RD 191 : le Département régénère l’allée des tilleuls aux Mesnuls

Chloë Bringuier

Sur la RD 191 aux Mesnuls, 146 tilleuls ont été replantés. En 2018, une expertise phytosanitaire annonçait une mauvaise nouvelle : les arbres étaient dépérissants ou infestés. Ce n’est à présent qu’un mauvais souvenir : l’Allée des Tilleuls a retrouvé de sa superbe grâce au Département des Yvelines. Avec près de 5 000 véhicules y circulant […]

Cet article fait partie du dossier: Forêts des Yvelines, un bijou exceptionnel et fragile

Sur la RD 191 aux Mesnuls, 146 tilleuls ont été replantés. En 2018, une expertise phytosanitaire annonçait une mauvaise nouvelle : les arbres étaient dépérissants ou infestés. Ce n’est à présent qu’un mauvais souvenir : l’Allée des Tilleuls a retrouvé de sa superbe grâce au Département des Yvelines.

Avec près de 5 000 véhicules y circulant par jour, la RD 191 est un axe de transit Nord-Sud essentiel à l’activité économique du Département des Yvelines, notamment entre Les Essarts-le-Roi et Epône. En 2018, des expertises phytosanitaires ont conclu que tous les arbres bordant l’Allée des Tilleuls, aux abords du château des Mesnuls, étaient soit dépérissants soit infestés par des champignons parasites. Aussi, après avoir mené une première phase d’abattage des sujets présentant le plus de risques pour la sécurité publique, le Département a procédé, en 2020, à la replantation en lieux et place des arbres existants. Coût de l’opération : 300 000 €.

RD 191 : le Département régénère l’allée des tilleuls aux Mesnuls

RD 191 : le Département régénère l’allée des tilleuls aux Mesnuls © CD78/N.DUPREY

L’Allée des tilleuls aux Mesnuls est classée, depuis 1938, « monuments historiques et sites patrimoniaux ». Les plantations, en alignements simples, datent de 1708 et ont été complétées par des alignements doubles en 1836.

Chargé d’entretenir les arbres le long de ses routes, le Département des Yvelines mène toutes les actions nécessaires à leur pérennité. En fonction des situations, des élagages, remplacements ou de nouvelles plantations peuvent s’avérer nécessaires.

De la concertation locale pour un projet responsable

Aux Mesnuls, sur l’Allée des tilleuls, des expertises phytosanitaires ont conclu que la totalité des arbres était altérée sur les plans physiologique ou mécanique. Face à ce constat, entre 2018 et 2020, le Département a procédé en 2 phases : – une première phase, en 2018, visant à abattre en urgence les sujets présentant les risques les plus importants pour la sécurité publique, – une deuxième phase, en 2020, concernant les travaux de régénération de l’Allée des tilleuls avec l’abattage des sujets restants puis la replantation des arbres existants, selon l’implantation de 1836. Au total, 75 sujets ont été abattus et 146 ont été replantés :

  • Le tilleul à petites feuilles (tilla cordata) : 48 sujets.
  • Le tilleul européen (tilla europea) : 98 sujets.

Pour mener à bien ce projet, le Département des Yvelines a favorisé le dialogue et l’écoute. La commune, les riverains, associations locales ont été invités à différentes réunions organisées par les acteurs locaux pour expliquer les risques encourus sur ce secteur et les enjeux de régénération. Une contre-expertise a d’ailleurs été menée par les associations locales dont les conclusions ont confirmé celles de l’écologue du Département sur la nécessité de l’opération.

Le Département reste engagé sur la préservation de ses ressources naturelles et évite ou réduit aux maximum les impacts des aménagements sur la biodiversité. En compensant par la restauration d’autres milieux naturels à proximité par acquisition ou convention de longue durée assurée par BIODIF, l’opération des Mesnuls au-delà de la régénération des tilleuls conduit également à compenser 0,5 hectares sur 30 ans.

Préservation et gestion des arbres d'alignement RD 191 aux Mesnuls