Proposer une restauration de qualité aux collégiens

Chloë Bringuier

48 000 repas sont servis en moyenne par jour dans les collèges yvelinois. 75% des élèves sont en demi-pension et le Département des Yvelines prend en charge de 4 à 7€ par repas et par élève selon les revenus du foyer. Grâce aux 125 producteurs locaux, 30% des produits servis sont issus des circuits courts […]

Cet article fait partie du dossier: Rentrée 2019 : un cadre de vie agréable et performant pour les collégiens

48 000 repas sont servis en moyenne par jour dans les collèges yvelinois. 75% des élèves sont en demi-pension et le Département des Yvelines prend en charge de 4 à 7€ par repas et par élève selon les revenus du foyer. Grâce aux 125 producteurs locaux, 30% des produits servis sont issus des circuits courts et 40% des produits sont issus de l’agriculture biologique. 

C’midy : une société d’économie mixte à opération unique en charge de la restauration et du nettoyage

Mise en place depuis le 1er janvier 2019, C’midy est une structure juridique innovante permettant au Département de s’associer à un opérateur privé pour délivrer un service de restauration scolaire de qualité au bénéfice des collégiens, parents d’élèves et chefs d’établissement. En effet, lors de la séance du 27 septembre 2018, les conseillers départementaux ont décidé d’engager une réforme important de la restauration scolaire en se fixant 3 objectifs :

Assurer une prestation de qualité en matière de restauration et de nettoyage,

Promouvoir l’utilisation des produits agricoles et artisanaux de proximité,

Faire de la restauration et du nettoyage un levier d’insertion au service des Yvelinois en continuant le recrutement de 250 béné ciaires du RSA dans les collèges.

Favoriser la production sur place

Rentrée 2019 : proposer une restauration de qualité © CD78/N.DUPREY

Dans l’objectif d’harmoniser par le haut les prestations de restauration scolaire, le Département a choisi de favoriser, chaque fois que cela est possible, la production sur place. Ainsi 3 cantines, qui bénéficiaient jusqu’ici d’une livraison de cuisine centrale, ont été transformées en cuisine de production sur place. Aujourd’hui, c’est un véritable chef de cuisine qui fabrique quotidiennement les menus au sein des collèges de la Montcient de Gaillon-sur-Montcient, Jacques Cartier à Issou et René Descartes à Fontenay-le-Fleury. Les chefs de cuisine de ces nouvelles cantines sont accompagnés par le chef Matthieu Janiec, chef de cuisine au sein de l’Ecole Lenôtre. Pour l’année 2020 seront concernés les collèges Renoir à Chatou, Galilée à Limay et les trois Moulins à Bonnelles.

Proposer aux collégiens des repas végétariens et faire appel à l’utilisation de produits agricoles et artisanaux de proximité

Dans une logique de développement territorial et afin de structurer les filières de production, le Département a choisi de se fixer des objectifs plus ambitieux que ceux de la loi Egalim en terme « d’Alimentation durable » :

40% de produits bios dès 2019 et 50% à l’horizon 2025

30% de produits issus de circuits courts et locaux dont 20% de produits bios issus de circuits courts. C’est un véritable engagement en faveur du développement du territoire et des agriculteurs. C’est en ce sens qu’un partenariat avec la chambre d’agriculture d’Ile-de- France a été instauré

Une offre de repas végétariens proposés chaque jour aux collégiens

Rentrée 2019 : proposer une restauration de qualité © CD78/N.DUPREY

Offrir la gratuité d’accès à la demi‐pension

En décembre 2018, le Conseil Départemental des Yvelines décide, malgré la norme de progression imposée par l’Etat aux dépenses de fonctionnement du Département, d’offrir la gratuité d’accès à la demi- pension aux 1 200 agents du Département, et aux quelque 2 000 collaborateurs de l’Education Nationale dans les collèges en zone d’éducation prioritaire (REP et REP+) et agents de catégorie C de l’Education Nationale. Cet effort financier important, consenti par le Département, vise à valoriser les territoires les plus défavorisés, renforcer leur attractivité, et soulager les personnels les moins rémunérés par l’Etat. Le soutien du Département à la demi-pension pour les personnels de l’Etat représente une aide d’un peu plus de 800 000 €/ an à fréquentation constante (soit une économie de 1 120 €/an/personne) et de 500 000€/an pour les agents du Département.