Plaisir : une passerelle vélo pour favoriser les mobilités douces

NicolasThéodet

La nouvelle passerelle permettant de favoriser la circulation des piétons et des cyclistes au dessus de la RN12 à Plaisir a été inaugurée mardi 10 septembre. Une étape supplémentaire dans les travaux entrepris sur la RD30 à Plaisir. 

C’est un élément essentiel du maillage de voies cyclables dans les Yvelines qui a été inauguré mardi 10 septembre. Pierre Bédier, président du Conseil départemental, Joséphine Kollmannsberger, maire de Plaisir et vice-présidente du Conseil départemental, Jean-Michel Fourgous, maire d’Elancourt et président de l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, ont inauguré la passerelle permettant de sécuriser les déplacements des piétons et des cyclistes au dessus de la RN 12. 

Prévu dans le cadre de l’élargissement et de l’aménagement de la RD30 à Plaisir, cet ouvrage représente un budget de 2,3 M€ TTC. D’une longueur de 122 m et 5 m de large avec une charpente métallique de près de 230 tonnes, ce franchissement de la voie rapide permet de relier le centre-ville de Plaisir au quartier de la Clé Saint-Pierre à Elancourt.

« L’avenir est aux circulations douces. C’est à nous, collectivités, de mettre à disposition les moyens et les ambitions pour développer ces mobilités », a déclaré Joséphine Kollmannsberger, maire de Plaisir.

Pierre Bédier, Joséphine Kollmannsberger, Jean-Michel Fourgous ont inauguré la nouvelle passerelle. © CD78/N.DUPREY

Inscrire le plan vélo dans les déplacements quotidiens de Plaisir

Les mobilités prennent de plus en plus en considération l’intégration des circulations douces. Si le chantier de la RD 30 a permis à la ville de Plaisir de désengorger ses voies de communication routières, il permet aussi d’inscrire la zone dans le plan vélo de Saint-Quentin-en-Yvelines. La passerelle permet de rejoindre le pôle d’activité d’Elancourt et les 400km de voies cyclables de la commune nouvelle.

« C’est un voisinage qui se crée. Un lien qui rapproche les deux villes et leurs populations en améliorant la mobilité et les transports », a expliqué le maire d’Elancourt.

Le Plan région prévoit le triplement des déplacements à vélo en Ile-de-France. Pour cela, un maillage cyclable doit rendre accessible la pratique à tous. Si les nouveaux modes de transports (vélo électrique, trottinette électrique…) offrent un confort non négligeable, il est important de laisser une place à ces nouvelles formes de mobilité. 

Repenser la mobilité sur le territoire et ses nouveaux enjeux 

La structure permet un franchissement de la RN12 sécurisé pour les mobilités douces. © CD78/N.DUPREY

Les travaux de la RD 30 ont débuté en 2015. Ils ont pour objectif de fluidifier et sécuriser le secteur par le doublement à 2×2 voies de la RD 30, décongestionner le centre-ville de Plaisir et améliorer le cadre de vie des riverains. Pour se faire, les aménagements dédiés aux circulations douces sur l’ensemble du projet totalisent près de 9 M€ sur un chantier de 87,5M€ (54,2M€ investit par le Département).

Un autre ouvrage viendra compléter et achever cette opération de grande envergure avec la réalisation en 2020 d’une seconde passerelle piétons-cycles pour franchir la RD 30 devant le Bois de la Cranne, dont le début des travaux est attendu à l’automne 2019.

« Le développement du vélo électrique est une évolution qui va changer les politiques locales yvelinoises. Il est indispensable de réfléchir à son intégration aux côtés de la voiture. Elle aussi vit une révolution. Dans 15 ans, elle aussi sera devenue non polluante. C’est donc aux élus de faire de la pédagogie afin de favoriser l’utilisation de ces infrastructures »,  a détaillé Pierre Bédier lors de l’inauguration.