Sartrouville : le judo au service du sport féminin

NicolasThéodet

Développer la pratique du judo féminin. Un objectif précis pour le club de Sartrouville qui oeuvre depuis 2014 à offrir les conditions idéales pour la pratique de leur sport auprès des jeunes filles. Un projet matérialisé par l’organisation de l’événement un « Tatami au féminin », qui rassemblera plus de 300 pratiquantes. 

Satrouville développe depuis 2014, la pratique du judo féminin. © COS Sartrouville

Le club de Judo de Sartrouville fait du sport féminin son objectif. Un projet matérialisé par l’organisation, le 6 octobre 2019, de l’événement un « Tatami au Féminin ». Une rencontre sportive autour de la pratique du judo exclusivement réservé aux licenciées afin de développer la pratique du sport chez les jeunes filles.

« Nous avons reçu un prix de 1 500€ fin mars 2019. Le CDOS78 et la DDCS des Yvelines ont choisi notre projet comme Lauréat des associations des Yvelines en faveur du développement du sport féminin », explique Johann Roux, responsable du pôle féminin du club.

Cette somme, le club a voulu l’investir dans sa cause et a décidé d’organiser un regroupement exceptionnel de judokates de toute la région. Avec la présence exceptionnelle de Lucie Décosse, championne olympique et triple championne du Monde de la discipline.

« Nous espérons faire venir près de 300 filles pour cette journée », précise Johann Roux.

Développer et favoriser la pratique du judo chez les féminines

Le club des Yvelines est un des plus importants de France et surtout pour les féminines. © COS Sartrouville

La pratique du judo féminin au club de Sartrouville est le fruit d’une politique mise en place par le club. Depuis 2014, les différentes manifestations et l’engagement des dirigeants ont permis de passer de 11% de licenciées à 27% aujourd’hui. A titre de comparaison, la moyenne des autres clubs départementaux et nationaux tourne aux alentours de 14-15% de femmes.

« Nous espérons arriver au chiffre de 30% d’ici l’année 2021 », déclare Johann Roux.

Le judo féminin est d’autant plus important pour la commune de Sartrouville, que 56% des femmes inscrites sont issues des Quartiers Politiques de la Ville (QPV). La pratique du sport permet ainsi une mixité sociale et hommes-femmes.

« C’est un véritable enjeu social pour les Yvelines et pour notre club. Nous espérons que notre projet puisse aussi se développer un peu partout sur le territoire et populariser la pratique du judo chez les féminines », ajoute Philippe Salini Président du COS Judo.

Lucie Décosse, championne olympique, sera présente pour cet événement. © Wikicommons

Devenir un acteur local de l’engagement

Avec près de 700 licenciés, le club de Judo Sartrouvillois est un des tous premiers de France. Engagé dans le développement de son sport, la structure mène de front un combat permanent avec les acteurs locaux dans la lutte contre l’exclusion. Handicap, isolement, chômage… l’association sportive souhaite devenir un acteur incontournable de la vie locale et des communes alentours afin de créer un dynamisme fort autour de la pratique du sport.