Les jeunes de Versailles nettoient la Pièce d’eau des Suisses

Ils s’appellent Théophile, Juliette, Alicia, Marius, Eugénie ou Maud. Ils ont entre 16 et 18 ans et sont élèves au lycée Notre-Dame du Grandchamp, à Versailles. Tous les samedis, depuis le 29 mai 2020, ils se rassemblent dans un seul but : débarrasser la Pièce d’eau des Suisses des innombrables déchets qui jonchent ses pelouses. […]

Cet article fait partie du dossier: Les Yvelines à l’heure du développement durable

Ils s’appellent Théophile, Juliette, Alicia, Marius, Eugénie ou Maud. Ils ont entre 16 et 18 ans et sont élèves au lycée Notre-Dame du Grandchamp, à Versailles. Tous les samedis, depuis le 29 mai 2020, ils se rassemblent dans un seul but : débarrasser la Pièce d’eau des Suisses des innombrables déchets qui jonchent ses pelouses.

(Veuillez nous excuser pour la piètre qualité phonique, les sous-titres sont là pour vous permettre une totale compréhension des éléments de langage)

L’incivilité déconfinée

Suite au déconfinement, la Pièce d’eau des Suisses de Versailles a vu son état se détériorer et le nombre d’incivilités augmenter. Résultat : un nombre incalculable de déchets ont jonché les pelouses de la Pièce propices, en temps normal, aux pique-niques. Sur ses réseaux sociaux, la Ville de Versailles a partagé des photos de ce spectacle aussi triste que scandaleux.

C’est en voyant ces images que des lycéens de Notre-Dame du Grandchamp à Versailles, motivés par leur professeure de SVT, ont décidé d’agir en se mobilisant via instagram sous le nom de « versaillespropre« .

« Pour pouvoir profiter de ce bel endroit, nous lançons l’opération #versaillespropre !! Comment faire ? Super simple !!! Un sac poubelle et on nettoie chacun à son échelle ! »

Les lycéens de « Versailles Propre » nettoient la Pièce d’eau des Suisses © CD78 / MC.Rigato

Pas de grasse mat’ pour la citoyenneté

Depuis le 29 mai 2020, ils se réunissent, masqués et gantés tous les samedis à 9h30 pour nettoyer la Pièce d’eau des Suisses et ainsi donner un coup de main aux équipes municipales. Et ça marche ! Ils sont à chaque fois entre 40 et 60 et, répartis en petits groupes, ils ratissent les lieux à la recherche de mégots, de canettes, de capsules de bières mais aussi de masques chirurgicaux ou de bouteilles en verre.

En l’espace d’une heure environ ils parviennent à récolter une importante quantité de déchets qu’ils trient par la suite « afin de mener l’initiative jusqu’au bout », précise Juliette, 18 ans.

Mieux vaut prévenir que guérir

Le projet va même plus loin car pour eux il s’agit aussi de faire la sensibilisation. Le but n’est en effet pas que les visiteurs profitent de la solidarité des jeunes pour se laisser aller à davantage d’incivilités, mais, au contraire, que chacun prenne conscience que rapporter ses déchets avec soi c’est simple et c’est… normal ! Jeter ses déchets dans la nature représente un désastre aussi bien sanitaire qu’écologique !

Depuis l’intervention des lycéens, d’autres personnes se sont jointes à eux et les jeunes de Grandchamp ont remarqué que de plus en plus de monde venait avec un sac poubelle voire plusieurs afin d’en donner à d’autres groupes profitant des lieux.

Faisons en sorte que ces bons gestes perdurent !

Les lycéens de « Versailles Propre » nettoient la Pièce d’eau des Suisses © CD78 / MC.Rigato

Retrouvez l’album photo, en ligne sur notre compte Flickr.