Comment crée-t-on une voie cyclable ?

NicolasThéodet

Fruit d’une importante réflexion, la construction de voies cyclables sur les routes des Yvelines se développe. Notamment grâce au plan vélo du Département qui investit continuellement pour développer la pratique du vélo.

La construction de pistes cyclables est le fruit de nombreuses concertations. ©CD78/N.Duprey

Avant, ici, il n’y avait que des camions stationnés le long de la route. Pour éviter ça, la municipalité avait mis des gros plots en béton. Avant de lancer les travaux d’une piste cyclable en entrée de ville à Méré, Hervé Rivoalen, responsable des travaux d’aménagements cyclables au Département des Yvelines, se rappelle l’ancien aspect du site. Aujourd’hui, une voie cyclable longe la RD 912, bordée de coquelicots et de fleurs des champs. Bien que la nationale 12 passe à proximité, cette voie qui mène à la gare est aujourd’hui sécurisée pour tous les modes de transport.

Des études à réaliser pour une voie cyclable

Cette voie cyclable est le fruit d’une concertation entre la Ville et le Département.

« Avant de créer la piste, il y a une phase d’études et de relevés topographiques et de géométrie de voie », confie-t-il.

C’est grâce à ces données que le projet peut voir le jour. Long de 1,6 km, il alterne une piste cyclable (voie séparée de la chaussée), et une bande cyclable (zone peinte qui délimite la voie cyclable).

La bande cyclable est juste matérialisée par un marquage au sol. ©CD78/N.Duprey

Pour déterminer quels aménagements sont réalisables, deux critères sont primordiaux : « la sécurité et les contraintes environnementales », précise Marie-Laure Coste-Fagart, chef du Service Territorial Yvelines Rural de l’entretien et de l’Exploitation des Voiries. Le long de l’ancienne RN 12, il est évidemment proscrit de déraciner les platanes. Il faut donc adapter les équipements. Pour le reste, la voie cyclable se conçoit exactement comme une route classique.

« Rien ne diffère, ajoute même Hervé Rivoalen, il y a le terrassement, l’assainissement, la chaussée et la signalétique. »

Bâtir des voies de manière réfléchie

La piste cyclable de Méré n’a pas été construite au hasard, avec un projet global d’un montant de 746 500 €. Il permet de compléter un maillage qui relie la gare SNCF avec les villes alentour.

« Elle complète un réseau avec Monfort-l’Amaury. Et à terme, un projet de maillage cyclable autour de toutes les gares qui reliera prochainement Saint-Quentin et Houdan », précise Hervé Rivoalen.

Le Département s’engage à bâtir des franchissements de Seine et de route sécurisés. ©CD78/N.Duprey

Au total, il existe près de 1 000 km de voies cyclables sur tout le territoire. Près d’un tiers le long des routes départementales. À l’horizon 2027, le plan vélo ambitionne de passer à 1 600 km. « Le Département prévoit d’ores et déjà̀ une première enveloppe de 25 M€ pour la réalisation des aménagements cyclables prêts à être lancés », précise d’ailleurs la direction des mobilités du Département. Une enveloppe conséquente qui répond aux besoins. Le prix d’une piste cyclable longeant une départementale comme la RD 195 à Magny-les-Hameaux représente un cout moyen d’environ 500 000 € par kilomètre. Une somme qui ne comprend aucune acquisition foncière.

Des projets départementaux déjà connus

Les priorités de ce plan vélo sont déjà définies. L’achèvement de la Seine à Vélo finalisera le réseau des véloroutes. Pour les trajets du quotidien, le Département s’engage à collaborer sur la réalisation du RER Vélo. Il poursuit ses projets de continuité́ des axes structurants. Des pistes cyclables se concentrent dans un rayon de 3 km pour les collèges. Ce rayon s’élargit à 5 km pour les gares. Un dispositif qui concerne aussi les sites olympiques de 2024.

Le Département accompagne avant tout les communes et leurs intercommunalités. Il subventionne leurs projets de plan vélo. Il est aussi financeur de nombreux franchissements de Seine. Comme la passerelle de Mantes-la-Jolie et la passerelle de Poissy, ou au-dessus d’axes routiers importants. Ce fut le cas récemment à Plaisir. Avec les travaux d’aménagement de la RD 30 et l’installation de la passerelle du Bois de la Cranne.