Les coordonnateurs de parcours d’insertion professionnelle / un objectif : le retour à l’emploi !

Marie SMOOT-CHATRAS

Le saviez-vous ? 27 coordonnateurs de parcours d’insertion professionnelle (CPIP) sont répartis au sein des 5 territoires d’action départementale du Département des Yvelines. Derrière l’intitulé quelque peu institutionnel, se cache en réalité des agents dont l’objectif est de remettre à l’emploi les bénéficiaires du RSA. Pour ce faire, les CPIP disposent d’une palette d’instruments et […]

Cet article fait partie du dossier: Le mois de l’insertion dans les Yvelines

Le saviez-vous ? 27 coordonnateurs de parcours d’insertion professionnelle (CPIP) sont répartis au sein des 5 territoires d’action départementale du Département des Yvelines. Derrière l’intitulé quelque peu institutionnel, se cache en réalité des agents dont l’objectif est de remettre à l’emploi les bénéficiaires du RSA.

Les coordonnateurs de parcours d’insertion professionnelle / un objectif : le retour à l’emploi ! © CD78 / N.Duprey

Pour ce faire, les CPIP disposent d’une palette d’instruments et d’une bonne dose de passion pour permettre à chaque personne accompagnée de (re)trouver sa voie.

Mis en place en 2019 par le Département des Yvelines avec le concours du Fonds Social Européen (financement à hauteur de 50%), le dispositif a déjà fait ses preuves : près de 4 000 Yvelinois en ont bénéficié et 57% d’entre eux ont décroché un emploi.

Accompagner, remobiliser et structurer 

Séverine est CPIP depuis mai 2019. Avant d’intégrer le Département, elle était conseillère d’orientation psychologique puis conseillère en bilan de compétences.

« Après vingt années d’accompagnement de salariés sur l’élaboration d’un projet professionnel, je souhaitais travailler auprès d’un public en difficultés afin de le remobiliser dans un parcours d’insertion professionnelle, de lui permettre de (re)trouver une légitimité, une dignité, un sens à la vie, possible par le travail. »

Les coordonnateurs travaillent sur la remobilisation des personnes qui sont restées longtemps au chômage et ont perdu confiance en eux. Ils dispensent des conseils sur la création de réseaux, sur les techniques de recherche d’emploi. Mais également sur les soft skills, les savoir-être si importants pour les recruteurs.

Séverine a comme mission d’accompagner pendant 12 mois les bénéficiaires du RSA afin de les aider à trouver des solutions de formation et/ou d’emploi. Pour ce faire, elle réalise des entretiens individuels, elle anime des ateliers collectifs sur des thématiques ciblées en fonction des besoins identifiés de chaque usager :

  • atelier de définition de son projet professionnel,
  • atelier techniques de recherche d’emploi,
  • atelier pitch pour se présenter en 5 minutes chrono de façon dynamique lors d’un entretien…

Séverine met tout en œuvre pour proposer un accompagnement adapté à chacun.

Les coordonnateurs de parcours d’insertion professionnelle / un objectif : le retour à l’emploi ! © CD78 / N.Duprey

Un aspect important de son travail est également la mobilisation de l’offre du Plan départemental de l’insertion. Qu’entend-on par-là ? Il s’agit en fait de mobiliser les partenaires et les services de l’emploi pour faciliter l’accès à une formation ou encore faciliter le retour à l’emploi. Le but de tout ça : permettre aux usagers de (re)trouver une autonomie financière.

« Ce que j’aime dans mon métier, c’est la diversité de situations que j’ai à traiter. Mon travail consiste en l’instauration d’une alliance de travail avec l’usager qui va se mettre en mouvement grâce à l’accompagnement mais aussi grâce au regard bienveillant, mais non complaisant, que l’on porte sur lui ».

Séverine depuis 2019 a aidé beaucoup de bénéficiaires du RSA et elle se souvient de chacun d’eux. Elle se souvient avec plaisir d’une femme d’une quarantaine d’années, ancienne cadre supérieure dans le marketing, qui avait sombré dans la précarité suite à la mort brutale de son employeur. Du jour au lendemain, elle s’était retrouvée sans emploi pendant près de 3 ans. L’accompagnement de Séverine lui a permis de conscientiser progressivement ses atouts professionnels et de commencer à se projeter à nouveau dans un environnement professionnel.

« Je l’ai orientée vers un parrainage avec FACE Yvelines et elle a trouvé un CDI en accueil en tant que réceptionniste avec du marketing à développer dans le cadre du développement de l’hôtel. Elle est à ce jour toujours en emploi».

« Notre accompagnement a permis également de lui faire bénéficier d’aides pour acquérir un véhicule neuf pour se rendre plus facilement sur son lieu de travail. On n’y pense pas souvent mais parfois ce qui empêche une personne de maintenir son emploi, ce sont les difficultés de mobilité, c’est pour cela que l’on s’efforce de mobiliser l’ensemble des aides mises en place par le Département mais aussi par les tiers pour donner toutes les chances aux usagers de (re)partir sur de bonnes bases ».

Envie de consulter les précédents articles diffusés à l’occasion du mois de l’insertion ? RDV sur yvelines-infos.fr/mois-insertion/


Un projet cofinancé par l’Europe

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen (FSE) dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020.

Logos FSE