Etre médecin en PMI : un rôle crucial dans la prévention

Marie SMOOT-CHATRAS

A l’occasion des 75 ans de la Protection Maternelle et Infantile (PMI), chaque semaine du mois de novembre, un métier de la PMI vous est présenté !
Le quatrième et dernier focus du mois porte sur le métier de médecin en centre de PMI.

Cet article fait partie du dossier: La Protection Maternelle et Infantile : 75 ans à vos côtés

A l’occasion des 75 ans de la Protection Maternelle et Infantile (PMI), chaque semaine du mois de novembre, un métier de la PMI vous est présenté !
Le quatrième et dernier focus du mois porte sur le métier de médecin en centre de PMI.

Christel et Anne-Marie, médecins à la PMI. Photo : N.Duprey/CD78

Mal connue, la médecine de PMI est pourtant primordiale pour la prévention et la prise en charge globale des enfants de moins de 6 ans.

Beaucoup plus qu’un simple suivi médical, les médecins de PMI assurent des missions d’accompagnement, d’éducation, de dépistage, et participent avec le pôle enfance jeunesse départemental à la protection de l’enfance.
Le cœur de leurs actions : les enfants de moins de 6 ans mais également l’ensemble de la cellule familiale afin d’aborder sous toutes ses dimensions l’environnement de l’enfant.

Christel et Anne-Marie, médecins respectivement depuis 33 et 32 ans racontent leurs parcours et leurs missions en tant que médecins en centre de PMI.

Un jour, je serai médecin

Bac en poche, Christel et Anne-Marie intègrent la faculté de médecine.
Après 9 ans d’études et d’internat, plusieurs options se présentent à elles : travailler en collectivités territoriales (protection infantile, planification familiale, aide sociale à l’enfance, seniors ou personnes en situation de handicap, centres de santé municipaux ou crèches), en médecine scolaire, en établissements de santé de type clinique ou ehpad ou encore en libéral.

Et c’est en libéral qu’elles décident toutes deux de commencer leurs carrières en médecine généraliste.
Christel fait ses premiers pas en cabinet à Marseille et Anne-Marie, au Pecq et sur Sartrouville.

« Débuter en tant que médecin généraliste est très formateur, cela nous confronte à différentes pathologies de tout ordre et des patients de tout âge. Médecin généraliste, c’est un peu être là du premier au dernier souffle. Je me suis rapidement découvert un attrait particulier à la prise en charge de l’enfant dans ses premières années car c’est à ce moment que tout se joue, c’est à partir de là que commence déjà à naître l’adulte de demain », indique Christel.

Quelques années plus tard, elles décident de se spécialiser en santé et développement de l’enfant.
Le monde de la PMI et tous ses trésors cachés sont alors à portée de main : Anne-Marie intègre le Département des Yvelines en 1990 et Christel en 1993.

Être médecin en centre de PMI, c’est quoi ?

Être médecin en PMI, c’est avant tout une diversité de missions, un travail en équipe et une transversalité accrue.

« La PMI, c’est une mutualisation des compétences de différents professionnels chacun expert en leur matière pour répondre au mieux aux besoins ou demandes des familles », explique Anne-Marie,

« On ne peut pas parler du rôle du médecin sans parler des autres professionnels de la PMI car c’est grâce à l’imbrication de nos différents savoir-faire que l’on arrive à proposer une prise en charge adaptée et complète ».

Ainsi quand un parent se rend en centre de PMI, ce n’est pas un professionnel qu’il rencontre mais plusieurs:

  •  il est accueilli avec son enfant par l’assistante administrative,
  • il est ensuite reçu par l’infirmière puéricultrice qui fait le point sur les rythmes de l’enfant (alimentation, sommeil, développement), prend ses mensurations et répond à toutes ses questions,
  • il passe ensuite en consultation avec le médecin qui réalise un examen clinique très complet. Au programme : développement psychomoteur de l’enfant, parfois test du langage, test visuel, test de l’audition ou encore évaluation du comportement…

Les médecins de PMI, comme ici Christel, réalisent les vaccinations. Photo : N.Duprey/CD78

Un rôle crucial dans la prévention

Ces examens précis permettent de définir l’aide dont l’enfant aurait besoin et de l’orienter vers d’autres professionnels de santé (orthophoniste, ophtalmologiste, Centre Maternel de Porchefontaine, MDPH…).
Pour finir, le médecin réalise aussi les vaccinations du calendrier en vigueur.
Bien entendu, avant que l’enfant naisse, la mère peut bénéficier d’un suivi de qualité auprès d’une des sages-femmes du centre de PMI.

« Je ne pensais pas rencontrer autant de professionnels à la PMI », raconte Diane, jeune maman de Félix. « Je me suis rendue à la PMI pour les pesées de mon fils et c’est là que j’ai appris que je pouvais faire vacciner mon enfant à la PMI par un médecin ».

En articulation avec les infirmières puéricultrices, les médecins de la PMI jouent un rôle crucial en matière de prévention dans le cadre des bilans de santé en maternelle qu’ils réalisent auprès des enfants scolarisés en moyenne section.
L’objectif est de dépister suffisamment en amont pour prendre en charge tout ce qui pourrait retentir sur les apprentissages.

« Cette prise en charge précoce est primordiale, elle participe à lever les éventuels obstacles par la mise en place d’un parcours de soin adapté quand cela est nécessaire. Cela participe à faciliter les apprentissages des enfants et ainsi à promouvoir une égalité des chances », raconte Anne-Marie.

Anne-Marie, médecin en PMI, en salle de consultation. Photo : N.Duprey/CD78

Des actions en faveur des familles

Pour aller plus loin dans le cadre de leurs missions de prévention, les médecins et les équipes de la PMI mettent en place des actions collectives à destination des familles, parfois en lien avec les autres services du Département ou partenaires extérieurs.

Ces moments sont l’occasion d’échanger librement, de créer du lien social et d’établir un climat de confiance. Soutien à la parentalité, accès aux livres, éveil tactile et corporel, allaitement, accompagnement à la socialisation précoce (etc…) : de nombreux sujets sont traités afin de répondre aux différentes interrogations des parents sous un format convivial.
Mais au-delà des thématiques abordées, le but recherché est de permettre aux parents et aux enfants d’entrer en relation, de bénéficier d’un moment privilégié et renforcer le lien parent-enfant.

Les médecins en centres de PMI prennent aussi part à la mission de la protection de l’enfance. En lien avec le pôle enfance jeunesse départemental, ils peuvent être amenés à accompagner les familles en difficultés avec des enfants considérés en danger ou à risque de le devenir.

« Peu de structures combinent les avantages de la PMI : nous sommes en effet multidimensionnel (social, médical, socio-médical et préventif), c’est là notre force, nous intervenons de façon précoce afin d’éviter des blocages qui pourraient pénaliser le jeune enfant dans sa vie sur le long terme que ce soit sur le plan physiologique, psychologique ou encore psychomoteur », ajoute Christel.

La PMI est un réseau de proximité pas comme les autres dont l’importance n’est plus à démontrer. Familles, partenaires ou professionnels de santé sont tous unanimes : la qualité de service et de prise en charge est complète et toujours bienveillante.

C’est avec fierté que nous vous avons présenté tout au long du mois de novembre les portraits de nos professionnels de PMI.
Pour garder le contact, n’hésitez pas à consulter régulièrement les tutos PMI sur ce lien