Répar’Café : mieux consommer, moins gaspiller

ChloëBringuier

Le 14 décembre 2019 se tenait le premier Répar’Café à Coignières. Une matinée d’échanges, de rencontres mais surtout de réparations ! Mais d’ailleurs, qu’est-ce que le Répar’Café ?

© Coignières en transition

Jeter un objet qui fonctionne moins bien, ne plus utiliser de l’électroménager qui mériterait une petite réparation. Puis, inévitablement, racheter un objet neuf. Nombreux sont les citoyens à faire attention à leur consommation. Par soucis d’économie ou d’écologie, qu’importe, la finalité reste la même : mieux consommer, moins gaspiller.

Pour vous aider à sauter le pas, des Répar’Café fleurissent un peu partout en France. Le département des Yvelines n’est évidemment pas le dernier sur le sujet ! À Coignières, Bernard Thoorens, président de « Coignières en transition » a lancé le premier Répar’Café le 14 décembre 2019.

Qu’est ce qu’on y fait exactement ?

© Répar’Café

Le Répar’Café est un rassemblement où l’on peut demander de l’aide à d’autres personnes pour réparer des objets du quotidien. Le projet est plutôt simple et bonne nouvelle : il attire les plus curieux ! Réparer un aspirateur, un grille-pain ou encore une radio : c’est la plupart du temps possible… Encore faut-il s’y connaître. 

Le 14 décembre dernier, 8 réparateurs étaient de la partie. Une vingtaine d’appareils ont été réparés. Ce n’est pas la totalité des appareils apportés mais cela permet une chose : être certain qu’un appareil est bon à jeter car plus réparable.

Le premier Répar’Café était une telle réussite qu’un deuxième rendez-vous est déjà prévu : le samedi 18 janvier 2020 de 9h à 12h à l’espace Alphonse Daudet à Coignières. Bernard Thoorens annonce :

Cette deuxième rencontre sera l’occasion d’élargir le champ d’activités à la réparation des vêtements !

En effet, réparer des accrocs, zips, ourlets, reprendre des tricots abîmés… Ce sera possible. Que vous soyez originaires de Coignières ou non, n’hésitez pas à pousser la porte. L’évènement est gratuit pout tout le monde.

Un vêtement trop abîmé mais que vous ne voulez pas jeter ?

Nous donnerons une deuxième vie à vos vêtements usagers, nous les transformerons en sac à provisions.

Pousser les citoyens à réutiliser, réparer, transformer… Voici une riche idée, totalement dans l’air du temps.