Chantier Eole : le gigantesque tunnelier entre en action

La rédaction

Ce mercredi 27 février, le plus gros tunnelier de France entre en action. Baptisé Virginie, il fore depuis ce matin dans les sous-sols de Courbevoie pour creuser le tunnel du RER E dont la ligne ira jusqu’à Mantes-la-Jolie.

Cet article fait partie du dossier: Tout savoir sur le projet Eole

Ce mercredi 27 février, le plus gros tunnelier de France entre en action. Baptisé Virginie, il fore depuis ce matin dans les sous-sols de Courbevoie pour creuser le tunnel du RER E dont la ligne ira jusqu’à Mantes-la-Jolie.

Eole : un exploit au service des voyageurs © CD78/C.BRINGUIER

La gigantesque roue de coupe de 11 mètres de diamètre, 90 mètres de long et pesant 1800 tonnes, est en pleine action depuis ce 27 au matin, au fond du puits du site Gambetta à Courbevoie. Conçu par la société allemande Herrenknecht, le tunnelier creusera à l’ouest de Paris au rythme de 10 mètres par jour à 30 ou 40 m sous terre, le tunnel du futur RER Eole, censé décharger le RER A.

Baptisé en novembre

Baptisé Virginie (par tradition, les tunneliers portent les prénoms des assistantes du directeur de projet), le tunnelier avait été inauguré en novembre par les présidents des Yvelines et des Hauts-de-Seine, Pierre Bédier et Patrick Devedjian, en présence de Valérie Pécresse et de la Ministre des Transports.
A partir d’aujourd’hui, il creuse le souterrain qui doit relier la future gare en construction sous le Cnit de La Défense à celle de la Porte Maillot sur 3 km, puis l’actuelle station Haussmann-Saint Lazare du RER E (Eole) sur 3 kilomètres supplémentaires.

Eole, un projet à la pointe de l’innovation

Chantier titanesque qui devrait s’achever en 2024, Eole va permettre le prolongement du RER E depuis Saint-Lazare jusqu’à Mantes-la-Jolie sur 55 km ce qui va considérablement améliorer le quotidien de milliers d’usagers. Eole prévoit jusqu’à 22 trains/heure sur le tronçon principal et 6 trains/heure de pointe à Mantes-la-Jolie contre trois actuellement.
La ligne sera la plus interconnectée d’Ile-de-France. Comme l’avait déclaré Pierre Bédier lors de l’inauguration du tunnelier,

Le prolongement du RER E jusqu’à Mantes-la-Jolie permettra de réduire la dualité du territoire yvelinois et de rapprocher l’ouest aux bassins d’emplois de l’est des Yvelines.