Paris 2024 : un an pour séduire le CIO

Ludovic Vincent

Avec 4 sites dans le dossier de candidature porté par Paris, les Yvelines ont déclenché le compte à rebours avec ferveur. Dans un an, le Comité International Olympique désignera la ville organisatrice des Jeux Olympiques 2024 parmi Budapest, Los Angeles et Paris.

Cet article fait partie du dossier: Paris 2024, J-100

Le Président du CIO, Thomas Bach, est en visite à Paris les 1er et 2 octobre, pour rencontrer le Comité d’Organisation de Paris 2024. Sa visite intervient à une semaine de la remise du deuxième volet du dossier de candidature, et à moins d’un an de la désignation du vainqueur. Alors que Rome vient de retirer sa candidature, Paris est encore en lice avec Budapest et Los Angeles.

Les trois villes candidates ont rendez-vous en novembre au Qatar pour une première présentation des projets. La campagne officielle commencera en février 2017 après la remise du dernier volet du dossier. Et c’est à Lima (Pérou), le 13 septembre 2017, que le CIO dévoilera le nom de la ville hôte des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Il reste donc 350 jours à Paris 2024 pour séduire le collège des votants du CIO. En France, le projet propose une large concertation qui a été prolongée jusqu’au 31 octobre (#GagnonsEnsemble). Il fédère les sportifs, les entreprises et les collectivités, à l’image de l’annonce de l’engagement de la Région Ile-de-France, à hauteur de 145 M€. De son côté, l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines vient de garantir la mise à disposition de ses infrastructures :

  • La Colline d’Elancourt dédiée aux épreuves de Vélo tout terrain (VTT)
  • Le Golf National dédié aux épreuves de golf
  • Le Vélodrome National dédié aux épreuves de cyclisme sur piste et escrime du Pentathlon moderne.

Le château de Versailles, et son parc, est le 4e des sites hôtes de Paris 2024 situé dans les Yvelines.

La vidéo de présentation des sites de Paris 2024 :