L’Ouest francilien, l’innovation en quelques chiffres

Chloë Bringuier

L’Ouest francilien est un un territoire attractif pour les entreprises et les investisseurs : investissements, bureaux, tourisme,… Le point en quelques chiffres clefs.  Superficie de 2 460 km², 20 % de la région 3 millions d’habitants, 25 % de la population francilienne Paris La Défense, 1er quartier d’affaires européen 1,3 million de m² de bureaux […]

Cet article fait partie du dossier: Yvelines et Hauts-de-Seine unis au SIMI 2019

L’Ouest francilien est un un territoire attractif pour les entreprises et les investisseurs : investissements, bureaux, tourisme,… Le point en quelques chiffres clefs. 

L’Ouest francilie, terre d’innovation © CD78/N.DUPREY

  • Superficie de 2 460 km², 20 % de la région
  • 3 millions d’habitants, 25 % de la population francilienne
  • Paris La Défense, 1er quartier d’affaires européen
  • 1,3 million de m² de bureaux immédiatement disponibles, 47 % de l’offre de la région
  • 247 000 entreprises, 21 % des établissements franciliens
  • 13 des 29 sociétés françaises au classement international Fortune 500 (Total, Engie, Crédit Agricole, Vinci, Renault…)
  • 1,5 million d’emplois, 29 % de la région
  • 37 % de cadres
  • 25 % de jeunes de moins de 20 ans
  • 119 000 étudiants
  • 1 er territoire en R&D de l’Ile-de-France en termes d’effectifs et d’investissements des entreprises
  • 1 er territoire industriel d’Ile-de-France
  • 53 % d’espaces portuaires de l’Ile-de-France
  • 98 000 hectares de surfaces agricoles, 16 % des territoires dédiés à l’agriculture de l’Ile-de-France
  • 93 sites touristiques dont 3 classés au patrimoine mondial de l’UNESCO
  • 60 % du territoire constitué d’espaces naturels, 1/3 des espaces naturels de la région
  • 8 000 équipements sportifs 

Des infrastructures de transport performantes au sein de l’ouest francilien

– Un réseau de transport directement connecté à Paris, aux 3 grands aéroports internationaux et aux grandes gares TGV,

4 ports le long de la Seine, dont Gennevilliers et Limay-Porcheville qui forment la 2e plateforme fluviale d’Europe et le plus grand complexe portuaire français,

4 lignes de Transilien (J, L, N et U), 3 lignes de RER (A, B et C), 7 lignes de métro (1, 3, 4, 9, 10, 12 et 13) et 3 lignes de tramway (T1, T2 et T6),

– 171 km d’autoroutes, 135 km de routes nationales, 1 910 km de routes départementales et 10 250 km de routes communales,

– Des projets de transports encore nombreux sont à venir : une nouvelle ligne de tramway (T10 Antony-Clamart à l’horizon 2023), le prolongement du T1 à Colombes puis Rueil-Malmaison à l’horizon 2025, les prolongements des lignes 4 du métro jusqu’à Bagneux et 14 jusqu’à Saint-Ouen. Le RER E sera prolongé vers l’ouest jusqu’à Mantes-la-Jolie en passant par La Défense et Nanterre (mise en service prévue de 2022 à 2024). Le Tram 12 Express Evry-Massy-Versailles sera mis en service d’ici 2021 à Massy et 2025 à Versailles, et enfin le tramway T13 Express renforcera les liaisons entre les pôles : Saint-Germain-en-Laye, Poissy, Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines (mise en service prévue de 2020 à 2025).

Technocentre Renault à Guyancourt © CD78/N.DUPREY

– L’arrivée prochaine du Grand Paris Express, métro automatique autour de Paris avec la ligne 15 qui reliera La Défense, l’aéroport Charles-de-Gaulle et le Val de Seine (mise en service prévue à partir de 2022), et la ligne 18 qui reliera l’aéroport d’Orly à l’ouest francilien.

Les Départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines consacrent 682 M€ aux projets majeurs d’infrastructures routières et de transports en commun en 2019.

L’ouest francilien, l’innovation sous toutes ses formes

51 millions d’euros ont été investis par les deux Départements de l’ouest francilien pour soutenir 145 projets depuis la création des pôles de compétitivité en 2005.

Grâce à ses 10 pôles de compétitivité, ses hôtels et ses pépinières d’entreprises, ses plus de 50 tiers-lieux, l’ouest francilien, 2e pôle de formation supérieure en Ile-de-France, attire les entreprises les plus inventives. Les capacités de recherche facilitent l’émulation avec de nombreux centres de recherche et développement. Plus de 2 000 brevets ont été déposés en 2018, ce qui correspond à 40 % des demandes de brevets publiées en Île-de-France. L’ouest francilien offre aussi un vivier de compétences avec près de 119 000 étudiants dont près de 9 000 ingénieurs avec notamment les universités Paris Nanterre et Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.

Porcheville © CD78/N.DUPREY

L’ouest francilien, porte d’entrée maritime de la région capitale

Formidable atout pour le développement économique, la Seine est au centre de nombreux projets d’envergure.

Le port de Gennevilliers, 1re plateforme portuaire d’Ile-de-France (40 % de l’espace portuaire d’Ile-de-France), avec 401 hectares de port pour 275 entreprises, 510 000 m² de bâtiments et 20 millions de tonnes de trafic. La plateforme multimodale compte 5 modes de transport, un important centre douanier et des services de logistique du dernier kilomètre.

Le port Seine Métropole à Achères est la future porte d’entrée de la métropole parisienne pour le transport fluvial. Ce projet d’infrastructure portuaire multimodale va associer le fleuve, le rail et la route. 120 hectares, sur les 300 que compte le projet, seront aménagés sur la partie ouest d’ici 2020/2025. Spécialisé dans les éco-industries et premier port fluviomaritime d’Ile-de-France, le port de Limay-Porcheville va s’agrandir de 50 hectares pour favoriser le report modal avec un objectif de création de 300 à 400 emplois. Il se veut exemplaire en matière d’environnement et vise l’obtention de la certification ISO 14001.

L’éco-port des 2 Rives de Seine est un port économique de proximité, conçu par Ports de Paris, qui va s’étendre sur 34 hectares dès 2019. Il offrira aux entreprises un accès optimal à la voie d’eau, notamment pour l’acheminement par barges des produits finis ou semi-finis de l’éco-construction.