille juste à côté, les eaux usées sont bien traitées.

Avec 600 km de cours d’eau dans les Yvelines (dont 100 km de Seine) et des nappes phréatiques stratégiques en sous-sol, l’enjeu de la qualité de l’eau est primordial pour le Département. La plupart des stations d’épuration ont été remises aux normes ou créées depuis plus de 20 ans. C’est le réseau de collecte qu’il reste à améliorer pour éviter les rejets directs vers le milieu naturel.

Sur la base du diagnostic de l’Agence de l’eau Seine Normandie, le Département a dégagé une enveloppe de 25 M€ sur cinq ans pour mettre en place un Schéma départemental de l’eau.

Objectifs : définir les priorités territoire par territoire pour soutenir les collectivités dans leurs projets d’assainissement et d’entretien écologique des milieux aquatiques.


Le conseil d’architecture pour partenaire

Préserver le patrimoine naturel et urbain, favoriser l’innovation environnementale, promouvoir un urbanisme durable et renforcer la qualité des bâtiments sont les objectifs partagés par le Département et le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) des Yvelines. Ce dernier mène des missions de conseil, d’information et de formation auprès des collectivités.