Site olympique en 1924, la ville des Mureaux veut rejouer ses JO lors de Paris 2024

YvesFOSSEY

A précisément J moins 100 des Jeux Olympiques de Tokyo au Japon, faisons un retour en arrière de quasiment un siècle. En 1924, la ville des Mureaux allait accueillir l’une des épreuves de voiles des JO d’été. Une page d’histoire que la mairie veut retracer à l’occasion de Paris 2024.

Le Cercle de la voile de Paris est implanté quai Glandaz aux Mureaux. (Photo Arnaud Späni Ville des Mureaux).

Le Cercle de la voile de Paris est implanté quai Glandaz aux Mureaux. (Photo Arnaud Späni Ville des Mureaux).

Séquence souvenirs. Si de nombreuses villes des Yvelines ont reçu le label « Terres des Jeux » pour Paris 2024, les Mureaux est l’une des rares communes du Département à bénéficier de l’appellation ville olympique. Elle a été choisie en 1924 par le comité d’organisation des JO de l’époque en raison de la présence sur son territoire du Cercle de la voile de Paris (CVP), fondé en 1858 et implanté sur les bords de Seine face à Meulan.

Le club avait été mandaté par le Baron Pierre de Coubertin, le fondateur des Jeux Olympiques de l’ère moderne en 1894, pour établir la réglementation des compétitions de voile à la veille de Paris 1924.

26 voiliers au départ en 1924

Ainsi c’est tout naturellement de la ville des Mureaux est devenue site olympique cette année-là. Les régates en solitaire sur des voiliers monotype national type dériveur de 5 mètres vont se dérouler sur la Seine et non pas en mer. Et l’endroit n’est pas retenu par hasard. Le plan d’eau remplit tous les critères comme l’explique Yves Jambu-Merlin, l’actuel président du CVP.

Dans cette zone le fleuve est en ligne droite et en plus il est très large. Enfin les vents et la situation géographique sont favorables pour la pratique de la voile.

Les épreuves, qui ont lieu du 10 au 13 juillet 1924, rassemblent 26 concurrents représentant 17 nations. La médaille d’or olympique est revenue au navigateur Belge devant celui de la Norvège et de la Finlande.

Lors des JO de 1924, le skipper Belge (numéro 5) s’est imposé face au concurrent Norvégien. Ici en demi-finale, il devance le Hollandais (numéro 36). (Photo archives Cercle de la voile de Paris)

L’aventure du CVP au plus au niveau dure près de 50 ans. Deuxième plus ancien club de voile de France, il fournit une majorité d’athlètes de cette discipline pour les Jeux Olympiques à partir de 1900 et ce jusqu’au début des années 1950.

Nous comptons aujourd’hui une centaine d’adhérents et nous organisons très régulièrement des régates sur le plan d’eau des Mureaux.

L’histoire des Mureaux et celle du club sont donc à jamais associées aux JO. Alors que Paris organisera les Jeux Olympique de 2024, la localité de la vallée de la Seine veut profiter de cet événement, qui aura lieu en Ile-de-France, pour reconstituer son histoire un siècle plus tard. L’opportunité est incomparable. Le CVP et la ville veulent être au rendez-vous. C’est le moment idéal pour faire connaître cette épopée de 1924 au grand public. François Garay, le maire des Mureaux, qui vient de conclure un partenariat avec ville de Paris, y croit plus que jamais.

Le projet comprend de nombreuses opérations, de la valorisation du patrimoine au tourisme en passant par le scolaire et le sport. L’objectif est de renouer avec la tradition des Jeux, d’organiser des actions en direction des enfants mais aussi de permettre à nos jeunes de devenir des ambassadeurs des JO en 2024.

Dès la rentrée de septembre 2021 et pendant trois ans, des ateliers d’apprentissage de la voile seront mis en place pour les scolaires. Des échanges auront lieu entre les villes des Mureaux, de Paris ainsi que le Havre, en Normandie, également site olympique en 1924.

Recréer l’ambiance des JO de 1924

La mairie et le club travaillent en commun sur le projet. Les locaux du Cercle de la voile de Paris vont reprendre des couleurs. Le bâtiment datant de la fin du 19e siècle sera rénové. Site remarquable, il abrite encore des équipements de l’époque des JO de 1924 en particulier les vestiaires des athlètes.

Le voilier numéro 7, qui était sur le plan d’eau en 1924, devrait participer à une régate aux Mureaux lors des festivités en 2024. (Photo archives Cercle de la voile de Paris).

Une compétition inédite est prévue en 2024, l’année des JO de Paris. Une régate de voile avec la participation de quelques grands skippers sera organisée sur le plan d’eau, là où les épreuves avaient eu lieu un siècle auparavant. Cela dans le but de recréer l’ambiance de l’époque. L’un des voiliers ayant été aligné en 1924, précieusement conservé, devrait même être sur la ligne de départ.

Sept disciplines olympiques dans les Yvelines en 2024

Rendez-vous donc dans trois ans. Mais si des festivités se dérouleront aux Mureaux, plusieurs sites des Yvelines ont été retenus pour les compétions officielles des JO de Paris 2024. Le Département accueillera en effet sept disciplines olympiques : le golf à Guyancourt, le pentathlon moderne à Versailles et Montigny-le-Bretonneux, le cyclisme sur route à Versailles, Le BMX à l’île aux loisirs de Saint-Quentin, le cyclisme sur piste au vélodrome national de Saint-Quentin, le VTT à la colline d’Elancourt et l’équitation au château de Versailles.

Concernant les Jeux Olympiques de Tokyo dont le coup d’envoi aura lieu dans cent jours, ils se tiendront du 23 juillet au 8 aout 2021 avant les Paralympiques lancés dans la foulée du 24 aout au 5 septembre 2021.