D’Issy-les-Moulineaux à Poissy

Chloë Bringuier

Pour cette nouvelle « journée Pass Malin », nous vous emmenons d’Issy-les-Moulineaux à Poissy. De la célèbre Tour aux Figures de Jean Dubuffet à l’iconique Villa Savoye de l’architecte Le Corbusier. Vous nous suivez ?  L’heure de la deuxième « journée Pass Malin » a sonné ! Si vous avez manqué la première, pas de panique, elle se trouve […]

Cet article fait partie du dossier: Un été yvelinois

Pour cette nouvelle « journée Pass Malin », nous vous emmenons d’Issy-les-Moulineaux à Poissy. De la célèbre Tour aux Figures de Jean Dubuffet à l’iconique Villa Savoye de l’architecte Le Corbusier. Vous nous suivez ? 

L’heure de la deuxième « journée Pass Malin » a sonné ! Si vous avez manqué la première, pas de panique, elle se trouve juste ici et elle est faisable toute l’année. Car oui : le Pass Malin n’est pas valable seulement durant la période estivale. Vous pouvez télécharger gratuitement votre Pass Malin sur le site officiel.

Pour cette journée, nous commencerons dans les Hauts-de-Seine pour nous diriger ensuite dans les Yvelines. Un joli programme culturel dans de grandes villes… Mais entouré de verdure : c’est parti !

Tour aux Figures à Issy-les-Moulineaux

© Wikimédia

Qui est déjà passé sur les quais de Seine l’a forcément aperçue ! Du parc de l’Île-Saint-Germain on voit dépasser le haut d’une tour colorée. C’est la Tour aux Figures de l’artiste Jean Dubuffet. Pensée lors de l’exposition « Edifices, projets et maquettes d’architecture » au Musée des Arts décoratifs en 1968, ce projet sera choisi quinze ans plus tard par l’artiste pour honorer la première commande publique de l’État français d’une oeuvre à bâtir.

La Tour ne mesure pas moins de 24 mètres de haut, le tour en béton et en acier. Jean Dubuffet meurt en mai 1985, avant que sa Tour ne s’érige, mais c’est lui qui avait choisi l’emplacement.

Vous trouvez cette Tour un peu bizarre ? Il y a une explication. Elle appartient au cycle de l’Hourloupe, qui n’est autre qu’un monde inventé par l’artiste lui-même. Cet univers est composé d’aplats rouges, bleus, blancs et noirs : tout comme l’extérieur de la Tour aux Figures. Une magnifique oeuvre qui prend toute son importance à mesure que l’on s’approche d’elle.

Le saviez-vous ? 

L’intérieur de la Tour se visite également ! Nombreux sont les promeneurs à penser qu’il s’agit d’un ventre vide. Il n’en est rien ! L’intérieur de la Tour est uniquement en noir et blanc. Entre les courbes et les figures, les visiteurs se promènent sans trop savoir où ils vont. Aucune fenêtre. Les promeneurs doivent oublier le monde extérieur pour appréhender celui qui s’ouvre à eux.

Depuis 2015, la Tour est une propriété du Conseil départemental des Hauts-de-Seine. En 2019, l’édifice nécessite des travaux de rénovation, notamment au niveau des peintures de l’extérieur. Une réfection de l’éclairage a également eu lieu afin de permettre un éclairage nocturne de l’oeuvre.

Il est maintenant l’heure de mettre les voiles sur Poissy ! (Le trajet ne se fait malheureusement pas par la Seine). Pour cet après-midi dans les Yvelines, nous mettons la lumière sur un lieu connu dans le monde entier : la Villa Savoye.

La Villa Savoye à Poissy

© CD78/N.DUPREY

La Villa tient son nom de ses commanditaires : la famille Savoye, de riches assureurs parisiens. Ils disposaient d’un terrain de 7 hectares à Poissy et rêvaient d’une résidence secondaire. La famille demande à leurs amis le nom de l’architecte qui a construit leur villa à Ville d’Avray. Un certain Le Corbusier. La Villa Savoye est aujourd’hui l’oeuvre la plus célèbre de l’artiste. La Villa Savoye est d’ailleurs la dernière des « villas blanches » pensées par l’architecte.

La Villa Savoye est un luxe pour Le Corbusier. En effet, le budget ne semble pas être une question pour les propriétaires, ils n’ont pas d’exigence particulière et surtout : l’espace est immense. L’architecte jouit d’une liberté sans précédent.

« Les heures claires » est le surnom de la Villa. Quiconque a déjà poser les pieds dans la forêt qui entoure la bâtisse peut comprendre. La nature est omniprésente et entre dans la maison pour la traverser de lumière. La cohabitation intérieur/extérieur y est douce. Libérée du sol, la Villa semble être un navire que rien n’affole. En imaginant la Villa Savoye, Le Corbusier pense en dehors de clous : il pense en terme d’espace libre plus que de la fonction première de chaque pièce. Un lieu incontournable à Poissy.