Des investissements porteurs d’avenir

La rédaction

Le Conseil département a augmenté son budget dédié à l’investissement de plus de 22% dédié aux collèges publics et lycées internationaux, ainsi qu’aux collèges privés. Cet effort démontre la volonté du Département de mettre les moyens pour accueillir nos élèves dans des établissements de qualité. Comme chaque année, des travaux de maintenance et de mise […]

Cet article fait partie du dossier: La rentrée des collèges à la loupe

Le Conseil département a augmenté son budget dédié à l’investissement de plus de 22% dédié aux collèges publics et lycées internationaux, ainsi qu’aux collèges privés. Cet effort démontre la volonté du Département de mettre les moyens pour accueillir nos élèves dans des établissements de qualité.

collégiensComme chaque année, des travaux de maintenance et de mise aux normes sont réalisés sur une vingtaine d’établissements, pour un montant global de près de 15 M €. Ces travaux permettent de renforcer les fonctionnalités des équipements (hygiène, sécurité, accessibilité aux handicapés) et de réaliser des économies d’énergie significatives sur les installations de chauffage, mais aussi sur l’accès au numérique.

Rentrée des collèges 2017

L’album photos de la visite de Pierre Bédier au collège Henri IV de Meulan. Photos : CD78/N.Duprey

Pour la tranche 2017-2021, ce sont près de 430 M€, soit un tiers des investissements totaux du Département, qui seront dédiés à la modernisation des bâtiments, synonyme d’une meilleure qualité de vie au collège et de conditions optimales d’apprentissage.

En visite au collège Henri IV de Meulan vendredi 8 septembre 2017, Pierre Bédier, le Président du Conseil départemental, a expliqué :

Le redressement des finances publiques impose aux Territoires de lourds sacrifices auxquels nous sommes prêts s’ils sont justes et utiles. Mais, il ne doit pas sans cesse pénaliser les bons gestionnaires. Dans le cadre du budget 2017, notre Assemblée a fait le choix responsable de maintenir un haut niveau d’investissement, tout en demeurant le Département le moins dépensier et le plus innovant. Le budget pour accompagner les 116 collèges publics, les 22 collèges privés qu’il subventionne, ainsi que la construction de nouveaux établissements a augmenté de 10% par rapport à 2016. Cet engagement a été pris pour garantir les meilleures conditions d’apprentissage pour tous les jeunes Yvelinois. »

3 PROJETS EN PHASE ÉTUDES :

La restructuration-extension des deux établissements internationaux (115,5 M €) :

  • Le Lycée franco-allemand de Buc – 42,8 M € – Été 2017 > Septembre 2019 – Architecte : Benisch-Architekten
  • Le Lycée international de Saint-Germain-en-Laye – 72,7 M € – Été 2017 > Septembre 2020 – Architecte : Epicuria-Bateg
  • La construction d’un collège innovant dans le quartier du Val-Fourré à Mantes‑la‑Jolie pour une ouverture en septembre 2019 (24 M €) – Architecte : Rudy Ricciotti

4 OPÉRATIONS DE RÉHABILITATION SONT EN COURS DE TRAVAUX (50 M €) :

  • Collège René Descartes à Fontenay le Fleury : septembre 2017
  • Collège Colette à Sartrouville : novembre 2017
  • Collège Les Nénuphars à Bréval : travaux entamés à la Toussaint 2016 pour livraison en 2018
  • Collège George Sand à Magnanville : première phase livrée en 2015, fin des travaux prévue en 2018

Une nouvelle programmation sera proposée à l’Assemblée départementale fin 2017 pour le Plan pluriannuel d’investissement 2017-2020.

Par ailleurs, le Conseil départemental a renforcé la prise en compte des spécificités des établissements en instaurant une majoration de la dotation globale de fonctionnement pour les collèges enregistrant un taux de CSP défavorisées supérieur à 30 % ce qui a permis à 11 collèges supplémentaires de bénéficier d’une augmentation des dotations en 2017.

 

Une expérimentation pour renforcer la prévention

A partir de la rentrée 2017, le Conseil départemental lance une expérimentation en réseau d’éducation prioritaire sur 12 collèges, dans 6 communes (Mantes-la-Jolie, Les Mureaux, Achères, Chanteloup-les-Vignes, Trappes et Sartrouville), avec la présence de chargés de mission prévention au sein des établissements pour :

  • Sensibiliser les élèves au respect de la vie collective et prévenir les incivilités.
  • Prévenir et gérer les situations de tensions en complément des mesures conduites par le personnel de la vie scolaire.
  • Repérer les problématiques collectives et individuelles des élèves et les faire remonter auprès des partenaires concernées de l’Éducation nationale, de l’action sociale et de la protection de l’enfance.
  • Participer à la prévention des conduites à risque et des phénomènes d’emprise (dont radicalisation).
  • Conduire des projets et animer des ateliers.
  • Accompagner les élèves dans leurs parcours d’apprentissage et orientation (recherche de stage, sorties pédagogiques, aide à l’orientation….).

Le chargé de mission prévention favorisera le lien entre les établissements scolaires et leur environnement dans les domaines de la sécurité, de l’aide sociale, de la protection de l’enfance, de la santé et de l’offre culturelle et sportive. Son rôle d’interface sera central auprès de tous les acteurs (élèves, familles, collège, équipe pédagogique, partenaires locaux, services du Conseil départemental et ceux de l’Éducation nationale).