Sensibiliser à l’agriculture

Afin de mieux répondre au besoin de reconnexion à la nature et d’améliorer le cadre de vie des habitants, de nouveaux lieux se développent, mêlant lien social et sensibilisation aux enjeux d’une alimentation durable. Jardins partagés, pédagogiques, familiaux, ou d’insertion contribuent à l’amélioration de la qualité de l’air et de la gestion des eaux. Autant […]

Cet article fait partie du dossier: Yvelines et Hauts-de-Seine au Salon de l’Agriculture 2019

Afin de mieux répondre au besoin de reconnexion à la nature et d’améliorer le cadre de vie des habitants, de nouveaux lieux se développent, mêlant lien social et sensibilisation aux enjeux d’une alimentation durable.

Jardins partagés, pédagogiques, familiaux, ou d’insertion contribuent à l’amélioration de la qualité de l’air et de la gestion des eaux. Autant d’ilots de fraîcheur et de réservoirs de biodiversité !

  • L’écopâturage

Les Yvelines et les Hauts-de-Seine font appel à des éleveurs locaux ou des bergers pour que moutons, chèvres, boucs et vaches entretiennent espaces naturels, parcs et mêmes voies de circulation comme le T6 à Vélizy !

  • Les jardins et potagers en ville

Le Département des Hauts-de-Seine développe sa stratégie des espaces de nature, autour notamment de la valorisation de friches urbaines isolées comme les jardins potagers à la Défense. Les entreprises s’intéressent de plus en plus au développement du végétal dans un contexte urbain.

  • L’apiculture

La production de miel se développe aussi bien en ville qu’à la campagne. L’abeille est devenue un symbole de la protection de la biodiversité. La présence de ruches augmente la production de fruits et de légumes de façon significative. Certains parcs départementaux des Hauts-de-Seine et des Yvelines accueillent des ruchers.