Handicap : « Nous rendons les espaces et services plus accessibles »

Sandrine GAYET

A l’occasion des 15 ans de la Maison départementale de l’Autonomie, le Docteur Albert Fernandez, Directeur général adjoint des Solidarités du Département des Yvelines, dresse le bilan et évoque les projets.

Cet article fait partie du dossier: Handicap : Le Département veut un territoire plus inclusif

A l’occasion des 15 ans de la Maison départementale de l’Autonomie, le Docteur Albert Fernandez, Directeur général adjoint des Solidarités du Département des Yvelines, dresse le bilan et évoque les projets. Avec comme objectif de rendre les espaces et services publics plus accessibles, tout en développant des activités sportives ou récréatives partagées.

handicap

Les « Olympiades du vivre ensemble » en 2017 à Versailles. Photo : CD78/N.Duprey

Quelle est la politique départementale à destination des personnes en situation de handicap ?

Aujourd’hui, près de 83 000 Yvelinoises et Yvelinois bénéficient d’un droit auprès de la Maison départementale de l’Autonomie du fait de leur handicap. Chaque année, le Département des Yvelines consacre 172 M€ sur les prestations individuelles d’Aide sociale à l’hébergement et de Prestations de compensation du handicap.

Le Département organise et met en œuvre de nombreux dispositifs afin que chaque enfant et chaque adulte puisse vivre de la manière la plus autonome possible en fonction de ses choix, quel que soit le niveau de dépendance, et ce, en favorisant les liens sociaux entre Yvelinois.

La Maison départementale de l’Autonomie (MDA) a 15 ans*. Quel est son rôle ?

Le Département des Yvelines a fait le choix de la convergence entre les dispositifs dédiés aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap.

Des équipes pluridisciplinaires réparties sur 6 Pôles Autonomie Territoriaux (PAT) du département ont pour mission d’accueillir, d’informer et d’évaluer les besoins des usagers. Ils proposent chaque année plus de 90 000 solutions adaptées à chaque situation individuelle dans le respect de la législation et des délais légaux de mise en œuvre. Son rôle est également de veiller à la satisfaction de nos usagers.

Ce travail permet par exemple d’accorder des Allocations adultes handicapées, des Prestations de compensation de handicap, des Cartes mobilité inclusion, des Reconnaissances de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) ou encore des orientations en établissements et services médico-sociaux.

« Nous rendons les espaces et services publics plus accessibles, tout en développant des activités sportives ou récréatives partagées »

Docteur Albert Fernandez, Docteur Albert Fernandez, Directeur général adjoint des Solidarités : « Nous rendons les espaces et services publics plus accessibles, tout en développant des activités sportives ou récréatives partagées »

Quel bilan pouvez-vous dresser ?

Le bilan est positif. Il est le fruit du partenariat que nous avons tissé avec le monde associatif, fondé sur l’écoute, la confiance et le pragmatisme. Nous leur avons confié l’accueil, l’information, l’orientation, l’évaluation et le suivi des personnes en situation de handicap sollicitant la Maison départementale des personnes handicapées, la MDPH-78. Ces structures, intitulées « Coordinations handicap local » dès 2006, ont donc joué le rôle de MDPH de proximité, pour la plus grande satisfaction des usagers.

Vos objectifs ?

Plus que jamais nous visons une société inclusive qui valorise toutes les diversités : nous rendons les espaces et services publics plus accessibles, tout en développant des activités sportives ou récréatives partagées.
Notre objectif est d’offrir aux personnes en situation de handicap un service de qualité répondant à leurs attentes et besoins.

Dans la continuité, nous venons de créer une Agence Autonomie interdépartementale Yvelines-Hauts-de-Seine, qui a vocation à structurer l’offre à domicile de manière prospective. Nous sommes en train de construire avec l’agence régionale de santé d’Ile-de-France la fusion de nos dispositifs PAT (pôles autonomie territoriaux) et DAC (dispositifs d’appui et coordination), afin de couvrir tout le parcours des personnes vulnérables, qu’il s’agisse du médico-social ou du sanitaire.

* La Maison départementale de l’Autonomie est issue de la Maison départementale des personnes handicapées créée en 2006.

Le FAM de Bècheville ouvrira à l’automne 2021

« Enfin une réponse adaptée à nos besoins », Nicole de Sartrouville, mère de Jérôme, 43 ans, autiste.

Unique en France, le foyer d’accueil médicalisé interdépartemental Yvelines-Hauts-de-Seine, ouvrira à l’automne 2021 aux Mureaux. Cette plateforme interdépartementale d’hébergement et de services offrira 158 places à des adultes avec troubles du spectre autistique et avec handicap psychique. C’est la Fondation des Amis de l’Atelier qui a été retenue comme futur gestionnaire de cette plateforme financée par les deux départements. Le coût global de l’opération s’élève à 30,8 M€.