Inondations : le point sur la situation

La rédaction

Informations mises à jour au fil de l’évolution dans notre territoire. Vigicrues prévoit des crues supérieures à celles de juin 2016 dans les Boucles de Seine. Et les pompiers des Yvelines annoncent que le week-end va être difficile dans notre département, toujours classé en vigilance orange crues/inondations. Des coupures d’électricité sont à prévoir.

Cet article fait partie du dossier: Ce qu’il s’est passé dans les Yvelines en 2018

Informations mises à jour au fil de l’évolution de la situation. Alors que le pic de crues est maintenant atteint, compte tenu des précipitations actuelles, les experts parlent pour le moment « d’un week-end » incertain. Notre département est ainsi toujours classé en vigilance orange crues/inondations.

Les crues de la Seine, en Ile-de-France, en Champagne et dans l’Aube risquent de ralentir la décrue dans les Yvelines et peut-être même de faire remonter un peu le niveau de la Seine dans notre département. Restez vigilants ce week-end du 3 et 4 février.

Mardi 6 février 10h : les Yvelines passent de vigilance orange à vigilance jaune inondations

Décrue sur l’ensemble du tronçon. Hauteur prévue mercredi midi entre 6,20 m et 6,30 m, puis jeudi midi entre 6,0 m et 6,10 m. Poursuite de la décrue vendredi.

  • Boucle de Seine (Mantes) : 6,39m  à 10h (pour mémoire en 2016 : 6,33m).
  • Poissy : 4,92m à 10h. Alors qu’il abritait le centre d’hébergement pour les sinistrés de Poissy au plus fort de la crue, le gymnase Caglione est « revenu » aux sportifs depuis ce matin. Associations et scolaires peuvent de nouveau y pratiquer leurs disciplines.
  • Oise Francilienne : 2,82m à 10h. 
Inondations à Poissy

Inondations à Poissy © Twitter Karl Olive

Lundi 5 février 10h : décrue lente amorcée sur tous les cours d’eau

La décrue s’amorce doucement aujourd’hui, puis s’accélérera à partir de mardi.

  • Chatou : 5,12m à 10h.
  • Boucle de Seine (Mantes) :6,46m  à 10h (pour mémoire en 2016 : 6,33m). Stabilisation ce lundi puis décrue franche mardi .
    Prévisions : 6,40m mardi et 6,10 à 6,25m, mercredi.
  • Oise Francilienne : 2,94m à 10h. La décrue lente suit son cours.
  • Poissy : 5,06m à 10h.

Et sur le réseau routier :

  • RD 190

À Poissy, réouverture des 2 sens de circulation sous le pont de la gare entre Carrières-sous-Poissy et Poissy. Niveau stable mais pompages toujours en cours.

  • RD 159 

Le Pecq – Mesnil-le-Roi : circulable

Dimanche 4 février 10h : les Yvelines sont toujours en vigilance orange

Comme les prévisions l’annonçaient, une légère augmentation du niveau de la Seine a été observée sur le tronçon Seine-Paris. Le niveau de la Seine était à 6,48m au dessus de son niveau habituel samedi 3 février à 16h dans le secteur des Boucles de Seine. 

Le niveau se stabilise entre 6,45 m et 6,55 m ce dimanche. Ensuite, la décrue devrait s’amorcer entre lundi et mardi.
  • Chatou : 5,20m à 9h
  • Boucle de Seine (Mantes) : 6,48m à 9h (pour mémoire en 2016 : 6,33 m).
  • Poissy : 5,10m à 9h.
  • Méricourt : la commune du Nord-Ouest des Yvelines fait face à une marée de déchets. Ce sont près de 250 tonnes , soit 8000 mètres carrés, de détritus qui s’amassent devant ses écluses. VNF (Les Voies Navigables de France) sont mobilisées sur place pour effectuer un ramassage avant la réouverture des écluses.

Vendredi 2 février 18h : un week-end marqué par la stabilisation voire une hausse du niveau de la Seine

Selon la station vigicrues de Limay, le niveau devrait se situer entre 6,45 m et 6,55 m samedi et se

Champ inondé © CD78 / N. Duprey

Champ inondé © CD78 / N. Duprey

stabiliser jusqu’à dimanche. Ensuite, la décrue s’amorcera en début de semaine prochaine.

  • À Chatou : 5,10m à 15h.
    Prévisions : 
    hausse modérée jusqu’à dimanche avec un niveau avoisinant les 5,20 à 5,35m. Tendance à la baisse à partir de lundi.
  • Boucle de Seine (Mantes) : 6,53m à 15h (pour mémoire en 2016 : 6,33 m).
    Prévisions : le niveau devrait se situer entre 6,45 m et 6,55 m samedi avant de se stabiliser dimanche. Décrue attendue la semaine prochaine.
  • Oise Francilienne : 3,08m à 15h.
    Prévisions : stabilisation jusqu’à lundi avec un niveau évalué entre 3 et 3,10m
  • Poissy : 5,12m à 15h. Une mission de reconnaissance sur la Seine a été effectuée par le SDIS dans l’après-midi.

Et sur le réseau routier :

  • RD 190

Réouverture des 2 sens de circulation sous le pont de la gare entre Carrières-sous-Poissy et Poissy sur 1 voie de circulation dans chaque sens. En fonction de la décrue, la réouverture des 2 voies par sens de circulation sera envisagé.

  • RD 159

Le Pecq, la section sous le pont du Pecq, le long des rampes est ré-ouverte en direction du Mesnil le Roi. Le sens opposé reste toujours fermé. Des déviations sont prévues. La réouverture complète ne se fera probablement pas avant lundi.

  • A 86

Les remontées d’eau sont toujours d’actualité. Vigilance donc dans le secteur de Rueil !

Vendredi 2 février 14h : la légère décrue attendue n’atteindra pas les niveaux prévus en début de semaine

Après une légère baisse aujourd’hui, les niveaux vont se stabiliser au cours du week-end.
La décrue est attendue en début de semaine prochaine.

  • À Chatou : 5,10m à 10h.
    Prévisions :
    samedi, 5,25 à 5,45m dans le cas le plus défavorable. Hausse sur le week-end et décrue la semaine prochaine. 
  • Boucle de Seine (Mantes) : 6,56m à 10h (pour mémoire en 2016 : 6,33 m). Le niveau devrait se situer entre 6,5 m et 6,6 m samedi matin et se stabiliser jusqu’à dimanche.
    Prévisions : légère baisse avant stabilisation ce week-end. Décrue attendue la semaine prochaine.
  • Oise Francilienne : 3,11m à 10h. Légère décrue mais stable jusqu’à lundi.
  • Poissy : 5,14m à 10h.

Dans les transports en commun :

Inondations sur le RER C

Inondations sur le RER C © SNCF Transilien

  • RER C : La décrue n’étant pas au rendez vous des prévisions, la reprise des circulations du RER C sur les gares intra-muros ne se fera pas avant samedi 10 février. Amélioration cependant depuis Javel dès samedi 3 février pour Versailles et lundi 5 février pour St Quentin.

Et sur le réseau routier :

  • RD 55 

À Carrières-sur-Seine: la circulation a été rétablie dans les 2 sens, sans alternat, dans la matinée.

  • RD 190

Poissy : ouverture d’une voie dans le sens Poissy – Carrières ce 2 février dans la matinée, avec la présence de la police municipale.
Objectif : Réouverture complète avec rétablissement des feux dans l’après-midi.

  • RD 159 

Le Pecq : cote rampe Nord, la voie parallèle à la rampe est fermée.

  • A 86

Secteur de Rueil : des remontées d’eau ont eu lieu aujourd’hui pour la première fois.  La zone est surveillée à cause d’éventuelles apparitions d’inondations.

Jeudi 1er février 17h : fortes incertitudes pour le week-end

  • À Chatou : 5,15m à 17h. Stabilisation en fin de journée.
    crues limay

    À Limay les bateaux prennent le large sur la Seine…ou sur la route ? © Facebook Ville de Limay

    Prévisions : 5,15 à 5,25m pour vendredi | 5,25 à 5,45m pour samedi (5,50m dans le cas le plus défavorable). Hausse potentielle de dimanche à lundi

  • Boucle de Seine (Mantes) : 6,63m à 17h (pour mémoire en 2016 : 6,33 m).
    Prévisions : 6,55 à 6,65m pour vendredi, idem pour samedi. Légère hausse jusqu’à lundi
  • Oise Francilienne : Légère décrue par rapport au niveau de 3,24m à du 31 janvier dans l’après-midi. Hausse de vendredi à lundi sans chiffres prévisionnels pour le moment.
  • À Poissy : la Ville a signé avec le cabinet Allianz de Poissy une convention de mécénat de compétence afin de mettre en place une cellule d’aide aux Pisciacais victimes des inondations.
  • À Limay : Le gaz a dû être coupé depuis plusieurs jours au niveau des habitations du Quai aux Vins, partie sensible de la ville. Une demande d’intervention a été faite par les services de la Ville pour que le gaz soit remis. Cependant, pour intervenir, les habitants doivent être présents à leur domicile.

Et sur le réseau routier :

  • RD 159

Voie réouverte sur l’axe Mesnil-le-Roi – Le Pecq. Limitation à 30km/h et mise en place de piquets de signalisation entre la voie et la chaussée côté champs.

Jeudi 1er février 10h : stabilisation avant nouvelle hausse ce week-end

Le pic de crue est atteint dans les Yvelines mais de fortes incertitudes persistent pour le week-end.

Pour cause : les crues en Champagne dans l’Aube qui sont toujours d’actualité.  Conséquences : montée rapide du bassin Seine Bassée, montée légère de la Marne, décrue lente Seine Moyenne.

Le point ce matin dans les secteurs inondés,

  • À Chatou : 5,21m. Stabilisation en fin de journée.
    Prévisions : 5,15 à 5,30m pour vendredi avant une reprise de la hausse du niveau de la Seine à 5,30 et 5,45m samedi 3 février. Nouvelle hausse prévue de dimanche à lundi.
  • Boucle de Seine (Mantes) : 6,66m (pour mémoire en 2016 : 6,33 m).
    Prévisions : hausse légère à compter de samedi. Données chiffrées à venir.
  • Oise Francilienne : Légère décrue par rapport au niveau de 3,24m à du 31 janvier dans l’après-midi.

Et sur le réseau routier :

  • RD 48

Réouverture à Conflans-Sainte-Honorine.

  • RD 55 – Carrières sur Seine

Même situation que dans l’après-midi du 31 janvier

  • RD 190 – Poissy

Le niveau commence tout juste à descendre mais il y a toujours de l’eau sur les voies (+/- 10cm)

  • Le Pecq

RD 186 : Réouverte de la rampe sud depuis le 31 janvier, 21h. Le secteur est toujours maintenu sous surveillance.

RD 159 : Rampe Nord, intervention de Suez en cours pour pomper l’eau qui est sur la 159. Le secteur est toujours maintenu sous surveillance.

RD 159 : Le Mesnil le Roi – Le Pecq, la chaussée est encore immergée donc la question de la réouverture ne se pose pas encore.

Mercredi 31 janvier 18h : les précipitations ralentissent la décrue

Décrue lente. Les précipitations sont susceptibles de ralentir cette décrue voire de provoquer une remontée modérée des niveaux en fin de semaine.
Stabilisation ce week-end voire hausse modérée compte tenu de la situation en amont et des précipitations.

  • À Chatou : 5,29 m à 16h00. Décrue lente, mais les précipitations sont susceptibles de ralentir cette décrue voire de provoquer une remontée modérée des niveaux en fin de semaine.
    Prévisions : 5,10 à 5,20m pour jeudi | 5,20 à 5,40m pour vendredi
  • Boucle de Seine (Mantes) : 6,68m à 15h00 (pour mémoire en 2016 : 6,33 m).
    Prévisions : 6,50 à 6,60m pour jeudi | 6,30 à 6,50m pour vendredi
  • Oise Francilienne : 3,24m à 15h00.
    Prévisions
    : 3,05 à 3,20m pour jeudi
  • À Croissy : Alors que la décrue s’amorce progressivement, les services techniques de la Ville sont en action notamment sur le pompage des réseaux d’assainissement touchés.
  • À Conflans :  La Seine a été mesurée à 23,38m à 9h et à 15h (contre 23,46m le 30 janvier).

Et sur le réseau routier :

  • RD 48
    Crue de la Seine à Villennes-sur-Seine

    Crue de la Seine à Villennes-sur-Seine © CD78 / N. Duprey

Le barrage a été déplacé du giratoire à la rue Georges Clémenceau, à la demande de la Police Nationale et avec l’accord de la mairie.
Réouverture en cours de la RD 48 Quai E. Le Corre dans le sens Conflans – Andrésy, l’autre sens demeurant dévié depuis hier au soir par la voirie communale.

  • RD 55

La circulation est réouverte, à l’initiative de la Mairie de Carrières, dans les deux sens sur le Boulevard Pelletier avec un alternat au niveau du carrefour avec la rue Sainte Honorine.

  • RD 190

Le niveau commence tout juste à descendre (le TPC n’est plus submergé). Une réouverture des voies rapides sera probablement envisagée d’ici jeudi matin si la baisse se confirme.

  • Le PecqCrue à Conflans © Facebook

RD 186 (pied de la rampe sud)

Il a été convenu d’attendre jeudi pour ré-ouvrir la rampe sud. Zone à surveiller suivant l’évolution du niveau de Seine pour les jours à suivre.
En cas de réouverture, intervention à prévoir sur les feux du pont pour remise en fonctionnement normal et réouverture des barrages en lien avec la Ville.

Autre point :

– après visite sur place, la chaussée semble viable en en terme de portance là où elle était immergée,
– intervention de Suez en cours pour pomper l’eau qui est sur la voie parallèle aux rampes en direction du Mesnil.

RD 159

La chaussée est encore immergée donc la question de la réouverture ne se pose pas encore, à suivre dans les jours prochains.

Mercredi 31 janvier 14h30 : pic de crue atteint dans les Yvelines, mais incertitudes pour la fin de semaine

Grosse crue sur la Champagne et l’Aube !  Conséquences :

  • Montée rapide du bassin Seine Bassée
  • Montée légère de la Marne
  • Décrue lente Seine Moyenne

L’état de ces bassins conjugués aux pluies prévues (environ 20mm en particulier l’Yonne et le Loing) auront pour conséquence de ralentir la décrue voire la remontée des niveaux de la Seine sur les Yvelines.

  • À Chatou : 5,32 m ce matin. Prévisions pour les prochains jours : 5 à 5,20 jeudi 1er février | 5,20 à 5,40m vendredi 2 février | Stabilisation ce week-end voir remontée à 5,40m.
  • Boucle de Seine (Mantes) : 6,68m ce matin | 6,50 à 6,65 jeudi 1er février | 6,30 à 6,50m vendredi 2 février.
    Prévision de stabilisation à confirmer
  • Oise Francilienne : 3,26 ce matin légère décrue | 3,05 à 3,20 jeudi 1er février, décrue lente

Dans le secteur d’Andrésy, des gendarmes de la brigade fluviale sillonnent la Seine à bord de leur zodiac pour aider les victimes bloquées à leur domicile à la suite de la montée des eaux.

Mercredi 31 janvier 10h : une décrue, lente, s’amorce

  • À Poissy : mardi soir à 21h40 le niveau de la Seine était de 5,40m. Ce mercredi matin, la municipalité enregistrait un niveau de 5,36m.
  • À Conflans-Sainte-Honorine : la circulation est de nouveau possible dans le quartier Fin d’Oise entre Conflans et Andrésy dans les deux sens. Si une partie du quai Eugène Le Corre est toujours inaccessible, des déviations ont cependant été mises en places.

Mardi 30 janvier 17h30 : demande de reconnaissance de catastrophe naturelle en cours

À 16h, les niveaux se stabilisent à 6,72m sur le tronçon des Boucles de Seine qui restent

catastrophe naturelle

L’état de catastrophe naturelle, comment ça marche ? © Ministère de l’Intérieur

néanmoins en vigilance orange. Une décrue s’opérera à partir de mercredi.

Karl Olive, maire de Poissy, a déposé, au nom de la Ville, une demande de reconnaissance d’état de catastrophe naturelle auprès des services de l’Etat. Pisciacais, vous pouvez vous joindre à la demande de votre maire et étayer le dossier en envoyant vos photos et témoignages à inondations@ville-poissy.fr.

  • À Conflans : après avoir atteint les 23,47m ce matin à 9h, le niveau de la Seine a été mesuré à 23,46m à 15h lors du dernier relevé effectué. Malgré cette légère baisse, il est primordial de respecter les consignes et les barrages routiers.

Mardi 30 janvier 10h : la décrue s’amorce à Paris mais l’eau monte dans les Yvelines

Si la décrue a commencé dans la capitale avec une baisse du niveau de la Seine de 5cm, les eaux continuent de grossir en aval de Paris. On se prépare à des inondations records dans les Yvelines !
Si la station Mantes-Limay enregistrait le 29 janvier à 16h un niveau de 6,65m et 6,70 m ce mardi matin, ce chiffre pourrait atteindre les 6,80 en milieu de semaine.

Attention au cumul ! De grosses crues sont prévues sur la Champagne et l’Aube. Cumulées aux chutes de pluie des prochains jours, les scénarios de décrues pourraient s’aggraver.

  • À Orgeval RD 113 à surveiller. Une fuite sur le réseau de la lyonnaise inonde la voie. Les réparations sont en cours.
  • À Chatou : 5,49 m, pic atteint. Décrue très lente (stable mardi, puis décrue lente à partir de mardi soir), 5,10 m jusqu’à mercredi soir. Pluie sur le bassin de l’Aube ce jour qui pourrait ralentir la décrue. Plateau attein
  • En Oise Francilienne : 3,25m pic de mardi à jeudi, décrue à partir de jeudi soir, hauteur 3,40 m.
  • À Poissy : l’eau continue de monter à raison d’un centimètre par heure. Le niveau atteignait ce matin les 5m42 au dessus de son seuil habituel. Les niveaux atteints en 2001 et 2016 ont dépassés. La RD190 reste bloquée entre le rond-point de l’Europe et le pont de Poissy. Circulation très difficile. Usagers, évitez le secteur.
  • À Mantes-la-Jolie : la Seine a dépassé son niveau habituel de 6,66m se rapprochant ainsi dangereusement du niveau de 1982. L’accès aux îles et à la ceinture verte est interdit et les lacs de Gassicourt sont étroitement surveillés par la police municipale et la police environnementale. Aucune coupure de gaz ou d’électricité n’est pour le moment  à déplorer.
  • À Conflans-Sainte-Honorine : la Ville met à disposition des riverains du fleuve le gymnase des Basses-Roches pour des demandes d’hébergement d’urgence.
  • À Villennes-sur-Seine : la mairie met en place un centre d’hébergement d’urgence au complexe sportif rue du Pré-aux-Moutons (Numéro vert : 01 39 08 25 49).

 

Lundi 29 janvier 15h : le Parc du Peuple de l’herbe est inondé.

Fermé à cause de la crue de la Seine qui monte encore sur notre territoire, le magnifique Parc du Peuple de l’herbe de Carrières-sous-Poissy s’est réveillé sous l’eau. Le parking, l’Etang de la Galliote, les jardins… tout est noyé ( quelques images ci-dessous).

 

Lundi 29 janvier 12h – le pic de la crue est atteint à Paris et à Chatou

5,85 mLa crue de la Seine atteint son pic à Paris et dans le secteur de Chatou ce lundi 29. Attention, dans les autres communes des Yvelines déjà touchées par les inondations, l’eau continue de monter ! Le pic est attendu en milieu de semaine pour l’aval, avant une lente décrue. La prudence reste de mise alors que de nombreuses routes restent fermées, occasionnant des embouteillages sur plusieurs grands axes franciliens.

  • Chatou : 5,47 m, pic attendu à 5,50 à 5,55 m. Pour mémoire en 2016 le niveau était monté de 5,40 m. Décrue très lente (stable mardi, puis décrue lente à partir de mardi soir), 5,10 m jusqu’à mercredi soir. Pluie sur le bassin de l’Aube ce jour qui pourrait ralentir la décrue
  • Boucle de Seine (Mantes) : 6,64 m. En comparaison en 2016, les inondations avaient atteints 6,33 m. Pic de crue attendu en milieu de semaine, maximum compris entre 6,65 m et 6,80 m.
  • Oise Francilienne : 3,25 m, pic de mardi à jeudi, décrue à partir de jeudi soir, hauteur 3,40 m
  • Poissy : à 14h, le niveau de la Seine était de 5,40m‬ au dessus de son niveau habituel. Évacuation ce matin par les équipes de Poissy et du SDIS des Yvelines, plongeurs et spécialistes animaliers, d’une trentaine d’animaux qui se trouvaient sur l’îlot blanc, en face de l’île de Migneaux.
  • Les Mureaux : premières coupures de courants observées dimanche. Ouverture du parking de la rue de Poissy pour les riverains concernés par les interdictions de stationnement. Centre d’accueil également ouvert au sein du Gymnase Coubertin.

Des répercussions sur les routes… et sur le RER C !

De même, la montée des eaux a eu un lourd impact sur les transports ferroviaires. Sur le RER C, six gares sont fermées depuis mercredi dernier dans Paris.
« La SNCF a aussi interrompu le trafic du RER C dans trois gares des Yvelines : Versailles Chantiers, Saint-Cyr et Saint-Quentin-en-Yvelines. Si aucun cours d’eau n’y passe, une voie a été inondée à la station Javel. La SNCF a décidé de ne maintenir que les trains vers Versailles-Château-Rive-Gauche, à raison de trois par heure », annonce Le Parisien.

Dimanche 28 janvier 19 heures – les routes départementales encore touchées

La situation sur le secteur routier départemental des Yvelines fait ressortir 3 secteurs difficiles :

– Accès au pont du Pecq fermé depuis la RN 13 vers le Vésinet – Mesnil Le Roi. Rampe du pont Georges Pompidou bloquée côté sud sur la RD 159. Itinéraire alternatif par RN 13, RD 284 et RD 190 Saint-Germain en Laye. Sens Le Vésinet vers Saint Germain possible par RD 159 et déviation locale

– Accès au pont de fin d’Oise : coupure quai Eugène Le Corre (RD48) à Conflans-Sainte-Honorine. Liaison Andrésy <=> échangeur RN 184 coupée et accès gare fin d’Oise difficile. Itinéraire alternatif RD 1 Triel – RD 190 – RD 28  Meulan  vers Cergy-Pontoise ou pont de Neuville pour les déplacements locaux.

– Accès au pont de Poissy bloqué sur RD 190 sous voies ferrées. Liaison Carrières-sous-Poissy <=> Maisons-Laffitte- Saint-Germain en laye difficile- Déviation locale restreinte et itinéraire alternatif par RD 154 et RD1 pont de Triel entre Orgeval et Triel-sur-Seine.

La RD 55 à Carrières-sous-Poissy est également en cours de fermeture à la circulation.

Il est recommandé aux usagers d’éviter ces secteurs et de limiter leurs déplacements.

Il est également préconisé de ne pas franchir les barrages en place car la sécurité des circulation n’est pas garantie.

D’autres point sont en vigilance RD 30 Achères, RD 14 Les Mureaux, RD 113 Bougival, RD 153- RD 30 Poissy pourraient entrainer des fermetures de voies complémentaires.

Le niveau de crue sera supérieur à 2016, la décrue s’annonce très lente et les échéances d’amélioration ne sont pas identifiées à ce stade.

Dimanche 28 janvier 18 heures – Météo et état des routes

Des averses sont annoncées de mardi 30 janvier à vendredi 2 février, avec 20 mm de précipitations sur mercredi et jeudi, ce qui risque de ralentir la décrue. A Chatou, la Seine a gonflé de 5 cm sur les 12 dernières heures, pour atteindre une crue de 5,43 m à 17h10, soit à peu près le niveau de 2016. Le pic est attendu demain matin, il pourrait atteindre 5,50 m. A la station de Mantes-Limay, le niveau de la crue, relevé à 17h10, s’élevait à 6,57 cm (+4 cm en 12h), au-delà du niveau de 2016. Le pic est attendu mercredi (+6,74 m).

L’état des routes

  • Fermeture de la RD 48 en cours.
  • Fermeture de la RD 55 ce soir avec déviation locale par la RD 22.
  • Pas d’évolution sur RD 190, RD 159 depuis ce midi : les équipes œuvrent à rendre les conditions de circulation les meilleures possibles pour lundi matin.
  • RD201 Limetz-Villez (l’Epte) : réouverture ce jour.
  • RD201 Bennecourt : stable toujours fermé.
  • RD983 Mantes – Quai des Cordeliers : stable.
  • RD100 Bennecourt : stable.
  • RD146 (Gargenville – Limay) stable.
  • RD113 Epône : pas de risque majeur.

Dimanche 28 janvier 15h30 – L’état des routes

La situation sur le secteur routier départemental des Yvelines fait ressortir 3 secteurs difficiles :

– Accès au pont du Pecq fermé depuis la RN 13 vers le Vésinet – Mesnil Le Roi. Rampe du pont Georges Pompidou bloquée coté sud sur la RD 159. Itinéraire alternatif par RN 13, RD 284 et RD 190 Saint-Germain en Laye. Sens Le Vésinet vers Saint Germain possible par RD 159 et déviation locale.

– Accès au pont de fin-d’Oise bloqué quai Eugène Le Corre à Conflans-Sainte-Honorine. Liaison Andrésy <=> Gare fin d’Oise et échangeur RN 184 coupée. RD 48 coupée entre giratoire de l’Europe coté Andrésy et Giratoire Fin d’Oise coté Conflans-Sainte-Honorine. Itinéraire alternatif RD 1 Triel – RD 190 – RD 28  Meulan  vers Cergy-Pontoise

– Accès au pont de Poissy bloqué sur RD 190 sous voies ferrées. Liaison Carrières-sous-Poissy <=> Maisons-Laffitte- Saint-Germain-en-Laye difficile- Déviation locale restreinte et itinéraire alternatif par RD 154 et RD1 pont de Triel entre Orgeval et Triel-sur-Seine.

Il est recommandé aux usagers d’éviter ces secteurs et de limiter leurs déplacements. Il est également préconisé de ne pas franchir les barrages en place car la sécurité des circulations n’est pas garantie.

D’autres point sont en vigilance : RD 30 Achères, RD 14 Les Mureaux, RD 113 Bougival, RD 55 Carrières-sous-Poissy pourraient entraîner des fermetures de voies complémentaires.

Le pic de crue traverse les Yvelines entre lundi et mardi. Le niveau de crue sera supérieur à 2016, la décrue s’annonce très lente et les échéances d’amélioration ne sont pas identifiées à ce stade.

Dimanche 28 janvier 11h – Pont du Pecq : la rampe est fermée

600 foyers sont privés d’électricité dans les Yvelines à cause des inondations.

Point routier

La rampe d’accès du Pont du Pecq a été fermée dans la nuit de samedi à dimanche, vers 4 heures du matin, dans les deux sens.

A Poissy, la RD 190 est également fermée sous le pont SNCF, entre le rond-point de l’Europe et le Pont de Poissy, depuis cette nuit.

Vigicrues : le bulletin du jour

La décrue est en cours sur le bassin de l’Yonne et du Loing amont. Sur le tronçon Loing aval, les niveaux atteindront un niveau proche de ceux du 24 janvier 2018. Sur la Marne, les niveaux sont assez stables dimanche et lundi. Cependant, la propagation lente de la crue venant de la Champagne se poursuit, d’où une tendance à la hausse pour les jours à venir.

Sur la Seine, les maximums sont attendus d’ici lundi sur l’aval du tronçon Seine moyenne et sur le tronçon Seine à Paris. Les niveaux sont en hausse jusqu’en milieu de semaine prochaine pour les boucles de la Seine. La crue est plus importante que celle de juin 2016. Elle est comparable à celle de mars 2001. Elle pourrait atteindre 6,80 m à la station de Mantes-Limay d’ici mercredi.

Sur l’Oise, les niveaux sont à la hausse en raison de l’élévation du niveau de la Seine à la confluence, combinée à une crue modérée de l’Oise.

 

Samedi 27 janvier 19h : 27 communes ont déclenché le plan sauvegarde (25 ce matin)

Chatou

  • Pic de crue en début de semaine, 5,32 m à 17h00 à Chatou ce soir, + 6 cm par rapport à ce matin – Pour mémoire, crue de 2016, 5,40 m
  • Maximum attendu dans la nuit de dimanche à lundi : 5,40 m à 5,60 m, + 30 cm au maximum.

Mantes

  • cote à 17h00 = 6,47 m
  • Maximum attendu mardi matin, 6,60 à 6,80 m  (on se rapproche des niveaux grandes crues)

Point Routier

RD 159, fermée entre Le Mesnil et Le Pecq, voie totalement immergée
RD 159, Pont du Pecq, bas de la rampe sud immergée – fermeture demain matin dimanche.
RD 48, Andrésy, pont fin d’Oise, fermeture ou alternat demain dimanche
RD 190, les deux voies sont immergées, fermeture sous voie ferrée probablement demain, déviation locale mise en place.
RD 113, une voie neutralisée vers Paris à Bougival, flaque sur la chaussée, pas d’évolution depuis hier.

RD 201 entre Limetz-Villez et Giverny fermée.

Conditions de circulation difficiles dans les secteurs du Mesnil/Pecq, de Poissy /Croissy-sur-Seine et d’Andrésy/Conflans-Sainte-Honorine, en particulier dimanche soir et lundi.

Samedi 27 janvier à 14h : évacuations des sinistrés

Des évacuations de familles et de personnes âgées isolées ont commencé à Poissy notamment.

Samedi 27 janvier à 11h : l’eau poursuit sa montée

  • Chatou : 5,26 m ce matin, le maximum est attendu dans la nuit de dimanche à lundi (5,4 m à 5,6 m) ; risque de montée de la Seine de 14 à 34 cm de plus par rapport à ce que sera sa cote au pic de crue (20 à 25 cm d’après les experts de la DDT)
  • Boucles de Seine : la station de Limay-Mantes enregistre 6,45 m ce matin (contre 6,34 m lors de la crue de 2016).Vigicrues prévoit pour samedi midi une hauteur d’eau entre 6,50 et 6,70 m.
  • À Poissy ce matin, le niveau de l’eau atteignait les 5,16m. À 13h, les 5,20m.

D’après les experts sur le terrain, le maximum atteindra 6,60 à 6,80 mètres mardi matin. Ce pic de crue équivalent aux inondations de mars 2001, va être étalé durant 3/4 jours avec une décrue lente mais influencée selon les prévisions météo.

Par précaution, comme en 2016, le centre hospitalier intercommunal Meulan-Les Mureaux, a été évacué. Hormis les urgences, l’hôpital n’accueille plus de patients. L’hôpital de Poissy et celui de Saint-Germain-en-Laye sont opérationnels.

Plans de sauvegarde dans 27 communes

Ce samedi , ce sont désormais 27 communes des Yvelines qui ont déclenché leur plan de sauvegarde contre les crues et les inondations :
Andrésy, Aubergenville, Bonnières-sur-Seine, Bougival, Carrières-sous-Poissy, Chatou, Croissy-sur-Seine, Epône, Issou, La Falaise, Le Mesnil-le-Roi, Le Pecq, Le Port-Marly, Les Mureaux, Limay, Louveciennes, Maisons-Laffitte, Mantes-la-Ville, Mantes-la-Jolie, Medan, Mezières-sur-Seine, Montesson, Poissy, Rosny-sur-Seine, Saint-Germain-en-Laye, Sartrouville et Triel-sur-Seine.

Les salariés d’Enedis et plus de 30 groupes électrogènes sont mobilisés dans les lieux de vie dans les zones impactées.

À Poissy, où les hébergements de secours s’organisent grâce à l’action du maire et des bénévoles, une personne âgée a été hébergée à la Résidence pour Personnes Âgées et une première famille dans le centre d’hébergement du gymnase Caglione (5, rue des Fauvettes).

 

 

Evolution sur les routes départementales

  • Fermeture de la RD 159 entre le Mesnil-le-Roi et Le Pecq dès vendredi soir, partiellement immergée ce matin.
  • Pas d’évolution notable depuis vendredi soir sur la RD 190 (Poissy – voies lentes neutralisées mais pas de fermeture)
  • Patrouillages réguliers sur la RD 48
  • Vigilance au Pecq avec des flaques au bas de la rampe du pont du Pecq, côté sud, dues au batardeau non étanche posé par la ville et à la remontée de la nappe.

Les agents du Département veillent 24h/24 sur toutes les zones.

 

Vendredi 26 janvier à 22h : Les pics de crue sont décalés :

  • Chatou : le pic arrivera dans la nuit de dimanche à lundi
  • Mantes : le pic surviendra mardi 30 janvier (au lieu de dimanche soir)
  • La station de Limay-Mantes enregistre un niveau de 6,38 mètres (crue de 2016 = 6,34 m).
  • La station de Poissy enregistre un niveau de 5,07 mètres (crue de 2016= 5 mètres)

Pic de crue Boucle de Seine : le niveau devrait atteindre ce samedi 6,30 m à 6,60 mètres et le pic de crue est attendu dans la nuit de dimanche à lundi : 6,50 à 6,80 mètres, soit une crue supérieure à celle de juin 2016, équivalente aux grandes inondations de 2001.

Le point sur les Routes départementales

Toutes les équipes départementales de l’EPI sont mobilisées.

Vendredi 26 janvier à 22h :

  • RD 190/Poissy : fermeture ce soir et mise en place d’une déviation locale. 
  • RD 48/Andrésy : fermeture inéluctable ce weekend, une déviation sera mise en place. 
  • RD 159 Le Pecq : fermeture ce soir entre Le Pecq et Le Mesnil-le-Roi ; vigilance dans le secteur du giratoire sud (à hauteur du Monoprix).

La RD 159 entre Le Mesnil-le-Roi et Le Pecq : fermée entre la rue de Paris et la rue Descombes dans le sens Mesnil-le-Roi vers Port-Marly ; un balisage est pré positionné pour sa fermeture éventuelle, la surveillance est en cours. Le tronçon sera ouvert au moins jusqu’à ce vendredi soir, puis fermeture si nécessaire.

La RD 190 entre Carrières-sous-Poissy et Poissy (de la RD 22 à la RD 308), critique sur le passage sous la voie ferrée ; formation de flaques en bord de voie lente ; la circulation est pour l’instant maintenue ; fermeture envisagée selon l’évolution de la situation. Si la voie sur berge est submergée, la fermeture sera élargie, côté Poissy, à partir de la RD 30 (avenue Berteaux) et côté Carrières à partir de la RD 190 carrefour RD 22.

A 15h : neutralisation des voies lentes dans chaque sens. Surveillance accrue.

RD 55/Carrières-sous-Poissy (de la RD 190 à la RD 22) : restriction de la largeur des voies en agglomération pour le stationnement des habitants de l’île de la Dérivation et de la rue des Ecluses, fermées depuis mercredi. Une fermeture est probable ; mise en place des balisages.

RD 113/Bougival : voie rapide vers paris est neutralisée, des investigations sont en cours. Pas d’impact dans le sens Paris-Province.
RD 153/Poissy : submersion possible au cours du weekend sur la section rue des Migneaux-RD 30 ; déviation rue des Migneaux.

RD 30/Achères : submersion possible ce weekend ; déviation par la RD 308 et la RN 184 ; RD 48 et RD 55 est sous surveillance.

RD 48/Conflans : submersion attendue en extrémité de la berge au niveau du centre-ville place du marché « Fouillière ». Surveillance particulière de la rue du Pont/Pont fin d’Oise. A 15h : Risque de submersion de la voie côté Seine (dans le sens Andrésy vers Chanteloup) du quai Eugène Le Corre, entre l’impasse de Fin d’Oise et la rue du Pont.

RD 14 Meulan : risque de submersion par la Monticient ; déviation locale RD 913/Hardricourt.

RD 983 : fermeture nécessaire à l’approche du pic de crue, de la bretelle d’accès à Mantes-le-Jolie depuis l’échangeur 11 de l’A13 via le quai des Cordeliers.

RD 110 Buchelay/Bréval : difficile évacuation des eaux pluviales, partie de la voie submergée.

RD 201/Bennecourt : Fermeture de l’avenue des Tilleuls depuis mercredi 24 ; remise à double sens de la rue de l’Eglise.

RD 201/Limetz-Villez-Giverny : fermeture, voie submergée par la crue de l’Epte, déviation possible par la RD 200 pour rejoindre l’Eure.

RD 100/Bennecourt : risque de submersion de la rue Emile Zola.

La commune de Chatou a fermé le quai du Nymphée en contrebas de la rue du Docteur Rochefort (RD 321) et le niveau est proche de la rive sur l’île des Impressionnistes.
La commune du Pecq a fermé le boulevard Bernadotte inondé après la rue du Canada en contrebas de la route de Sartrouville (RD 121).
La commune de Sartrouville a fermé le quai du Pecq à la limite de la commune de Montesson. La circulation en direction de Montesson (via le quai Georges Sand) n’est plus possible par les quais de Seine.

 

Jeudi 25 janvier à 14h00,  la station Vigicrues de Limay-Mantes, située en amont du barrage de Méricourt, a relevé un niveau d’eau à 6,13 mètres. Et la Seine qui continue de monter, régulièrement, pourrait ainsi dépasser les 6,7 mètres sur ce secteur samedi.
Comme le fleuve grimpe d’un centimètres/heure en moyenne, Vigicrues prévoit des niveaux comparables à ceux de la dernière grande crue de 2016, voire au-delà. Poissy, Chatou, Conflans, Bougival… toutes les communes ont mis en place des plans de vigilance crues/Inondations. Respectez-les.

A Mantes-la-Jolie, l’accès au quai des Cordeliers est strictement interdit. Des patrouilles veillent à la sécurité des biens et des personnes.
La société Enedis, qui gère le réseau électrique, fait savoir que des coupures d’électricité sont à prévoir dans le secteur de Mantes-la-Jolie dans les prochains jours. Près de 7 000 foyers pourraient être impactés, à cause de l’inondation des postes. Des kits de pompage et des groupes électrogènes vont être mis en place rapidement.
Un numéro de dépannage a été mis en place : 09 72 67 50 78

 Les consignes

Mettre en œuvre les mesures conservatoires :

  • Suivre l’évolution de la météo et de la prévision des crues
  • S’informer de la montée des eaux par radio ou auprès de la mairie
  • Se réfugier en un point haut préalablement repère : étage, colline, etc.
  • Ecouter la radio pour connaître les consignes à suivre

Et de façon spécifique : 

  • Ne pas tenter de rejoindre ses proches ou d’aller chercher ses enfants à l’école
  • Eviter de téléphoner afin de libérer les lignes pour les secours
  • N’évacuer que sur ordre des autorités ou si la crue y oblige
  • Ne pas s’engager sur une route inondée à pied ou en voiture (lors des inondations du Sud-est des dix dernières années, plus du tiers des victimes étaient des automobilistes surpris par la crue)
  • Ne pas encombrer les voies d’accès ou de secours

ZouaveDès qu’il pleut le Zouave a la cote

A chaque épisode abondant de pluie sur la région parisienne, on ne parle que de lui : le Zouave du Pont de l’Alma.
Statue de pierre de 5,2 mètres de haut (8 tonnes quand même), sculptée par Georges Diebolt, le Zouave sonde le niveau de la Seine depuis 1858.
Adossé au pont de l’Alma, appuyé sur son fusil, droit dans ses bottes, il scrute le fleuve. Dès que ses pieds sont trempés, les flashs météos font la une des journaux, Paris se met en alerte inondations et par ricochets, les secteurs en aval, les Yvelines notamment. Car le zouave sert aux mesures des crues. Ce jeudi 25 janvier, ses genoux sont dans l’eau. Lors de la crue historique de la Seine de 1910, l’eau atteignait ses épaules.

Qui est-il ce zouave ?

Il représente un soldat, André-Louis Gody, originaire de Gravelines. Pendant la guerre de Crimée (1854-1856), il combattait dans le 3ème régiment de zouaves de la Garde impériale de Napoléon III (batailles de Solferino, Magenta, Malakoff et Alma). Il a simplement été repéré par l’artiste Diebolt pour figurer une des quatre sculptures consacrées à cette guerre.

À lire aussi

Les Yvelines en vigilance orange inondations