L’institut VeDeCoM lancé

Cyril Morteveille

En parallèle de la pose de la première pierre de l’Institut VeDeCoM à Versailles-Satory, le Conseil général vient de voter la création d’une Société d’Economie Mixte (SEM) pour proposer du locatif aux entreprises qui s’y installeront. Un grand pas pour le développement de cette zone dédiée aux mobilités innovantes.

Cet article fait partie du dossier: Vedecom, l’institut des mobilités innovantes

En parallèle de la pose de la première pierre de l’Institut VeDeCoM, le 11 février à Versailles-Satory, le Conseil général vient de voter la création d’une Société d’Economie Mixte (SEM) pour proposer du locatif aux entreprises qui s’y installeront. Un grand pas  pour le développement de cette zone dédiée aux mobilités innovantes.

Alain Schmitz, Président du Conseil général.

Alain Schmitz, Président du Conseil général.

La création de l’Institut de la transition énergétique (ITE) VeDeCoM (Véhicules Décarbonés et Communiquants et leurs Mobilités) est bel et bien lancée.

Mardi 11 février, Alain Schmitz, le Président du Conseil général, a posé, en présence de Frédéric Cuvillier, ministre des Transports, la première pierre du futur cluster consacré aux véhicules du futur qui s’implantera en 2016 à Versailles-Satory.

Vendredi 14 février, l’Assemblée départementale a permis en avancée supplémentaire en votant à l’unanimité la création d’une Société d’Economie Mixte (SEM) de portage immobilier « pour proposer du locatif aux entreprises qui s’y installeront », explique Yves Vandewalle, Vice-président du Conseil général, délégué au développement économique.

Un investissement de plus de 15 M€

Grâce à cette SEM, un premier ensemble immobilier de 7 300 m2 verra le jour pour accueillir l’institut VeDeCoM et le laboratoire Livic de l’IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux), temporairement hébergés par le Conseil général rue des Chantiers à Versailles.

Les travaux débuteront mi-2015. L’investissement est estimé à 15,3 M€.

ifsttar Satory Cuvillier_24 (2)L’institut VeDeCoM, porté par le Conseil général et la Communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc et soutenu par l’Etat, regroupera des acteurs industriels, académiques, et du monde de la recherche autour de la conception de l’automobile du futur. Renault, PSA et tous les grands équipementiers de la filière y siègeront.

Son objectif est de réaliser, dans les Yvelines, le premier institut de recherche et de formation sur le véhicule décarboné et sa mobilité. Il accueillera, à terme, 250 chercheurs.

Alain Schmitz, Président du Conseil général, explique :

« Nous voulons faire du site de Satory le cluster des mobilités innovantes dans le cadre de l’Opération d’intérêt national Paris Saclay. Le lancement de l’institut VedeCoM vient renforcer la vocation automobile du département, à un moment où la filière connaît de grosses difficultés. »

Les Yvelines, 1er département automobile de France, compte 45% des emplois automobiles de l’Ile-de-France. 150 entreprises du secteur générant près de 45 000 emplois y sont implantées.

[pdf issuu_pdf_id= »140214132849-55cd1a0c87164d5b9fd76f565fa6dfb7″ width= »550″ height= »480″]