Yvelines et Hauts-de-Seine : 6 sites hôtes pour Paris 2024

Chloë Bringuier

Six équipements de haute qualité des deux départements accueilleront le monde sportif lors des Jeux Olympiques de Paris 2024. Le Vélodrome national à Saint-Quentin-en-Yvelines pour le cyclisme sur piste et le BMX  Le Vélodrome national est situé dans la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, à 6 km du site du Golf national. Il abrite le siège […]

Cet article fait partie du dossier: Yvelines et Hauts-de-Seine unis au MIPIM

Six équipements de haute qualité des deux départements accueilleront le monde sportif lors des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Le Vélodrome national à Saint-Quentin-en-Yvelines pour le cyclisme sur piste et le BMX 

Yvelines et Hauts-de-Seine : 6 sites hôtes pour Paris 2024 © CD78/N.DUPREY

Le Vélodrome national est situé dans la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, à 6 km du site du Golf national. Il abrite le siège de la Fédération Française de Cyclisme.  Le complexe se distingue par une piste originale en pin sibérien de 250 mètres de long et de huit mètres de large avec une inclinaison de 43,8° dans les virages et de 13° dans les lignes droites. La piste a été conçue par Ralph Schürmann, qui a également conçu le vélodrome des Jeux Olympiques de Pékin 2008. Le site dispose de 5 000 m2 d’espaces extérieurs multi-usages pour les activités sportives et d’un circuit extérieur pour le BMX. Le tracé de ce dernier sera spécifiquement revu pour les Jeux Olympiques. Grâce à sa flexibilité et sa modularité, le Vélodrome national accueille régulièrement des événements et des sessions d’entraînement pour d’autres disciplines sportives comme le badminton et les sports de combat ainsi que des cours de fitness pour le grand public.

Paris La Défense Arena pour la gymnastique et le trampoline

Complexe sans équivalent, Paris La Défense Arena est l’enceinte la plus grande, la plus moderne et la plus modulable d’Europe, parfaitement adaptée à l’accueil des compétitions olympiques. Il est le stade résident du Racing 92, le club de rugby des Hauts-de-Seine. Cet amphithéâtre permet d’accueillir 32 000 spectateurs en mode stade et 40 000 en mode concert. Dessinée par l’architecte Christian de Portzamparc, Paris La Défense Arena est un symbole de modernité dans la vitrine architecturale qu’est La Défense.

Le Golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines

Yvelines et Hauts-de-Seine : 6 sites hôtes pour Paris 2024 © CD78/N.DUPREY

Situé à Saint-Quentin-en-Yvelines dans la périphérie de Paris, le Golf national est l’un des plus beaux parcours d’Europe. Détenu et exploité par la Fédération Française de Golf, le site a été conçu pour accueillir chaque année l’Open de France et constitue le centre technique national de Golf. Il a accueilli du 25 au 30 septembre 2018, la Ryder Cup, 3e événement sportif mondial. 24 joueurs européens et américains se sont affrontés devant plus de 200 000 spectateurs. Inauguré en 1991, après 3 ans de travaux sur ce qui était, au départ, un terrain plat de 139 hectares, le Golf national a été conçu par Hubert Chesneau. Les tribunes naturelles, les nombreux bunkers dans le style Links et les vastes fairways ondulés en font un site unique. Il offre ainsi un cadre spectaculaire : son tracé et ses plates-formes panoramiques naturelles garantiront une excellente visibilité et une expérience innovante pour les joueurs, les spectateurs, les médias et les partenaires. Le site est constitué de trois parcours de championnat (l’Albatros, l’Aigle et l’Oiselet). L’Albatros est le principal parcours de 18 trous utilisé lors des compétitions internationales car il offre un très haut niveau de compétitivité et de complexité.

Le Château de Versailles pour les sports équestres et le pentathlon moderne

Yvelines et Hauts-de-Seine : 6 sites hôtes pour Paris 2024 © CD78/N.DUPREY

Mondialement connu, le Château de Versailles est un palais royal, situé en bordure de Paris, et devenu depuis 1883, un musée national ouvert au public. Ses jardins couvrent un domaine de 800 hectares et constituent la référence absolue en matière de jardins à la française. André Le Nôtre, le paysagiste le plus renommé de son temps, imagina des plans d’eau remarquables, des fontaines grandioses, des canaux, des parterres de fleurs et des allées qui, depuis cette époque, suscitent l’admiration. Ces derniers abritent notamment l’étoile royale, une esplanade circulaire située à l’extrémité ouest du Grand Canal, qui accueillera l’enceinte temporaire où se dérouleront les épreuves de Dressage et de Saut d’obstacles ainsi que le « stade » du Pentathlon moderne des Jeux Olympiques. Cette enceinte accueillera également les épreuves de Dressage des Jeux Paralympiques. Les spectateurs profiteront d’une vue exceptionnelle sur le Château de Versailles, situé de l’autre côté du Grand Canal.  En outre, les épreuves de cross-country du concours complet seront organisées le long d’un parcours bordé d’arbres qui entourent le Grand Canal, le départ et l’arrivée se déroulant à l’étoile royale. Les écuries, les entrepôts et les logements des palefreniers seront situés dans des infrastructures construites de manière pérenne dans une zone directement adjacente au site. Fort d’une tradition équestre remontant au XVIIe siècle, le Château de Versailles constituera, de par ses infrastructures durables dédiées aux sports équestres, un formidable écrin pour les compétitions olympiques et paralympiques.

Le stade départemental Yves-du-Manoir à Colombes pour le hockey sur gazon

Le stade olympique Yves-du-Manoir est un lieu mythique du sport français et synonyme pour tous les amoureux de sport de lieu aux mille exploits. Il accueille les rencontres de TOP 14 du Racing 92 et de nombreuses manifestations sportives et scolaires. Haut lieu du sport mondial, football, rugby et athlétisme ont pérennisé sa gloire avec plus de 200 réunions internationales au XXe siècle. Ce lieu mythique du sport trouve une seconde jeunesse sous la houlette du Département qui en a fait l’acquisition en décembre 2002. Le stade s’étend sur 18 hectares et est équipé d’un terrain Olympique mixte pouvant accueillir environ 15 000 personnes, 9 terrains de football, 3 de rugby, une piste d’athlétisme, un terrain de basket. Le Stade Yves du Manoir a accueilli de nombreux évènements sportifs comme la finale de la Coupe du Monde 1938, 40 finales de Coupe de France de football, ou encore, les Jeux Olympiques d’été en 1924 et de nombreuses finales de Championnat de France de rugby à XV.

Yvelines et Hauts-de-Seine : 6 sites hôtes pour Paris 2024 © CD78/N.DUPREY

La colline d’Elancourt pour le VTT

La Colline d’Élancourt est située entre les villes d’Élancourt et de Trappes, à 7 km du Vélodrome national (site de compétition de Cyclisme sur piste). S’élevant à 231 mètres d’altitude, elle est le point culminant de toute la région parisienne. Le sommet de la colline offre une formidable vue jusqu’à la Tour Eiffel et aux forêts environnant Paris. La colline artificielle occupe l’emplacement d’anciennes carrières de grès qui fournissaient des matériaux aux entrepreneurs. Après la fermeture des carrières au milieu du XIXe siècle, le site est devenu une décharge jusqu’à sa fermeture totale en 1975. Un ambitieux programme de réhabilitation a suivi dans les années 1980 pour faire de la colline un parc de loisirs ouvert au public. Les autorités municipales ont validé les investissements supplémentaires à prévoir sur le site pour en faire un lieu dédié aux sports extrêmes, avec une attention particulière portée au circuit de Vélo Tout Terrain (VTT) déjà existant. Le projet devrait être mené par tranches et achevé d’ici 2021. Elle est un des 4 sites saint-quentinois choisis pour accueillir l’épreuve de VVT des JOP 2024, au même titre que le Vélodrome et son Stadium ou encore le Golf National.

Le Contrat Yvelines Territoires de Saint Quentin a été signé le 18 décembre 2018 pour une durée de 6 ans entre le Dépt / CA SQY et les 5 communes les plus peuplées (Guyancourt, Elancourt, Trappes, Montigny-le-Bretonneux, Plaisir.

Un total de 20,3 M€ de subventions a été engagé sur la 1e période 2018-2021 (3 ans). Le CYT de Saint-Quentin se compose de 6 axes d’intervention dont un consacré aux JO2024, d’un montant de 3M€, faisant écho à la politique départementale de développement du cyclisme et l’accueil de grandes manifestations.

Au sein de cet axe, le Département finance deux opérations, menées de front par SQY, au titre du Contrat Yvelines Territoires :

  • Pour 1,5 M€, la construction des équipements olympiques en tant que tels (piste VTT), dont la convention avec SOLIDEO, maître d’ouvrage est d’ores et déjà signée (société de Livraison des Ouvrages Olympiques).
  • Pour 1,5 M€, la pérennisation de l’héritage des JOP, valeur forte de la candidature Paris 2024, consistant à valoriser le foncier et offrir au grand public des équipements touristiques pérennes de nature sportive, environnementale, de loisirs.

Pour définir ce projet, un AAP a été lancé par l’agglo jusqu’au 4 mars. Les candidats et concepts proposés seront (sans sélection préalable par SQY) présentés au MIPIM. La désignation des lauréats interviendra au 3e trimestre 2019 avec un objectif de livraison pour le début des JO.

Volet certainement le plus stratégique, il permettra de garantir des retombées économiques au-delà des JO et renforcera l’identité touristique sportive des Yvelines.

Les 50 ha de la colline se situent sur Trappes, Elancourt et Plaisir.

La colline est un site qui :

  • Offre un point de vue exceptionnel à 360° sur SQY et l’Ouest Parisien
  • Est majoritairement classée en zone N donc protégée au niveau constructibilité. Seuls 3 secteurs sont constructibles
  • Est le point culminant (artificiel) de l’Ile de France (le naturel se trouve dans le massif de l’Hautil)
  • Est un lieu public ouvert à tous
  • Est envisagé pour être un point de desserte potentiel du futur Supraways