Le Tour de France sur les routes yvelinoises

Nicolas Théodet

La 21e et dernière étape du Tour de France 2019 part de Rambouillet pour un parcours d’une cinquantaine de kilomètres au cœur du département qui mettra en lumière le riche patrimoine historique du territoire. Un parcours bucolique traversant la campagne du sud-est des Yvelines. C’est le profil de la dernière étape du Tour de France […]

Cet article fait partie du dossier: Que faire cet été dans les Yvelines ?

La 21e et dernière étape du Tour de France 2019 part de Rambouillet pour un parcours d’une cinquantaine de kilomètres au cœur du département qui mettra en lumière le riche patrimoine historique du territoire.

Le Tour de France partira des Yvelines jusqu’en 2023. © CD78 / N.Duprey

Un parcours bucolique traversant la campagne du sud-est des Yvelines. C’est le profil de la dernière étape du Tour de France avant de rentrer dans Paris et les Champs-Elysées pour clore un périple de trois semaines d’effort intensif à travers l’Hexagone. De Rambouillet à la vallée de Chevreuse, temple des amateurs de cyclisme Francilien, tous les spectateurs vont admirer leurs idoles.

Un parcours dans les Yvelines de plus de 50 kilomètres qui fera passer les meilleurs coureurs du Monde au coeur du riche patrimoine départemental. Si l’aspect sportif de la dernière étape se joue généralement sur les Champs-Elysées, cette année les organisateurs ont voulu innover. Avant de rejoindre Paris, les coureurs devront affronter les côtes de Saint-Rémy-les-Chevreuse et de Châteaufort. Toutes les deux sont classées en catégorie 4 et offriront les derniers points possible pour détenir le maillot à pois.

Le Tour de France jusqu’en 2023

L’arrivée du Tour de France est un événement qui marque un tournant pour le Département. La matérialisation du partenariat que le lie avec Amaury Sport Organisation, structure organisatrice du Tour de France, jusqu’en 2023 se concrétise pour la première fois. Un mariage heureux pour le Président Pierre Bédier :

 « Le vélo, c’est le Département des Yvelines. Nous voulons que cette fête populaire (Le Tour de France NDLR) se passe sur notre territoire. »

Le président qui se projette aussi en 2024, année des Jeux Olympiques de Paris. Un événement mondial durant lequel les meilleurs cyclistes de la planète s’installeront au Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines, non loin de la demeure familiale du Baron Pierre de Coubertin, nichée dans la vallée de Chevreuse.

En attendant, voici le parcours dans les Yvelines de la dernière étape du Tour de France 2019 :

Le tracé de la dernière étape du Tour de France dans les Yvelines.

                                                          Château de Rambouillet

Sur la route du Tour à Rambouillet © CD78 / MC.Rigato

Illuminé en jaune depuis le vendredi 22 mars, le château de Rambouillet sera le point de départ de la dernière étape. L’ancienne résidence royale du sud Yvelines fut aussi celle d’été des présidents de la République qui préféraient malgré tout le palais de l’Elysée pour l’exercice du pouvoir. 

Abbaye des Vaux de Cernay

Fondée en 1118 par un groupe de moines cisterciens, l’Abbaye des Vaux-de-Cernay est aujourd’hui en partie en ruine. En cause, son utilisation comme carrière de pierre à la fin du XVIIe siècle. Mais même ses vestiges, encore imposant, révèlent le passé glorieux de l’édifice qui fut un des principaux centres ecclésiastiques des Yvelines.

Château de Dampierre

Il fut bâti par Jules-Hardouin Mansart, ses jardins furent réalisés par Le Nôtre. Le duo de créateurs a réalisé un chef-d’œuvre niché en plein cœur de la vallée de Chevreuse. Inscrit au registre des monuments historiques depuis 1928 il est aujourd’hui privé. Seul le parc du château est ouvert au public depuis le printemps 2019.

Le château de Dampierre est un des plus célèbres du département. Les coureurs passeront devant avant de se diriger vers Chevreuse.  © CD78 / N.Duprey

Château de la Madeleine

Dominant la Vallée de Chevreuse et la ville du même nom, le château est un des édifices médiévaux les mieux conservé de la région. Aujourd’hui, cette bâtisse de près de 1000 ans abrite le siège du parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse.

Arcades de Buc

Lorsqu’il construit Versailles, Louis XIV ne s’arrête pas au château. Les arcades de Buc en sont la preuve. De 24 mètres de haut et 580 mètres de long, ce gigantesque aqueduc en pierre meulière devait approvisionner en eau les fontaines la demeure du roi Soleil. Inaugurée en juin 1686 et elle relie les étangs de Saclay, du Trou Salé et du Préclos au château de Versailles.