TAB France, le co-développement inter « petites » entreprises

LudovicVincent

TAB France veut faire des Yvelines le laboratoire de ses « boards » d’entrepreneurs. L’objectif : stimuler l’intelligence collective des patrons de PME/PMI pour faire face aux défis d’un monde en mutation.

marc perie

Installé à Vernouillet, le président de TAB France Marc Périé est un spécialiste de l’intelligence artificielle et de la transformation des métiers.

Dans la vie locale de Vernouillet, Marc Périé, 49 ans, est connu pour son implication au sein du Conseil du développement de GPS&O. A ses heures perdues, il lui arrive d’enfiler une casquette de metteur en scène de théâtre pour faire jouer « Symphonie Numide » à Paris en 2017. Il se glisse aussi parfois derrière le clavier du groupe « Les Mezzos » emmené par Pierre Cardo, l’ancien député-maire de Chanteloup-les-Vignes.

Si l’artiste joue du blues, il est surtout un businessman heureux, spécialiste de l’implantation de filiales de groupes étrangers en France. C’est lorsqu’il est passé par IBM, où il a piloté des projets de transformation des métiers de ses clients, que l’idée de TAB France a germé.

Les grandes entreprises comme les banques ou les assurances se préparent depuis des années à la mutation de leurs métiers. Mais les petites entreprises ne sont pas, ou très peu, accompagnées pour faire face à la transition digitale par exemple. Les patrons des PME/PMI ou TPE – de 5 à 250 salariés – se retrouvent souvent seuls face à des défis qui peuvent les dépasser. Et ils ont la tête dans le guidon. Ils manquent de temps, et de budget, pour acheter des conseils ou de l’accompagnement. »

Marc Périé et son associé, Philippe Thierry, ont cherché pendant quelques années pour proposer des solutions de « coaching » et « consulting » adaptées à ces milliers de clients potentiels, tous confrontés aux enjeux de la mutation technologique.

On a trouvé la solution idéale aux Etats-Unis, où TAB a été créé il y a 25 ans. Il s’agit de réunir des petits groups de patrons de petites entreprises – une dizaine maximum – issus de secteurs différents – le numérique, les ressources humaines, les finances, etc – et non concurrents et de miser sur l’intelligence collective. Concrètement, je les réunis une fois par mois. Chacun présente une problématique de son entreprise. Le groupe propose des conseils et l’entrepreneur choisit d’en transformer certains en plan d’actions. J’assure ensuite le suivi, jusqu’à la réunion du mois suivant. »

Trois « boards » sont ainsi animés par Marc Périé depuis quelques mois. Et il recrute pour ouvrir des franchises dans l’Ouest parisien, et au-delà. « C’est un principe de franchise équitable, précise-t-il. Nous avons la licence TAB pour une partie du territoire français, l’Ouest parisien et le grand Ouest, de la Normandie à Narbonne. L’objectif est de créer une quarantaine de franchises et de réunir plus de 5 000 adhérents dans toute la France en une dizaine d’années. Mais les Yvelines resteront un territoire à part, notre laboratoire. »

Confiance et confidentialité sont les prérequis à la réussite de ces boards. Mais lorsque les conditions sont réunies, l’intelligence collective se met en œuvre pour confirmer le proverbe africain qui dit « seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin. »

Adhérent depuis début 2018, Vincent d’Aste dirige un bureau d’études en démolition en désamiantage. Il témoigne :

L’idée de partager en intimité les événements, les projets et les questions personnels et professionnels m’a séduit. Et je ne suis pas déçu. Les compétences très variées et complémentaires des membres de mon « tab » permettent d’avoir des retours complètement différents. C’est très enrichissant et ça permet de sortir de l’isolement. L’accompagnement de Marc et les outils de diagnostic m’ont permis de mieux me situer dans mon environnement professionnel. J’apprécie aussi beaucoup le plan d’actions à 90 jours, très efficace. »

« Le co-développement est particulièrement à la mode au sein des grandes entreprises. TAB France est une solution de co-développement inter-entreprises réservée aux petits patrons. » Aux Etats-Unis, les adhérents de TAB le restent plus de quatre ans en moyenne. En France, l’adhésion mensuelle est facturée 390 € et 690 € par mois (selon la taille de l’entreprise), et donne accès à l’ensemble des services du programme TAB (boards, accompagnement, outils et réseau international de plusieurs dizaines de milliers de membres).