Promenade: il faut respecter la biodiversité des forêts yvelinoises

NicolasThéodet

L’été est la saison des promenades. Les forêts ouvertes au public sont nombreuses dans les Yvelines et regorgent d’une biodiversité fragile qu’il faut à tout prix protéger. C’est pourquoi il est nécessaire de connaître certains réflexes pour la préserver . 

La forêt est un espace majestueux mais tout aussi sensible qu’il faut préserver avec soin. © CD78/N.DUPREY

Le Département des Yvelines, c’est 28 000 hectares de forêts répartis sur 70 sites dont 30 sont ouverts au public. De quoi permettre des balades forestières uniques lors de ces fortes périodes de chaleur qui s’abattent sur la France en ce début de période estivale. Mais encore faut-il préserver ce patrimoine naturel classé ENS (Espace Naturel Sensible).

Pour respecter les lieux, il est nécessaire de connaître les bons gestes. Préserver la biodiversité en milieu boisé est un travail de tout instant. Si certaines personnes pensent bien faire, ce n’est pas toujours le cas.

« Une fois, nous avons rencontré un homme qui avait arraché des mètres de lierres sur les arbres. Il était fier de lui car il était persuadé qui cela nuisait aux arbres et les empêchait de respirer… Mais en voulant agir écologiquement, il venait de détruire l’habitat de plusieurs animaux qui y avaient trouver refuge. Ce qui est nécessaire à la biodiversité de la forêt », explique Jean-Michel Portier, technicien forestier.

Respecter la biodiversité des forêts

Afin de respecter les lieux, certains réflexes sont simples, notamment face à la faune. Comme le confie Eliane Belissont, Chargée de la Mission Patrimoine Naturel au Département :

« Les espaces naturels sont des lieux de refuge pour les animaux qui s’y nourrissent, s’y reproduisent et y élèvent leurs petits. Nous pouvons donc être une source de dérangement pour eux. Il vaut mieux ne pas s’en approcher et ne pas les toucher ».

Respecter les sentiers, c’est assurer à la nature, le droit de prendre sa place dans le paysage des Yvelines. © CD78/N.DUPREY

Et pour ne pas déranger ni la faune, ni la flore, il est important de respecter les sentiers balisés et de tenir son chien en laisse. S’aventurer dans une zone non sécurisée constitue un risque important. Les parcelles forestières ne sont pas sûres (arbres morts, arbres non élagués, terrain accidenté…). D’autant plus que des passages intempestifs entraîne la dégradation des sols et de la végétation des sous-bois, tout en accélérant l’érosion.

Jusqu’à 1 500€ d’amende en cas de non respect du règlement

Il est bien évidement interdit de polluer en laissant ses déchets ou de pénétrer dans un Espace Naturel Sensible (ENS) équipé d’un véhicule à moteur. Ne pas respecter le règlement est passible d’amende.

Pour les véhicules à moteur, il est prévu une contravention de 5ème classe allant jusqu’à 1500 euros et confiscation du véhicule (Article R 362-1 code de l’environnement). En cas d’abandon de déchets, les pollueurs écoperont aussi d’une contravention de 5ème classe pouvant aller jusqu’à 1500 euros (Article 161-1 du code forestier et 635-8 du code pénal).