Assemblée départementale du 29 mars 2019

Aménagements, logements, innovation, solidarité, éducation… quelles sont les délibérations qui ont été votées par les élus des Yvelines en assemblée, vendredi 29 mars 2019 ?* 

Séance départementale du 29 mars 2019 © CD78 / MC.Rigato

Favoriser l’accès au sport et à la culture pour les collégiens

Dans le cadre du rapprochement avec les Hauts-de-Seine, le Département des Yvelines souhaite proposer à ses collégiens un dispositif de carte multiservices sur le modèle alto-séquanais. Ce pass mis en place par les Hauts-de-Seine en 2017 offre actuellement l’accès à plusieurs services. Le Pass+ yvelinois s’en inspirera et, dès la rentrée scolaire 2020-2021, les collégiens yvelinois pourraient :

  • Collège d’Orgerus © CD78 / N.Duprey

    bénéficier d’une aide financière pour les activités extra-scolaires sous la forme de 2 portes-monnaie électroniques ; un pour le sport et l’autre pour la culture (100€ pour les boursiers, 80€ pour les non boursiers),

  • avoir accès à des offres de bons plans sportifs et culturels (réductions, invitations, etc).

La solidarité interdépartementale au service du handicap

Les personnes en situation de handicap psychique vont pouvoir bénéficier de la mise en oeuvre de la plateforme interdépartementale 78-92 sur le site de Bècheville.
Ce projet s’inscrit dans le cadre de la création du FS2I (le Fond de solidarité interdépartemental) lancé le 21 mars 2019 par les sept présidents des départements franciliens. L’objectif de ce projet est la réalisation d’une plateforme d’hébergement et de services dédiée au handicap psychique et aux troubles du spectre de l’autisme sur le site de Bècheville appartenant au Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan – Les Mureaux.

La rénovation urbaine se poursuit à Chanteloup-les-Vignes

Depuis 2015, le Département est engagé, par le biais de son programme Prior’Yvelines, aux côtés des collectivités dans des projets de transformation urbaine et sociale.
En 2017, c’est dans ce cadre que la commune de Chanteloup-les-Vignes et la Communauté urbaine du Grand-Paris Seine et Oise, ont candidaté pour des projets de rénovation urbaine et d’agglomération. C’est dans ce contexte que l’Assemblée Départementale a voté le 29 mars, l’adoption de la convention Prior’ de la commune de Chanteloup-les-Vignes.
De 2019 à 2023 le Département va financer, à hauteur de 42,5% de la somme totale, 5 opérations visant à transformer le quartier de la Noé. Ces 18,4 millions d’euros permettront :

  • la création d’une cité éducative,
  • la définition d’un programme de développement résidentiel diversifié,
  • la transformation de la RD1 pour mieux aménager les alentours de la gare,
  • le soutien aux dernières résidentialisations du quartier,
  • la construction, par le Département, d’une maison médicale.

Aubergenvillois et Conflanais vont profiter de la solidarité territoriale

Les élu(e)s ont également voté l’aménagement d’une nouvelle PMI d’une surface de 530m2 et de locaux tertiaires de 216m2 à Aubergenville. La future PMI, propriété du Département, viendra remplacer la PMI actuelle située allée du Belvédère d’ici janvier 2021.

PMI © CD78 / N.Duprey

Pour rappel, c’est aussi dans cette commune que le Conseil départemental a octroyé une subvention d’investissement de 101 856€ pour la réalisation d’une maison médicale.
Sur sa chaîne Youtube, le Département a réalisé une playlist dans laquelle vous pouvez retrouver tous les tutoriels PMI dédiés à la petite enfance.

La commune de Conflans-Sainte-Honorine va, elle, bénéficier du plan d’aide exceptionnelle aux communes de plus de 25 000 habitants. Depuis 2017, le Département financent des investissements relatifs aux équipements publics et aux aménagements d’espaces publics de proximité. 
C’est dans ce cadre qu’a été adopté le plan d’aide exceptionnelle de 2,5 millions d’euros au profit des Conflanais afin d’aider la commune à mener à bien 3 opérations :

  • la réhabilitation du groupe scolaire de Chennevières,
  • la reconstruction du centre de loisirs des Grandes Terres,
  • la réhabilitation de l’école élémentaire des Côtes Reverses.

8 nouveaux contrats ruraux votés

Le Conseil départemental réuni en assemblée, a approuvé 8 contrats ruraux au profit de 8 communes des Yvelines.
Le contrat rural est un dispositif de soutien à l’équipement local proposé par le Département et la Région Ile-de-France aux collectivités de 3000 habitants afin de compenser la baisse des dotations de l’État.

Mairie d’Aigremont

Quelles sont les communes concernées, les subventions attribuées et les projets sélectionnés ?

• Aigremont (148 000€) : extension de la mairie et construction d’une salle polyvalente
• Bonnelles (148 000€) : aménagement de l’avenue des Prés la Croix
• Chavenay (122 421€) : aménagement des jardins d’Adrienne et rénovation du terrain de football
• Crespières (148 000€) : réaménagement du presbytère et de ses abords
• Millemont (111 000€) : restauration de l’église, aménagement du parc communal, réfection de la toiture de la mairie et mise aux normes des accès à 3 équipements
• Osmoy (103 235€) : reconstruction de locaux scolaires
• Poigny-la-Forêt (111 000€) : réhabilitation de la nouvelle mairie
• Ponthévrard (40 065€) : mise aux normes de bâtiments publics

De nouveaux équipements locaux pour 4 communes yvelinoises

Les élu(e)s du Conseil départemental des Yvelines ont voté l’approbation de 3 « Départemental Equipement » pour les communes de Fourqueux, Porcheville et Rocquencourt et ont aussi voté l’adoption d’un avenant pour la commune de Rambouillet. Ce dispositif est un programme de soutien à l’équipement local proposé par le Département aux collectivités dont la population est comprise entre 2000 et 25 000 habitants.

Porcheville © CD78 / N.Duprey

• Fourqueux (262 200€) : extension du cimetière
• Porcheville (600 000€) : construction d’un groupe scolaire
• Rocquencourt (600 000€) : réhabilitation du gymnase Pierre Curvat
En 2014, Rambouillet avait bénéficié de subventions pour la construction d’un centre de loisirs, la réhabilitation de la médiathèque et l’aménagement d’un local pour les archives et les réserves patrimoniales. L’aménagement du local étant plus complexe et coûteux que prévu, la commune a souhaité se donner le temps de la réflexion et de la réévaluation. Elle a donc demandé à remplacer cette opération par l’extension du Musée Rambolitrain grâce à une subvention départementale de 20 700€, soit 30% de la somme totale.

 

*Cette liste détaillée des délibérations votées le 29 mars est non exhaustive. Il s’agit d’une sélection éditoriale.


Et aussi…

Le Conseil départemental a voté l’approbation d’une opération de construction du « Campus d’innovation Mines ParisTech » à Versailles Satory. Retrouvez plus d’information dans notre article dédié à ce sujet.