Le Conseil départemental offre des véhicules aux communes yvelinoises

Nicolas Théodet

Ce sont 37 communes qui vont bénéficier d’une voiture offerte par le Département des Yvelines qui renouvelle son parc automobile. Un véritable bénéfice pour les petites communes qui accueillent cette aide avec un grand plaisir.  L’objectif est avant tout de soutenir les territoires et les communes des Yvelines. Dans la cadre d’une politique de gestion […]

Cet article fait partie du dossier: Réduction des déchets : une semaine pour sensibiliser

Ce sont 37 communes qui vont bénéficier d’une voiture offerte par le Département des Yvelines qui renouvelle son parc automobile. Un véritable bénéfice pour les petites communes qui accueillent cette aide avec un grand plaisir. 

Clarisse Demont, et Jacques Troger à la réception du véhicule pour la commune de Clairefontaine-en-Yvelines. © CD78/ N.Theodet

L’objectif est avant tout de soutenir les territoires et les communes des Yvelines. Dans la cadre d’une politique de gestion durable, le Département des Yvelines met en œuvre une démarche de valorisation des véhicules qui ne sont plus utilisés par ses services. Ainsi, des voitures qui présentent encore un intérêt de réemploi, sont offertes aux collectivités. « C’est une aubaine phénoménale pour les petites communes », explique Clarisse Demont, conseillère départementale du canton de Rambouillet qui accompagne le maire de Clairefontaine-en-Yvelines, Jacques Troger, à la réception d’un véhicule.

« Quand on est une toute petite commune de 200, 300, voire même 1 000 habitants, acheter des voitures c’est un budget. D’autant que dans le sud Yvelines, le territoire rural est vaste », ajoute-t-elle.

Renouveler la flotte, c’est aussi favoriser l’aspect écologique

Au total, 37 véhicules ont été retenus pour la cession. Ce sont des Peugeot 107 ou des Renault Clio ayant passé le contrôle technique depuis moins de 6 mois. Le Département, qui continue le renouvellement de sa flotte automobile, prévoit d’autres opérations de dons. Ils permettront par la suite de répondre favorablement aux demandes qui n’ont pu être satisfaites lors de cette première opération.

« Il y a en plus cet aspect écologique indéniable. Les véhicules qu’offre le Département sont plus récents, consomment moins que certaines voitures vieillissantes des collectivités. Une partie de ces voitures sont en partie GPL, ce qui limite les émissions de CO2 dans la nature et la consommation de carburant », explique la conseillère départementale qui ne cache pas, avant tout, l’aspect économique comme principal intérêt de ces dons.

Les communes sont extrêmement demandeuses

Le maire s’installe au volant de la nouvelle voiture municipale. © CD78/ N.Theodet

Cet aspect économique, Jacques Troger en a tout à fait conscience. « Une fois que l’annonce a été publiée, j’ai répondu 10 minutes après la réception du mail. Ce véhicule va servir avant tout au déplacement du personnel communal. Notamment pour les trajets entre les différents sites municipaux, mais aussi vers la préfecture. La voiture va bien rouler », confie-t-il.

Pour sélectionner les communes bénéficiaires, le Département a procédé à une opération de communication auprès de l’ensemble des villes des Yvelines. Les communes concernées par cette action sont : Triel-sur-Seine, Beynes, Nézel, Mézières-sur- Seine, Méricourt, Herbeville, Orgeval, Sonchamp, Saint-Martin-la-Garenne, Le Perray-en-Yvelines, Bouafle, Aigremont, Evecquemont, Gambais, Gressey, Vaux- sur-Seine, Clairefontaine-en-Yvelines, Porcheville, Chevreuse, Orsonville, Ponthevrard, Magnanville, Dammartin-en-Serve, Hargeville, Les Alluets-le-Roi, Thiverval-Grignon, Saint-Rémy-L’honoré, Bailly, Sainte Mesme, Breuil-Bois-Robert, Auffargis, Brueil-en-Vexin, Port-Marly, Davron, Le Mesnil-le-Roi, Rosny-sur-Seine et Fontenay-Mauvoisin.