Êtes-vous un gampeur ?

Sandrine GAYET

Mettre en relation des hôtes disposant d’un grand jardin et des touristes désireux de se mettre au vert à moindre frais, c’est le concept créé par l’yvelinois Joseph Léopold, fondateur de la plateforme communautaire Gamping.com. Une sorte d’Airbnb sous la toile et les étoiles. Et ça marche !

Cet article fait partie du dossier: Que faire en août dans les Yvelines ?

Mettre en relation des hôtes disposant d’un grand jardin et des touristes désireux de se mettre au vert à moindre frais, c’est le concept créé par l’yvelinois Joseph Léopold, fondateur de la plateforme communautaire Gamping.com. Une sorte d’Airbnb sous la toile et les étoiles. Et ça marche !

Joseph Léopold, là où tout a commencé.

Joseph Léopold, là où tout a commencé.

De retour d’un périple, Joseph, jeune étudiant, se retrouve à la porte de chez lui, à La-Queue-lez-Yvelines. Pas découragé, il plante sa tente dans le jardin de ses parents et attend leur retour… La nuit a été créatrice car au matin il décide de se lancer dans le camping chez l’habitant et donne même un nom à ce nouveau concept : le gamping, contraction de « garden » (jardin en anglais) et de camping. On est en 2011.

En 2013, son site héberge plus de 200 terrains et une explosion de visites en ligne. C’est cette même année que Joseph Léopold remporte un concours de startups innovantes et reçoit le soutien des icônes de l’économie numérique : Xavier Niel (fondateur de Free), Jacques-Antoine Granjon (Vente privée.com) et Marc Simoncini (Meetic). Ils investissent 25 000€ dans Gamping.com auxquels s’ajoute un prêt de 40 000€ à taux zéro. Le jeune créateur peut prendre son envol.

Aujourd’hui, la plateforme recense plus de 35 000 gampeurs, et plus de 2500 terrains y sont référencés, partout en France, en Europe du Sud et quelques-uns outre-Atlantique. L’Amérique du sud et l’Asie commencent à se manifester. Il faut dire que le bouche à oreille nourrit le succès du gamping. On s’échange les bonnes adresses comme de précieux sésames.

Pour l’instant, Joseph et ses nouveaux associés peinent à se rémunérer. Leur site prélève 15% sur le prix de la nuitée (qui s’élève à 10€ en moyenne) plus 7% sur les frais de réservations.

« Nous devons nous diversifier », reconnaît Joseph Léopold.

D’où le lancement de sites hôtes qui fournissent les tentes, le matériel de camping et certaines prestations : petit déjeuner, vélos, balades en canoë, cours de yoga… la liste s’allonge tous les jours.

« Nous avons des hôtes qui adhèrent tellement au concept du gamping que d’une année sur l’autre, ils aménagent leur terrain avec des cabanes dans les arbres ou des tipis, toujours dans l’esprit gamping, c’est vraiment sympa », se réjouit Joseph.

gamp

Gamper dans les Yvelines

Une vingtaine d’hôtes yvelinois sont recensés sur la plateforme collaborative. Moyennant 8 à 15€ la nuitée, selon le site, les équipements (tente ou camping-car) et les prestations offertes, vous pouvez gamper dans un petit parc à Saint-Rémy-les-Chevreuses au bord d’un étang ou pourquoi pas à Poissy dans un vaste jardin ombragé ou encore dans un décor bucolique à Vaux-sur-Seine avec à la clé des balades en kayaks sur la Seine et des rencontres chaleureuses avec les propriétaires des lieux.