Exclu – Renault : la Nouvelle Zoé débarque dans les Yvelines

NicolasThéodet

Construite à Flins, la Zoé est un succès pour Renault. La voiture 100% électrique va évoluer vers un nouveau modèle à la fin de l’année 2019. Cette Nouvelle Zoé espère autant de succès que sa grande soeur. 

Jean-Luc Mabire, directeur de l’usine de Flins présente la Nouvelle Zoé. © CD78/N.DUPREY

Elle ne débarquera chez les concessionnaires qu’à la fin de l’année 2019, mais la Nouvelle Zoé est déjà présente sur les chaînes de montage de l’usine Renault de Flins. Avec un look plus agressif, ce nouveau véhicule 100% électrique de la marque au losange dévoile le nouveau fleuron de la voiture écologique, construite uniquement dans les Yvelines.

Le succès du premier modèle a poussé les équipes de Renault à développer une nouvelle version de la Zoé. Jean-Luc Mabire, directeur de l’usine de Flins, reste malgré tout secret sur certains aspects techniques du véhicule, tout comme sur les informations concernant son prix. Il affirme cependant que la Nouvelle Zoé est ambitieuse :

« Nous avons pris en compte les indications des utilisateurs pour améliorer la voiture. La Zoé date de 2012, il est normal de créer un second modèle qui accueillera toutes les dernières technologies et modernités accessibles au monde de l’automobile ».

Plus d’autonomie et plus d’accessibilité

Pour le moment, seulement quelques modèles ont été construits. Ils serviront dans les salons automobiles et pour les présentations. © CD78/N.DUPREY

Parmi les nouveautés, on constate notamment des courbes plus sportives et proches des véhicules thermiques de Renault. L’arrière conserve l’aspect arrondi. Côté autonomie, la Nouvelle Zoé pourra assurer jusqu’à 390km de trajet. L’ancien modèle, pour une batterie de 22 kWh, ne dispose que d’une autonomie de 240 km. 

« Construire ce véhicule dans les Yvelines à proximité d’une zone urbaine comme Paris est un véritable avantage. Le retour des utilisateurs est direct et remonte rapidement », explique Jean-Luc Mabire qui assure qu’avec la Zoé, « Renault a sept ans d’avance sur les autres constructeurs ».

Seconde spécificité, la recharge se fera en seulement 30 minutes pour 80% de la batterie. De quoi séduire les plus sceptiques sur l’utilisation des moteurs électriques. L’application mobile Renault Z.E. Pass, offrira aussi la possibilité de connecter la voiture avec son smartphone et d’indiquer les différents points de chargement ouverts au public. L’outil en recense plus de 20 000 en Europe.

Zoé, un dynamisme conséquent pour l’usine de Flins

Flins connaît un dynamisme croissant ces dernières années. La construction de la Zoé est une des raisons. © CD78/N.DUPREY

Associée à Flins, la Zoé a offert un dynamisme conséquent à l’usine Yvelinoise. Sa production n’a cessé d’augmenter de manière considérable. En 2018, 49 472 véhicules sont sorties des chaînes de montage, soit  67% de plus qu’en 2017.

Actuellement, l’usine yvelinoise emploie 2 642 employés qui s’attèlent au montage de trois modèles de la marque. La Clio IV (73 966 modèles en 2018), la Nissan Micra (72 606) et la Zoé. Tous sont construits sur une même chaîne de production. Malgré sa particularité et certaines pièces construites à l’écart, la Zoé a été pensée pour s’intégrer à cette chaîne. Elle devrait y prendre une place de plus en plus conséquente dans les années à venir. 

La fin du moteur thermique en 2040

Le nombre de véhicules électriques devrait fortement augmenter dans les années à venir. Une tendance qui fait suite à l’amendement déposé par le député Jean-Luc Fugit (LREM) dans le cadre de la LOM (Loi d’Orientation des Mobilités). Cet amendement prévoit l’interdiction de l’ensemble des moteurs thermiques pour l’année 2040. 

Photos : rendez-vous à l’usine Flins sur le montage de la Nouvelle Zoé

Visite de l'usine Renault de Flins-sur-Seine