Ukraine : le Département des Yvelines prend en charge des réfugiés

Yves FOSSEY

Huit réfugiés ukrainiens sont accueillis au Campus Oxygène Factory des Mureaux. Pierre Bédier, le président du Conseil départemental, leur a exprimé le soutien du Département et après un échange différentes actions de solidarité vont être lancées. Agés de 16 à 39 ans, Maksym, Renata, Illia, Sofia et les autres sont arrivés sur le sol français […]

Cet article fait partie du dossier: Des Yvelines à l’Ukraine : une grande solidarité

Huit réfugiés ukrainiens sont accueillis au Campus Oxygène Factory des Mureaux. Pierre Bédier, le président du Conseil départemental, leur a exprimé le soutien du Département et après un échange différentes actions de solidarité vont être lancées.

Pierre Bédier a annoncé la mise en place de différentes actions en faveur des réfugiés ukrainiens. CD78/Y.Fossey

Agés de 16 à 39 ans, Maksym, Renata, Illia, Sofia et les autres sont arrivés sur le sol français au début de la semaine dernière avant le lancement de l’offensive contre l’Ukraine par la Russie. Tout a basculé quelques jours plus tard. Alors que des bombardements ont lieu dans leur pays, effrayés, ils se sont tournés vers le consulat d’Ukraine en France afin d’obtenir des informations pour rester sur le territoire français.

Des actions immédiatement lancées

Ayant des liens avec Anne Cabrit, la conseillère régionale d’Ile-de-France et maire d’Orsonville, ainsi que Christophe Hillairet, président de la Chambre interdépartementale d’agriculture, l’organisme a contacté le Département des Yvelines durant le week-end. Il a été décidé d’accueillir les jeunes ukrainiens au Campus Oxygène Factory des Mureaux où ils disposent chacun d’une chambre.

Le président du Conseil départemental lors de l’échange avec les réfugiés ukrainiens au Campus Oxygène factory des Mureaux. CD78/Y.Fossey

Sans attendre, Pierre Bédier, le président du Conseil départemental, s’est rendu sur place lundi 28 février 2022 afin de confirmer le soutien du Département. L’un des réfugiés avait un drapeau ukrainien sur les épaules et c’est en anglais que l’échange s’est déroulé.

Le Département se mobilise pour les aider. Nous apportons une solution d’hébergement et des démarches vont être menées pour leur assurer une aide à l’apprentissage du français et leur trouver des activités. Comme trois d’entre eux sont musiciens nous allons essayer d’organiser un concert solidaire.

Ces annonces ont donné le sourire aux réfugiés qui ont chaleureusement remercié le président du Conseil départemental. Parmi les actions prévues figurent une visite du zoo de Thoiry, du château de Versailles, un passage dans des commerces pour l’achat de vêtements, l’obtention de titres de transport pour se déplacer ou encore des cartes prépayées de téléphone pour joindre leurs proches en Ukraine.

Quant au concert solidaire, il pourrait se dérouler dans un lieu prestigieux. « Chacun donnera ce qu’il veut, la recette sera utilisée pour la cause ukrainienne », a indiqué Pierre Bédier.