Moderniser et adapter les établissements scolaires

Chloë Bringuier

Chaque année, afin de garantir des conditions optimales d’apprentissage, le Département des Yvelines assure des travaux de maintenance et de mise aux normes au sein d’une cinquantaine d’établissements pour un montant global de près de 23 millions d’euros. De nature et d’importance diverses, ces travaux permettent d’assurer la remise à niveau technique et réglementaire des […]

Cet article fait partie du dossier: Rentrée 2019 : un cadre de vie agréable et performant pour les collégiens

Chaque année, afin de garantir des conditions optimales d’apprentissage, le Département des Yvelines assure des travaux de maintenance et de mise aux normes au sein d’une cinquantaine d’établissements pour un montant global de près de 23 millions d’euros.

Travaux d’été dans les collèges © CD78 / N.Duprey

De nature et d’importance diverses, ces travaux permettent d’assurer la remise à niveau technique et réglementaire des établissements (hygiène, sécurité ou accessibilité aux personnes handicapées). Ces interventions visent également à réaliser des économies d’énergie en faisant évoluer les installations de chauffage et/ou le clos et le couvert, mais aussi l’accès au numérique (courants faibles).

En 2019, 2 collèges ont été totalement restructurés et mis aux normes afin de proposer aux élèves des conditions idéales d’apprentissage (20 M€) : le collège Les Nénuphars à Bréval et le collège Georges Sand à Magnanville. Le collège les nénuphars de Bréval a nécessité, durant 24 mois, des travaux lourds de l’ordre de 10 M€ TTC. La réfection totale de l’établissement a eu lieu. Les salles de classe, les sanitaires et la demi-pension ont été totalement restructurés, le CDI et les espaces de l’administration ont bénéficié d’une rénovation d’ampleur. Le hall du collège a lui aussi été rénové via la pose d’une résine au sol et la réfection de l’éclairage. La toiture de l’établissement a été totalement renouvelée ainsi que les extérieurs, notamment la cour de récréation et les plateaux sportifs. Les espaces verts seront repris aux vacances de la Toussaint 2019 afin de respecter le cycle naturel.

Rentrée 2019 : de meilleures conditions d’apprentissage © CD78/N.DUPREY

70 opérations de réhabilitation légères et opérations lourdes ont été portées durant l’été au sein de 56 collèges par la direction de l’ingénierie foncière et immobilière pour un coût d’opération de plus de 23 M€ TTC.

Lycée international de Saint‐Germain‐en‐Laye : la fin des travaux

En septembre 2020, nous arriverons à la fin des travaux du lycée international de Saint‐Germain‐en‐Laye

• Nature des travaux : restructuration et extension • Coût de l’opération : 68 M€ (participation de la Région évaluée à environ 38 M€)

La vétusté de certains bâtiments, la suppression des bâtiments préfabriqués, les nécessités de rénovation et de mise en conformité ont conduit le Département à engager une réflexion globale sur le site. L’opération intègre principalement : la reconstruction de la demi-pension, des logements de fonction, de l’école maternelle et du gymnase ainsi que la restructuration- extension du bâtiment d’externat.

Les élèves ont fait la rentrée 2019 dans le nouvel externat, réhabilité et agrandi. Le nouveau gymnase a quant à lui été livré en septembre 2018. Les équipements sportifs, dont le gymnase, sont reconstruits sur un terrain mitoyen situé sur Fourqueux et acquis par le Département pour 700 000 €. Les travaux se poursuivent jusqu’en septembre 2020 avec la restructuration de l’AGORA et des extérieurs.

9 collèges concernés par le plan pluriannuel d’investissement 2021-2024

100 M€ investis dans la reconstruction de 3 établissements :

Le collège Maryse‐Bastié à Vélizy‐Villacoublay : démolition et reconstruction de la totalité du collège (y compris des logements de fonction), à l’exception du bâtiment de la demi-pension conservé du fait de son bon état général. La surface des espaces traités par l’opération est de 6 900 m2.

Le collège Jean‐Zay à Verneuil‐sur‐Seine : démolition et reconstruction complète du collège y compris la demi-pension et les logements de fonction. Le nouveau collège sera compatible avec des apprentissages tournés vers l’international, et notamment l’enseignement des langues internationales. La surface des espaces traités par l’opération est de 7 880 m2.

Le collège Paul‐Eluard à Guyancourt : démolition et reconstruction du collège sur site y compris la demi- pension et les logements de fonction. Les surfaces traitées par l’opération sont de 6 500 m2.

100 M€ consacrés à la restructuration totale des 6 collèges :

Le collège Arthur‐Rimbaud à Aubergenville : durant la restructuration globale du collège, l’ensemble des enseignements sera localisé dans le bâtiment principal et le bâtiment SEGPA démoli. La surface traitée par les travaux est de 8 300 m2. Le traitement de l’accessibilité du collège, le désamiantage total du site et la mise aux normes de la demi-pension sont prévus. L’ensemble de l’enveloppe bâtie du collège sera traité (étanchéité, isolation extérieure et occultations), y compris les logements de fonction. L’intérieur des bâtiments sera rénové, réhabilité et remis à niveau tous corps d’état. La demi-pension sera restructurée et le bâtiment SEGPA mis aux normes.

Le collège Albert‐Einstein à Magny‐les‐Hameaux : cette opération prévoit la restructuration globale du collège et son extension : un préau (200 m2), un abri vélo, des locaux de stockage, un espace foyer (60 m2) et un local jardinage (30-35 m2) en communication avec la cour de récréation et les jardins pédagogiques seront créés. Les travaux comprennent l’achèvement du traitement de l’accessibilité du collège, l’achèvement du désamiantage, le traitement de l’étanchéité globale du collège et le traitement du clos extérieur via un ravalement des façades. Les espaces intérieurs des bâtiments seront entièrement rénovés, réhabilités et remis à niveau tous corps d’état. Les logements de fonction seront rénovés avec la mise en place d’une isolation par l’extérieur.

Le collège La Mare aux Saules à Coignières : les travaux prévoient le traitement de l’accessibilité du collège, le désamiantage total des dalles de sols du collège et la mise aux normes de la demi-pension qui fera l’objet d’une réhabilitation partielle. Un préau sera créé, le patio actuel pourra être couvert et le 1% artistique fera l’objet d’un traitement spéci que. L’ensemble du clos couvert du collège sera traité (étanchéité, isolation extérieure et occultations). Les espaces intérieurs des bâtiments seront entièrement rénovés et réhabilités et remis à niveau tous corps d’état.

Le collège Le Bois d’Aulne à Conflans‐Sainte‐Honorine : cette opération prévoit la restructuration globale du collège et son extension de 100 m2 afin d’agrandir la salle à manger des élèves, de créer des salles courantes et un pôle « arts ». Le traitement acoustique de l’ensemble des locaux sera repris. L’achèvement du traitement de l’accessibilité du collège, le désamiantage et la mise aux normes de la demi-pension sont aussi prévus. L’ensemble du clos couvert du collège sera traité (étanchéité, isolation extérieure et occultations), hormis les logements de fonction. Les espaces intérieurs des bâtiments seront entièrement rénovés et réhabilités et remis à niveau tous corps d’état.

Le collège Louis‐Pasteur à la Celle Saint Cloud : le gymnase actuel sera démoli et reconstruit sur site pour en faire un bâtiment distinct avec stationnements en sous-sol. L’emplacement actuel du gymnase sera mis à pro t pour réaliser une extension du bâtiment externat. Les travaux prévoient le traitement de l’accessibilité du collège et le désamiantage global. L’ensemble du clos couvert du collège sera traité (étanchéité, isolation extérieure et occultations) à l’exception de la demi- pension. Les espaces intérieurs des bâtiments seront entièrement rénovés et réhabilités et remis à niveau tous corps d’état. Les logements de fonction seront par ailleurs traités.

Le collège La Mauldre à Maule : cette opération a pour objet la restructuration globale du collège et son extension afin d’agrandir la salle à manger des élèves et le préau actuel. La demi-pension sera partiellement réhabilitée. La restructuration et rénovation du bâtiment logement – y compris le clos-couvert – est inclus dans cette opération. Les travaux prévoient également le traitement de l’accessibilité du collège et le désamiantage global. L’ensemble du clos couvert du collège sera traité (étanchéité, isolation extérieure et occultations). Les espaces intérieurs des bâtiments seront entièrement rénovés et réhabilités et remis à niveau tous corps d’état. Les aires extérieures seront reprises en totalité.