Yvelines cinéma : les Tuche transfèrent l’Elysée dans les Yvelines

Yves FOSSEY

Dans le cadre des Yvelines font leur cinéma c’est un film tourné en grande partie dans le département qui est à l’affiche le mardi 24 août 2021 à Beynes. Les scènes des Tuche 3 ont en effet été réalisées en 2017 à Rambouillet, Versailles mais aussi à la gare de Beynes. Les spectateurs et les […]

Cet article fait partie du dossier: 2021 dans les Yvelines

Dans le cadre des Yvelines font leur cinéma c’est un film tourné en grande partie dans le département qui est à l’affiche le mardi 24 août 2021 à Beynes. Les scènes des Tuche 3 ont en effet été réalisées en 2017 à Rambouillet, Versailles mais aussi à la gare de Beynes.

Le salon des Aigles de l’Hôtel du Département est transformé en salle du Conseil des Ministres. CD78/N.Duprey

Les spectateurs et les figurants vont ainsi pouvoir retrouver l’ambiance du tournage. Car pour le scénario, alors que Jeff Tuche, maire de Bouzolles, accède à l’Elysée, le réalisateur Olivier Boiroux a utilisé différents lieux des Yvelines pour décor. Il devait donner l’impression d’être réellement au palais présidentiel.

Le Conseil des Ministre à l’Hôtel du Département

Avec lui, le château de Voisins à Rambouillet devient l’Elysée. Il installe ses caméras devant la façade du monument. Quelques trucages ont été ajoutés lors du montage pour réussir  totalement le subterfuge. Et l’illusion fonctionne. Colonnes, Tapis rouge, graviers dans la cour…

Olivier Baroux, le réalisateur des Tuche. CD78/N.Duprey

A Versailles, c’est pour la beauté des salons et l’architecture des bâtiments que le metteur en scène a choisi l’Hôtel du Département et la préfecture. Le salon des Aigles du conseil départemental accueille le Conseil des Ministres et les jardins de la préfecture sont transformés en lieu de détente avec des transats mais aussi avec une piscine gonflable.

On ne pouvait pas tourner à l’Élysée pour des raisons de temps et de sécurité. Cela a été assez simple pour nous de tourner dans ces endroits des Yvelines. Les demandes ont été traitées très rapidement, et surtout positivement. On manquait de décors, on n’a quasiment eu rien à faire en décoration parce-ce que cela ressemble plus ou moins à l’Élysée. Les ors de la République sont à peu près partout les mêmes.

Les Tuche sont comme chez eux. Pas de chichi. Alors que Jean Paul Rouvre, en président, dirige un conseil des Ministres, Isabelle Nanty, son épouse, est loin des us et coutumes de la fonction de première dame. Elle s’invite à la réunion avec son bac à linge sous le bras. Dehors c’est la fête. Dans les jardins, les enfants et les proches s’adonnent aux plaisirs de la baignade…

La chambre à coucher des Tuche est installée dans l’ancienne salle du conseil des minsitres. CD78/N.Duprey

Les témoins du tournage ont vécu des instants invraisemblables. « Voir Isabelle Nanty traverser la cour du Conseil départemental en charentaises et en chemise de nuit rose, c’est phénoménal d’autant que les personnalités qui sont accueillies dans ce lieu sont toujours très bien habillés », explique l’un d’eux.

Beynes devient Bouzolles, ville des Tuche

La commune de Beynes a également accueilli les comédiens et les équipes de production. Afin de coller au scénario, la gare a changé d’appellation pour être rebaptisée gare de « Bouzolles », la fameuse ville des Tuche, inventée pour le film. Jeff Tuche président veut que le TGV s’y arrête.

Des scènes des Tuche ont été tournées à la gare de Beynes. (Photo ville de Beynes)

A l’occasion du tournage, des habitants de la localité ont joué le rôle de figurants et pris place sur le quai. Si les participants ont pris beaucoup de plaisir, ils ont des souvenirs à foison.

Pour simuler l’arrivée du TGV et le souffle de la rame, la production avait mis en place de gros ventilateurs. Au coup de sifflet les appareils sont actionnés et tout le monde devait tourner la tête pour regarder le train, car il ne s’arrête pas comme prévu… Lors des nombreuses prises, l’un des engins est tombé en panne, il a fallu 45 minutes pour le réparer.

Ils se souviendront de ces moments uniques. « C’est très intéressant de voir l’envers du décors », témoignent-ils. Mais « tourner une ou deux scènes sur toute une journée, c’est long surtout pour quelques minutes à peine au final dans le film ! »

Trois projections au menu de la soirée

A Beynes les Tuche 3 est programmé le mardi 24 août au parc de l’Etang. Deux autres projections sont prévues la même soirée avec la comédie Babysitting à Aubergenville et avec le film Fonzy à Rosny-sur-Seine. Sur place les mesures sanitaires, notamment le Pass sanitaire, seront respectées. Accueil du public à partir de 19 heures.

Le festival les Yvelines font leur cinéma, qui compte 45 projections gratuites en plein air et des animations, poursuit jusqu’au 10 septembre. Bonne séance à tous!