J.O. 2024 : quatre sites yvelinois dans le dossier de Paris

Cyril Morteveille

En cas de succès de la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024, les épreuves de cyclisme sur piste, de golf, de VTT, de BMX, d’équitation et de pentathlon moderne pourraient se dérouler dans le département.

Cet article fait partie du dossier: Paris 2024 dans les Yvelines

 

Paris 2024Le dossier de Paris 2024 vient de passer son premier grand oral avec brio. Et c’est toute la France qui se prend à rêver.

Mercredi 17 février, à la Philarmonie de Paris (XIXe arrondissement), devant quelque 1 500 personnes triées sur le volet, les porteurs de la candidature française à l’organisation des Jeux Olympiques ont présenté les premières grandes lignes du projet.

Un projet où le département des Yvelines figure en très bonne place. Pour l’instant, au moins quatre sites ont été retenus :

  • le Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines, basé à Montigny-le-Bretonneux, accueillera les épreuves de cyclisme sur piste, de BMX et de pentathlon moderne,
  • le Golf National, à Guyancourt, abritera les compétitions de golf,
  • le Château de Versailles et son Parc qui, pour la beauté du site, pourraient servir de théâtre aux épreuves équestres (au bout du Grand Canal),
  • la colline d’Elancourt accueillera les épreuves de VTT.

Paris 2024 dans les Yvelines : des retombées économiques directes

Si le dossier de Paris était retenu, c’est toute l’Ile-de-France qui profiterait de l’élan olympique. Pierre Bédier, Président du Conseil départemental, le sait mieux que quiconque :

En adjoignant les sites yvelinois à son dossier, la capitale se dote d’atouts certains : les Yvelines sont le Département Sport et Nature par excellence. En cas de succès de la candidature parisienne, les Yvelines auraient des retombées immédiates en termes de développement économique, de tourisme, d’emploi, de notoriété, bref, d’attractivité du territoire. »

Paris 2024 : un coup d’accélérateur pour le Grand Paris Express ?

JOLa désignation de Paris comme hôte pour 2024 pourrait servir d’accélérateur à de grands projets structurants comme la ligne 18 du Grand Paris Express, reliant l’aéroport d’Orly à Versailles Chantiers en passant par Saint-Quentin-en-Yvelines ou Satory.

La candidature de Paris pour les Jeux Olympiques de 2012 a permis de préparer le terrain (construction du Vélodrome National par exemple) et d’offrir aujourd’hui un dossier solide et parfaitement ficelé.

Le Comité International Olympique (CIO) donnera le nom du vainqueur le 17 septembre 2017 à Lima (Pérou). Rome, Hambourg, Budapest et surtout Los Angeles – donnée parmi les favoris – seront également en compétition.