Victor Levecque, bien dans ses bottes

Sandrine GAYET

Des coupes et des breloques à tapisser la galerie des Glaces, « VL » est le surdoué de l’équitation tricolore. Membre de l’équipe de France, étudiant à sciences-po Paris, l’Yvelinois est ambassadeur de la génération 2024. Son rêve ? Décrocher l’or olympique au château de Versailles en 2024.

Cet article fait partie du dossier: Paris 2024 dans les Yvelines

 

vl

Ce n’était pas gagné. Après ses premiers tours en selle à 4 ans, le jeune Victor Levecque balance sa bombe, il déteste faire du poney. Un souvenir qui fait encore sourire son père, Philippe, cavalier amateur et fondateur de l’écurie Equipol de La Boissière Ecole.

Quand à 7 ans le garçonnet de Saint-Léger-en-Yvelines remet le pied à l’étrier, une vraie passion naît. « J’aime la complicité avec mes chevaux. Chacun a sa personnalité, je ressens leur changement d’humeur et je sais alors ce que je peux accomplir avec eux, c’est très fort comme relation » explique le cavalier dont les yeux pétillent.

Du concours complet aux concours tout court

Aujourd’hui, à 18 ans, Victor Levecque est un champion de concours complet. Discipline reine. Une sorte de triathlon hippique qui comprend le dressage, le cross et le saut d’obstacles. Le dressage, c’est la symbiose, l’harmonie, le cheval danse ; le cross c’est l’épreuve du courage, il faut que le cheval se donne à fond avant l’épreuve des obstacles où l’on doit tous les deux se reconcentrer, raconte notre cavalier. Qui, lorsqu’il met pied à terre, file dare-dare à sciences-po. Car il voit loin Victor Levecque et sait ce qu’il veut faire de sa vie : la consacrer aux chevaux, et pourquoi pas, entraîner l’équipe d’un pays émergent, voilà qui le botterait bien. Exigeant et lucide, il sait qu’il doit encore travailler – beaucoup – pour décrocher diplômes et médaille olympique. Ce qui ferait son bonheur ? « Partager le rêve olympique d’un cross dans le parc du château de Versailles ». On croise les fers avec lui pour que ce spectacle ait lieu.